Francos de Montréal | 7 shows spectaculaires qui ont marqué l'histoire du festival!
Francos de Montréal | 7 shows spectaculaires qui ont marqué l'histoire du festival!

Publié par Mathilde Recly le Mer. 25 avril 2018 à 15h00 - Contenu sponsorisé
Musique, Festival, Francofolies, Francos, Laurent Saulnier, Les Cowboys fringants, Malajube, Musique pop, Pierre Lapointe, Suggestions de sortie, Théâtre Maisonneuve


Les Francos (ex-FrancoFolies) font peau neuve avec un nouveau nom pour célébrer leurs 30 ans, marquant ainsi un tournant important pour l’édition 2018, qui se tiendra du 8 au 17 juin ! Le festival promet d’ailleurs un vent de fraîcheur et de talents pour enflammer la Place des Festivals, avec entre autres les Français Eddy de Pretto, Pomme (en première partie de Camille) et Grand Corps Malade, et nos grands artistes d’ici comme Pierre Lapointe, Émile Bilodeau ou encore Mara Tremblay. En attendant d’enfiler vos tenues de festivaliers, atuvu.ca vous propose de vous replonger dans 7 shows spectaculaires qui ont marqué l’histoire des Francos, soigneusement choisis par le vice-président et responsable de la programmation Laurent Saulnier!


Le show le plus déjanté : « 25 ans, 25 artistes, 25 chansons » (2013)!

« Plus qu’un show, c’est un moment qui me vient en tête. Pour les 25 ans des FrancoFolies, 25 interprètes originaux devaient venir faire une de leurs tounes marquantes sur scène. Lorsque Daniel Boucher est venu chanter "La Disease", son plus grand succès, il y a eu une sorte de mouvement spontané avec du crowdsurfing sur la Place des Festivals. De voir Daniel Boucher se lancer dans la foule, suivi de tous ces chanteurs si populaires comme Karim Ouellet, Ariane Moffatt, Pierre Lapointe et, si je me souviens bien, Yann Perreau, c’était un chouette moment! », nous confie notre interlocuteur.


À ce sujet, il y a fort à parier que la palme du concert le plus déjanté reviendra, pour l'édition 2018, à Hubert Lenoir qui jouera les chansons de son nouvel album Darlène. Rendez-vous le 12 juin à L'Astral, pour ne rien manquer de la performance de celui qui pourrait bien se jeter dans le public ou s'accrocher à des endroits insolites...


Le show le plus démesuré : « La Symphonie rapaillée » (2014)

Ponctuée par les poèmes de Gaston Miron et la baguette de Jean-François Rivest, cette soirée reste difficile à battre en termes d’artistes réunis pour divertir la foule… « C’était le show de clôture de l’édition 2014. En extérieur, une version symphonique des 12 hommes rapaillés était livrée avec l’Orchestre Symphonique de Montréal – soit 82 musiciens –, 1 chef d’orchestre et 12 chanteurs. Donc, nous avions 94 musiciens sur scène! », se remémore avec beaucoup d’enthousiasme M. Saulnier.

Dans le même genre, on est impatients de voir ce que va donner Brel symphonique les 15 et 16 juin prochains. Rien de moins que Bïa, Luc De Larochellière, Pierre Flynn, Marc Hervieux, Andrea Lindsay, Catherine Major, Danielle Oddera, Paul Piché, Bruno Pelletier, Diane Tell et invités seront accompagnés par l'OSM, sous la direction du chef d’orchestre et orchestrateur Simon Leclerc! Du beau monde réuni en nombre, donc, pour rendre hommage à l'interprète de « Ne me quitte pas »...

Le show le plus coloré : « La Compagnie Créole » en 2010

« Le 18 juin 2010, La Compagnie Créole se produisait sur la Place des Festivals. Ce soir-là, Fred Poulin [programmateur musical des FrancoFolies, ndlr] m’a invité chaudement à me joindre à la soirée. J’ai fini par me décider et ai découvert la plus grande foule jamais réunie à ce moment-là dans l’histoire du festival... Il y avait beaucoup de coloré sur scène et dans le public, c’était extraordinaire! C’était une audience comparable à celle de Tintin, c’est-à-dire de 7 à 77 ans; qui partageait un moment de fête, de chant, de danse avec des gens de toutes origines. Il y avait quelque chose de magique, et il y avait en plus beaucoup de couleur dans la musique qu’on entendait, ce qui est l’essence même du groupe ».




