Poésie du quotidien: insomnie
Poésie du quotidien: insomnie

Publié par Charles Moquin le Ven. 22 septembre 2017 à 0h00 - Contenu original
Poésie du quotidien


La série de textes Poésie du quotidien présente des sujets prosaïques avec une teinte poétique.




Lorraine chez le docteur

« Sommeil léger, tête lourde, les fesses lasses, la peau grasse, le teint gris jaunâtre, je me sens usée par l’insomnie. Assise dans mon salon, cernée derrière des verres fumés, trop traquée par ma vie pour fermer l’œil, je descends en moi et j’attends. Elle ne s’éloigne que les soirs où je suis complètement médicamentée et givrée. Sinon, ma vie me laisse avec mes tourments qui me collent à la peau. J’étouffe à l’endormissement, et lorsque je m’assoupis, je souffre "des jambes sans repos". Heureusement, le surplace n’est pas à l’abri du temps, car j’en rêve, mais sans corps. De quoi je souffre docteur? » « Ce n’est que de l’apnée du sommeil. Vous allez devoir porter un masque qui va régler tout cela. »