Jamil arrive en ville! | Beam me up Scotty
Jamil arrive en ville! | Beam me up Scotty

Publié par Jamil le Mar. 8 mai 2018 à 17h00 - Contenu original
Musique, Cabaret numérique, Jamil arrive en ville!, Musique Motion, Théâtre Rialto


Pendant plus de 30 ans, Jamil a arpenté les nuits de Montréal. Des Gypsy Kings à Notre Dame de Paris, en passant par Richard Desjardins, en avant-scène ou en arrière-scène, il a été l’auteur de plusieurs pages des nuits de Montréal, pendant deux décennies à cheval sur le siècle dernier. Exilé à la campagne depuis plusieurs années, Jamil est de retour et porte un regard lucide et empreint de nostalgie sur les nuits de notre ville. Petite pensée quant à la musique de demain.



Cabaret numérique 1ère édition

Je me suis souvent demandé ce que serait la musique de demain. Je suis de la génération des années 70 où la recherche musicale était à son apogée. On peut nommer Hendrix, Zappa, Gentle Giant, King Krimson, Emerson Lake & Palmer et bien d’autres ! Le voyage hors de ce monde, hors du temps, hors de nos corps était notre principale motivation. Ash, coke, mescaline, LSD, champignon magique : tout pour décrocher.On cherchait à se dépayser grâce à des sons inconnus de l’oreille humaine. Un son inconnu et nos sens aux facultés altérées par les champignons magiques par exemple – ce qui n’est ni plus ni moins qu’un petit empoisonnement alimentaire –, et on changeait de réalité ! Ça me manque certains jours…

C’était aussi l’époque où l’on s’amusait à imaginer qu’un jour on pourrait se voir au téléphone ! Ce serait évidemment un luxe réservé à l’élite ou à l’armée ; ça coûterait probablement très cher.

Mais elle est finie cette époque... Aujourd'hui avec Skype, FaceTime et autres applications, on peut se parler et se voir gratuitement d’un bout à l’autre de la planète! Les sons, on les a presque tous inventés. Les gammes, les rythmes, les modulations, la mixité des instruments, les fusions, où allons-nous? Et surtout, où aller? Comment se surprendre, se dépayser? Comment réinventer le divertissement spectaculaire? Il y a eu les raves, ces événements dont le lieu est dévoilé à la dernière minute et où l’on danse pendant des heures, souvent à l’aide de narcoleptique et de drogue de performance qui prennent la place aujourd’hui de l’alcool et du THC.

Peut-être que le Cabaret numérique du 9 mai au Rialto répondra à nos interrogations, nos attentes, notre soif de renouveau? Musique Motion présentera une flopée d’artistes multidisciplinaires et de concepts comme Artnovo, qui proposera la captation du spectacle en réalité virtuelle immersive; L’Orchestre 21 et ses 40 musiciens de musique classique contemporaine, avec son chef équipé d’une veste polytechnique dont l'action contrôlera les éclairages et les éléments visuels projetés sur écran; Tim Gowdy avec ses caméras de surveillance, qui captera et remixera la réalité du moment présent à sa manière; Djiing, Vjiing, danseurs aux mouvements numérisés qui interagiront avec notre environnement, dialogue entre une clarinette et une machine…


Voilà, pour ceux qui voudraient flirter avec le spectacle du futur et être témoin de son évolution, c’est le 9 mai au Théâtre Rialto: Le Cabaret numérique, 1ère édition à partir de 19 h.