Festival International du Film sur l’Art | 7 films à ne pas manquer pour cette édition 2018
Festival International du Film sur l’Art | 7 films à ne pas manquer pour cette édition 2018

Publié par Émilie Stern le Jeu. 8 mars 2018 à 15h00 - Contenu original
Cinéma, Centre Canadien d’Architecture, Festival, Festival International du Film sur l’Art, FIFA, Musée des Beaux-Arts de Montréal, Suggestions de sortie

Crédit photos: Site internet du FIFA

Le Festival International du Film sur l’Art (FIFA) revient à Montréal pour sa 36e édition, du jeudi 8 mars au dimanche 18 mars. La programmation annonce plus d’une centaine de films sensationnels et atuvu.ca vous propose sa sélection de 7 œuvres à ne pas manquer : portraits d’artistes ou symboles de passion, celles-ci sauront vous faire voyager au cœur des arts !


Portraits emblématiques

Trois œuvres particulièrement fascinantes permettent de découvrir des personnalités aussi impressionnantes que révolutionnaires : celles du cinéma, comme Cary Grant ou Hayao Miyazaki, ou de la musique, avec Kent Nagano.

  • Becoming Cary Grant (Mark Kidel, 2017) part à la découverte de l’icône du cinéma américain, en offrant une biographie originale de l’artiste qui explore son enfance méconnue. Entre la recherche identitaire, l'insécurité, la thérapie et le passé méconnu de l'artiste, le film illustre avec intimité, au travers de témoignages et d’archives inédites, un Grant plus humain et complexe qu’ordinairement présenté. Becoming Cary Grant est projeté en première canadienne au Centre Canadien d’Architecture, le vendredi 9 mars à 15 h.

  • Never-Ending Man : Hayao Miyazaki (Kaku Arakawa, 2017) est présenté en première nord-américaine, le dimanche 11 mars à 17 h 45, au Centre Canadien d’Architecture. Ce documentaire japonais dépeint l’exploration des techniques d’animation 3D par le fameux réalisateur, ainsi que ses démarches créatives depuis 2006.

  • La Mission de Kent Nagano (Nadja Frenz et d’Inge Kloepfer, 2017) retrace le parcours de de l’époustouflant chef d’orchestre américain, de son enfance jusqu’à ses exploits à Hambourg. La projection du documentaire allemand s’accompagne d’une rencontre inédite avec Kent Nagano, le samedi 17 mars à 17 h 30 au Musée des beaux-arts.


À la découverte du monde

Les arts sont souvent un moyen de refléter l'actualité, ou d'expliquer avec sensibilité des faits actuels ou historiques. Le FIFA présente habilement ces expressions, à l'aide notamment de deux films qui retracent les démarches créatives.

  • Histoire d’Israël (Blanche Finger et William Karel, 2017) explore comment la littérature aide à comprendre un climat géopolitique complexe. Le film suit dix écrivains tels que David Grossman, Amos Oz ou Zeruya Shalev qui s’inspirent dans leurs œuvres des valeurs de leurs pays, mais aussi des problèmes et tensions qu’ils y rencontrent. Le film prend place soixante-dix ans après la création de l’État d’Israël et est offert en première nord-américaine en présence de la productrice, le vendredi 9 mars à 15 h, au Musée des beaux-arts.

  • Jaar, Lament of the Images (Paula Rodríguez Sickert, 2017) est un film chilien retraçant la démarche créative de l’artiste Alfredo Jaar, dont les œuvres explorent aussi bien les enjeux actuels de l'immigration entre les États-Unis et le Mexique, que ceux du génocide rwandais ou du coup d’état chilien. Son art engagé est souvent considéré comme un acte de résistance. Le film présente également les expositions de Jaar à travers le monde, à New York ou encore à Buenos Aires, et s’accompagne d’une bande sonore composée par le célèbre artiste électro, Nicolas Jaar, fils de l’artiste. L’œuvre est présentée en première canadienne au Centre Canadien d’Architecture, le dimanche 18 mars à 17 h 30.

Le FIFA permet également de présenter des œuvres dressant le portrait de personnalités uniques. Deux films notamment, permettent d’explorer la passion à travers le monde.

  • Modernité indienne - l'Architecture de Raj Rewal (Manu Rewal, 2017) dresse le portrait de l’emblématique Raj Rewal, architecte indien de renommée internationale qui a su créer de somptueux projets architecturaux oscillant entre la tradition et le moderne. L’œuvre est présentée en première mondiale le dimanche 11 mars à 12 h 30, au Centre Canadien d’Architecture.

  • L'Africain qui voulait voler (Samantha Biffot, 2016) est un long métrage venu du Gabon, qui dresse l’incroyable portrait de Luc, un jeune garçon passionné de Kung Fu qui, en 1985, à l’âge de 14 ans, fut le premier Africain à intégrer le temple Shaolin. Le film, explorant son rêve, sa maîtrise de l’art du wushu et sa passion, est offert en première canadienne au Centre Canadien d’Architecture, le samedi 17 mars à 12 h 30.


L’édition 2018 du Festival International du Film sur l’Art prend place du 8 au 18 mars à Montréal. La programmation complète, l’accès à la billetterie, ainsi que davantage d’informations, sont disponibles sur le site internet du FIFA. Cette 36e édition est également au rendez-vous à Québec, au Musée national des beaux-arts du 14 au 18 mars. Pour découvrir la programmation de Québec, c’est ici.