Les 23 et 24 juin, c’est la fête dans la métropole !
Les 23 et 24 juin, c’est la fête dans la métropole !

Publié par Maxime Hébert-Lévesque le Mar. 29 mai 2018 à 15h45 - Contenu original
Festival, Festival d'été, Fête nationale, Michel Côté, Michel Rivard, Montréal, Musique québécoise, Place des Arts, Suggestions de sortie

Crédit photos: Tourisme Montérégie

Les 23 et 24 juin prochains, Montréal s’apprête à célébrer la 184e Fête nationale. Cette année, l’accent est mis sur les héros de notre province. Les Québécois de toutes origines sont invités à se remémorer la plume de Gabrielle Roy, le courage de Madeleine Parent et la caméra de Pierre Falardeau. Pour une année consécutive, la Coop fédérée est fière de présenter La Fête nationale du Québec sur la place des Festivals !


La fierté est à l’honneur

La conquête, la mort des patriotes et la défaite des deux référendums sont toutes des événements peu édifiants de notre histoire. Cette année, le MNQ (Mouvement national des Québécoises et Québécois) et la Société St-Jean-Baptiste ont décidé de redorer notre blason en mettant l’accent sur nos héros – et des héros, ici, il y en a beaucoup ! De l’époque de la Nouvelle-France jusqu’à l’émancipation des années 60, le peuple québécois est synonyme de détermination et de courage. C’est donc sous cet angle positif et glorifiant que se présente cette toute nouvelle édition. Pour une 184e fois, rien n’a été fait au hasard et Michel Côté (Québec) ainsi que Guillaume Lemay-Thivierge (Montréal) ont été choisis comme porte-paroles. Un choix judicieux puisque ces deux personnages de talent personnifient bien l’immense potentiel des Québécois et Québécoises.

À Montréal, comment cela se présente ?

Dans la métropole, l’attention est portée sur la culture singulière et plurielle de ses citoyens. En d’autres mots, on fête la diversité ! Les deux jours de festivités présentent deux activités différentes : un spectacle en plein air et deux défilés simultanés.

Le spectacle du 23 juin

C'est avec l’animation de Guillaume Lemay-Thivierge, qui reprend la barre pour une deuxième année, qu'une dizaine d’artistes nous présenteront l’évolution de la musique québécoise. Parmi eux, nous pouvons compter : Michel Rivard, Brigitte Boisjoli, Vincent Vallières, le groupe Le Vent du Nord, Martha Wainwright et bien d’autres. La perspective d’écouter le Pic-Bois interprété par son auteur lors d'une nuit chaude de juin risque de plaire à plus d’un ! Il faut mentionner aussi la présence en avant-spectacle du groupe Le Vent du Nord, qui compose de la musique traditionnelle et qui jouit d’une reconnaissance à l’international. Pour les gens qui ne peuvent se déplacer, l’événement sera diffusé en simultané sur Rythme FM et 96,9 CKOI et rediffusé en images le 25 juin sur ICI Tou.tv. La Place des Arts vibrera en musique à partir de 13 h et le Grand spectacle prendra place vers les 21 h.

La rencontre des vents

La rencontre des vents, c’est deux trajets différents qui débuteront sur le Boulevard de Maisonneuve pour converger vers la place des Festivals. Présenté par Hydro-Québec, l'événement veut mettre de l'avant l’air qui est l’élément le plus fluide et le plus mobile. Les deux défilés personnaliseront le Nordet (vent froid) et le Suroît (vent chaud) qui partiront respectivement des intersections Peel/Maisonneuve et Saint-Denis/Maisonneuve. Les deux grands courants se rencontreront approximativement 35 minutes après leur départ et résulteront en une collision artistique. En effet, la rencontre des vents est prometteuse ! C’est 11 tableaux et 200 performeurs issus des arts de la rue qui s’évertueront à vous en mettre plein la vue ! L’événement Défilons jusqu’à minuit ! prendra alors forme le 24 juin dès 21 h 15, et se terminera avec la musique électro de DJ Poirier sur les coups de minuit.


La Fête nationale, c’est 104 fêtes de quartier comprenant des feux d’artifice, des grandes tablées, des ateliers de bricolage, des jeux gonflables et bien plus ! Cette année, le prix Artisan qui récompense une personne s’étant impliquée dans le rayonnement du Québec et de la Fête nationale sera remis à Madame Felicidades Joseph. Celle-ci milite pour la francisation des nouveaux arrivants depuis plus de 45 ans. Bonne St-Jean !