MCC | Un mariage alcoolisé pour une troupe complètement déjantée !
MCC | Un mariage alcoolisé pour une troupe complètement déjantée !

Publié par Maxime Hébert-Lévesque le Mar. 24 juillet 2018 à 16h00 - Contenu original
Cirque, Clown, Festival, Festival à Montréal, Juste pour rire, MCC 2018, Montréal, l'été..., Scotch and Soda, Spectacle multidisciplinaire, The company 2

Crédit photos: Site de The Company 2

C’est un petit peu à la traîne qu’atuvu.ca sort son article sur le spectacle Scotch & Soda de The Company 2, présenté au Théâtre St-Denis dans le cadre du festival Montréal Complètement Cirque (MCC). Mais, mieux vaut tard que jamais, il est maintenant venu le moment pour nous de vous livrer notre appréciation du spectacle australien au titre alcoolisé!


Un vent de folie a soufflé sur la scène

Lorsque je pense au cirque, je vois un éléphant. J’ignore pourquoi, mais c’est ce qui me vient spontanément en tête. Je crois que le film Dumbo y est pour quelque chose! Tout le monde a une image un peu préconçue du monde circassien. J’ai entendu, je ne sais plus où durant le festival Montréal Complètement Cirque, que Montréal était le Hollywood de cette forme d’art vivant. Et pourtant… J’ai l’impression qu’au Québec, on connaît peu ou mal le cirque. Scotch & Soda vient donner une bonne grosse claque aux a priori qu’on pourrait avoir. Le meilleur mot pour décrire le spectacle est : ivresse. On a le sentiment d’assister à un cartoon des années 1930, tant dans les codes que dans le rythme. Les couleurs sont sépia, le jazz coule à flots et les mouvements de danse inspirés du « Lindy Hop aux stéroïdes » nous transportent à une autre époque – l’époque des cirques ambulants et de la grande dépression. Il faut rajouter à tout cela une bonne dose de « Scotch & Soda » qui laisse les artisans dans un état d’ébriété constant!

Un bon spectacle de cirque, de danse et de musique !

La force première du spectacle, outre la rencontre jazz-cirque, est l’humour. Ce point est très important puisque c’est celui-ci qui fait la réussite de l’œuvre. En effet, les numéros d’acrobaties et d’équilibres, bien qu’impressionnants, ne sont pas les plus poussés parmi ceux donnés à voir durant le MCC 2018. Si l’on compare à ce qu’a fait Gravity & other Myths avec Backbone, par exemple, force est de constater que le niveau de Scotch & Soda est légèrement moins élevé. La pièce de la troupe australienne tire sa force dans la présentation clownesque du récit. Tout d’abord, le personnage principal n’est pas un athlète! Non, c’est un clown contrebassiste! C’est d’ailleurs l’une des particularités du spectacle, tous les artistes sont pluridisciplinaires. L’histoire est plutôt simple : le protagoniste nous invite à son mariage. Ou plutôt, à sa préparation! C’est donc avec humour et situations loufoques, dignes des meilleures anecdotes de beuverie, qu’on accompagne le clown jusqu’au jour de ses noces. Curieux de rencontrer sa douce, les spectateurs réalisent à la fin que le protagoniste se marie avec sa contrebasse! La thématique du mariage est très bien choisie, puisqu’au-delà de l’histoire, l’œuvre tente d’unir ensemble la musique, le cirque et l’humour! Méchant « Threesom »!


Je précise que les performances circassiennes prises individuellement sont bonnes, mais pas sensationnelles. Nous ne sommes pas dans la nouveauté. Parmi les moments marquants, il y a eu une chorégraphie de danse juste avant l’entracte qui a été incroyable. Un moment fort qui n’a pas duré très longtemps, mais qui a déclenché un ahurissement instantané de la foule. Il faut aussi parler de la musique! Celle-ci joue un rôle primordial dans la pièce et elle nous apporte plusieurs moments exaltants et originaux. L’instrument, ici, n’est pas fixe. On le trimbale en équilibre à trois sur un vélo, on grimpe dessus pour s’en servir et on l’épouse à la toute fin! La contrebasse donnait aussi le rythme à l’ensemble des numéros et elle volait la vedette dans plusieurs prestations, comme celle du jongleur-batteur qui faisait « pirouetter ses baguettes » pour mieux marteler le tempo sur ses cymbales.


Scotch & Soda était sans doute le spectacle le plus humoristique du MCC 2018. D’ailleurs, il n’est pas surprenant qu’il ait été présenté par Juste Pour Rire. Le festival s’est donc conclu le 15 juillet et il laisse un vide dans la métropole. L’édition 2019 est encore loin, mais la dernière mouture du célèbre festival aura su nous sustenter et nous rassasier adéquatement d'ici à son retour.