Lecture jeunesse | L’anxiété chez l’enfant et l’adolescent
Lecture jeunesse | L’anxiété chez l’enfant et l’adolescent

Publié par Élizabeth Bigras-Ouimet le Mer. 27 juin 2018 à 18h30 - Contenu original
Caroline Berthiaume, Éditions Midi trente, Jeunesse, Lecture jeunesse, Littérature, L’anxiété chez l’enfant et l’adolescent, Psychologie, Suggestions de lecture

Crédit photos: Éditions Midi trente

Les troubles anxieux gagnent du terrain depuis les dernières années; un nombre impressionnant d’adultes cessent de travailler pour cause d’anxiété et malheureusement, les enfants en sont de plus en plus victimes. Insomnie, angoisse, crise de panique font maintenant partie de la réalité des enfants et ce, même à l’âge préscolaire. La performance, l’hyperstimulation et la pression mise sur nos jeunes ne fait qu’accroître le phénomène. Le livre L’anxiété chez l’enfant et l’adolescent de la psychologue Caroline Berthiaume, paru aux Éditions Midi trente, dresse un portrait clair et facile à comprendre de ce qu’est l’anxiété, ainsi que des répercussions de celles-ci sur ceux qui en sont atteints et sur leur entourage.


Aux Éditions Midi trente, chaque livre, jeu ou affiche est conçu pour accompagner et apprendre aux enfants et adolescents à surmonter leurs difficultés. Les professionnels des Éditions Midi Trente apportent des outils et des conseils pratiques à toute personne en lien avec les jeunes, que ce soit un parent, un professeur ou un intervenant. Leur site internet propose également des sections adaptées aux jeunes selon leur âge, en plus d’une autre réservée aux parents, enseignants et intervenants, et d’un blogue.

Caroline Berthiaume, psychologue et formatrice, est cofondatrice de la Clinique des troubles anxieux de l’Hôpital Rivière-Des-Prairies du CIUSSS du Nord-de-Montréal. Forte de son expérience et de ses recherches sur l’anxiété, elle donne également des formations sur ce sujet à toute personne qui vit ou accompagne une personne atteinte de troubles anxieux.

Mais qu’est-ce que l’anxiété?

« L'anxiété aide à réagir efficacement aux problèmes et aux défis de la vie, mais aussi à bien performer. »

Si l’anxiété est positive dans certaines situations, il demeure qu’elle peut également nuire. Si le quotidien du jeune en est sérieusement affecté, il est important de consulter.

« L'anxiété, c'est un ensemble de réactions spontanées en réponse à une situation stressante à laquelle on tente de s'adapter. Elle se déclenche lorsqu'on anticipe des conséquences négatives pouvant potentiellement survenir. Elle est donc intimement liée à la façon dont nous interprétons les situations. »

Il existe plusieurs formes de troubles anxieux : les phobies, l'anxiété de séparation, l'anxiété généralisée, l'anxiété sociale, le trouble panique, le trouble obsessionnel-compulsif et le mutisme sélectif.

La source des troubles anxieux est propre à chaque personne et quelques facteurs de risque sont soulignés par la psychologue, tels que la génétique, la sensibilité, un tempérament inhibé, la difficulté à gérer les émotions, etc.

L'anxiété se manifeste par trois types de réactions : cognitives (par les pensées), physiologiques (malaises physiques) et comportementales. Dans le processus désarmant de l'anxiété, le rôle des pensées anxiogènes est flagrant.

« La meilleure façon d'aider le jeune à gérer ses pensées anxiogènes est de lui apprendre comment faire, comme le pêcheur lui apprendrait à pêcher plutôt que de lui donner un poisson. On vise son autonomie. On ne cherche pas à lui donner la bonne réponse. On veut qu'il réalise que lorsqu'il se parle différemment, il se sent différemment et il fait des choses différemment. »

Il faut prendre conscience que les pensées qu’on entretient ne nous déterminent pas; nous ne sommes pas nos pensées. Les pensées ne peuvent pas se matérialiser sans qu’on passe à l’action. Il faut aussi porter une attention particulière à nos interprétations, car ce sont celles-ci qui déclenchent notre système d’alarme interne.

Et que faire, alors?

L'auteure Caroline Berthiaume souligne quelques trucs simples à appliquer lorsque le jeune est en crise d'anxiété : évitez de parler au jeune si l'anxiété est trop intense, soyez calme et rassurant, écoutez sans juger, ciblez les pensées anxiogènes et aidez-le à se recentrer sur le moment présent. Une fois la crise passée, encouragez le jeune à passer à l'action, soit par la recherche de solutions pour contrer ses peurs, soit en poursuivant des activités qui l’aident à diminuer son anxiété.

« Toutes les peurs sont réelles pour l’enfant. Il est inutile de lui dire qu’elles sont exagérées ou irréalistes. Amenez-le d’abord à parler de ses peurs. Ceci permet de libérer l’émotion et, bien souvent, cela aide ensuite à passer à autre chose. »

Il est essentiel d'amener le jeune à affronter ses peurs afin que celles-ci ne le contraignent pas davantage. Petit pas par petit pas, vous pouvez aider le jeune à gérer ses pensées anxiogènes.

Grâce au soutien des adultes qui l'accompagnent, le jeune atteint de troubles anxieux peut retrouver une certaine paix intérieure et vivre un peu plus paisiblement.


Le livre L’anxiété chez l’enfant et l’adolescent est un guide essentiel pour toute personne qui désire apporter aide et soutien à un jeune anxieux. Avec empathie et professionnalisme, l’auteure illustre bien les situations fréquemment vécues par les jeunes. Très agréable à consulter et facile à comprendre, L’anxiété chez l’enfant et l’adolescent est un livre fortement recommandé aux écoles et aux familles.

L’anxiété chez l’enfant et l’adolescent
Éditions Midi trente
Caroline Berthiaume