Le show le plus improvisé : « Albin de la Simone » en 2006

« Cette année-là, Albin de la Simone était présent pour faire un show avec Pierre Lapointe, dans le cadre des Francos. Le lendemain ou deux jours après, un de nos artistes s’est désisté pour jouer sur la scène principale… Il se trouvait qu’Albin était le candidat idéal, on l’avait encore peu vu. Je l’ai appelé et lui ai demandé s’il avait quelque chose de spécial de prévu à 18 h… Au final, il s’est retrouvé tout seul sur scène à entertainer plusieurs milliers de personnes ! Ça prenait sans aucun doute beaucoup de courage et d’audace… »

Le show le plus surprenant : « Cubes rubiques de Malajube », 2010

« Aux Francos, nous étions de grands fans de Malajube. En 2010, je leur avais suggéré pour la première – et peut-être dernière fois – de faire le Théâtre Maisonneuve. Je voulais qu’ils changent du traditionnel show debout, rock, l’énergie à fond, la bière dans les mains, etc. De cette soirée unique, rien ne devait fuiter jusqu’à la dernière seconde, sauf le nom Cubes Rubiques… Finalement, ça a été un spectacle en 4 temps : d’abord acoustique, puis électronique, ensuite métal avec l’invitation du groupe Voivod, et enfin Malajube tels qu’on les connaissait à l’époque. C’était une folie furieuse, on avait réussi à garder le secret sur tout. Même les gens de l’équipe du festival n’avaient aucune idée de ce qui allait se passer. »




Le show le plus étiré : « Vive Montréal aux Francos », 2017

« C’était le show de clôture de la 29e édition, en l’honneur du 375e anniversaire de Montréal. En tête d’affiche, on avait les Cowboys fringants, et il y avait aussi IAM, Louve (mené par Arianne Moffatt), Salomé Leclerc, Philippe Brach, Marie-Pier Arthur, Safia Nolin, Klô Pelgag, les Hay Babies, Laurence Nerrebonne... Ce qui était phénoménal, c’était le turnover du public entre les spectacles des différents artistes. On voyait les gens entrer et sortir, en continu de 15 h à 23 h! C’est finalement l’événement qui a attiré le plus de monde dans l’histoire des Francos. »




Le show le plus timbré : « Pépiphonique » de Pierre Lapointe (2005)

« Lorsqu’on a mis ce spectacle en vente, au Théâtre Maisonneuve, Pierre était nettement moins connu qu’il ne l’est maintenant. Il m’avait demandé de pouvoir offrir quelque chose de spécial, de différent de ce qu’il donnait à ce moment-là en tournée. Ça a été un franc succès, sold out pour deux soirs. Pierre avait complètement réarrangé ses chansons façon époque baroque, avec du clavecin, des cordes… Il était aussi vêtu d’une chemise à jabot. C’était complètement inattendu d’entendre du Pierre Lapointe qui sonnait de cette façon-là! », conclut M. Saulnier.

Et, pour les fans inconditionnels de l'auteur-compositeur-interprète, celui-ci ne dérogera pas à la règle et sera bien présent lors des Francos 2018 avec son spectacle intitulé La science du coeur, présenté au Théâtre Maisonneuve les 15 et 16 juin. Une expérience auditive et visuelle saura, sans aucun doute, ravir le public ce soir-là.


Bref, ces 7 incroyables spectacles réveillent en nous l’impatience de saisir l’instant et de profiter pleinement des concerts 2018 qui, eux aussi, contribueront d’une façon ou d’une autre à écrire la grande histoire musicale des Francos de Montréal. Pour ne rien manquer de la programmation et des nouvelles concernant la 30e édition, visitez le site du festival en cliquant ici!