Francos 2018 : Rêver mieux avec Daniel Bélanger!
Francos 2018 : Rêver mieux avec Daniel Bélanger!

Publié par Maxime Hébert-Lévesque le Ven. 15 juin 2018 à 17h00 - Contenu original
Musique, Daniel Bélanger, Festival, Francos, Francos de Montréal, Musique pop, Place des Arts, Place des Festivals, Scène Bell

Crédit photos: Radio-Canada

Le 12 juin dernier, l’équipe d’atuvu.ca a assisté à la prestation magique de Daniel Bélanger aux Francos de Montréal. À défaut de pleuvoir, comme il était annoncé, les spectateurs ont eu le droit à une averse de classiques. L’auteur-compositeur-interprète était au sommet de sa forme, et il a maintenu son auditoire hypnotisé du début à la fin. Voici un survol de l’un des spectacles les plus prisés de cette édition 2018.


Une prestation unique et gratuite sur la Place des Festivals

Près d’une heure avant le début du spectacle, la foule se massait déjà près de la scène Bell. Bien vite, il était devenu impossible de quitter sa place sous risque de se retrouver complètement au fond. Même les vendeurs de bière peinaient à rejoindre leurs clients. Avec ses huit albums studio, ses deux compilations, son disque live et ses sept Félix, monsieur Bélanger est une véritable légende de la musique québécoise. Après une courte introduction cinématographique, le spectacle a commencé à 21 h exactement. Les premiers sons de guitare ont suffi à allumer la foule déjà conquise. L’ambiance avait quelque chose de magique. Premièrement, l’artiste s’était entouré de musiciens exceptionnels. Le guitariste a dû réaliser une bonne dizaine de solos (si ce n’est pas plus). Deuxièmement, la logistique et la technique de la scène étaient superbes, avec les couleurs qui changeaient pour chaque morceau et les vidéos thématiques. Il faut ajouter à tout cela le pavillon Président-Kennedy de l’UQÀM en arrière-plan qui s’illuminait avec des images de synthèse projetées sur ses murs. Et troisièmement, les spectateurs connaissaient pratiquement par cœur toutes les chansons. Cela a permis à monsieur Bélanger de s’amuser avec la foule en la laissant chanter des refrains, ou parfois des couplets entiers.


Retour sur le déroulement du spectacle

Le vent dans les cheveux et sa guitare à la main, Daniel Bélanger semblait en pleine possession de ses moyens dès les premiers accords. Il faut préciser que l’artiste est en tournée depuis déjà plus d’un an avec Paloma. Les spectateurs du 12 juin dernier ont donc assisté à une prestation bien rodée. Monsieur Bélanger a commencé le bal avec la pièce « Tout viendra s’effacer » de son plus récent album. Sans dire un mot, il a enchaîné avec « Fous n’importe où » de Rêver Mieux. C’est après cette dernière chanson qu’il a pris un moment pour saluer la foule. Il a alors déclaré : « Si les vents sont favorables, ça pourrait aussi être les Francofolies de St-Lambert ». Il n’y a pas de doute qu’avec la quantité incroyable de gens massés devant la scène à chanter avec lui, le son a résonné jusqu’à la Rive-Sud de Montréal. Les hits de la soirée ont été « Le Parapluie », « Rêver Mieux », « La folie en quatre », « Imparfait», « Sortez-moi de moi » et « Dans un Spoutnik ». Toutes ces chansons ont valu à l’auteur une vague d’applaudissements et un déferlement d’amour. Plus précisément la pièce « Rêver Mieux » qui s’est finie par une ovation de plusieurs minutes. Il faut mentionner aussi la chanson « Intouchable et immortel » qui s’est terminée par un long et magnifique jam des musiciens. Avec autant de classiques, le spectacle s’est conclu après deux rappels. Lors du premier, il est remonté sur scène pour nous jouer « Cruel ». Lors du deuxième, les gens semblaient crier : « Deux printemps, Deux printemps », la pièce phare de Quatre saisons dans le désordre. Il est donc remonté, cette fois-ci seul, pour interpréter à la guitare « Sèche tes pleurs » et « La folie en quatre ». Il n’a cependant pas joué « Deux printemps ». La pièce a été la grande absente de la soirée. Ce qui est amusant, c’est que les gens qui criaient « Deux printemps » ont tous hurlé de joie lorsque Daniel Bélanger a commencé à entamer « La folie en quatre ». Probablement qu’ils ont confondu les deux succès !


Pour résumer, la soirée a tout simplement été magique. Il est extraordinaire de réaliser que toute cette ambiance, tous ces sons et toute cette mélodie sortent de la tête d’une seule personne. Daniel Bélanger reprend maintenant la route avec ses musiciens pour Vancouver, où il donnera un spectacle le 16 juin.