« Fleuve Noir » : un polar français majestueux mettant en vedette Cassel et Duris
« Fleuve Noir » : un polar français majestueux mettant en vedette Cassel et Duris

Publié par Clara Bich le Ven. 27 juillet 2018 à 15h30 - Contenu original
Cinéma, Erick Zona, Festival, Polar, Romain Duris, Sandrine Kimberlain, Suggestions de sortie, Thriller, Vincent Cassel


Fleuve Noir réalisé par Erick Zonca met en scène Vincent Cassel en commandant de police alcoolique, Romain Duris en père de famille bien rangé et Sandrine Kimberlain en mère abattue par la disparition de son fils. Un très bon casting qui livre des performances remarquables dans ce polar lugubre sur fond de disparition d’enfant. Présenté le 27 juillet 2018 au festival Fantasia, Fleuve Noir sortira sur les écrans le 3 août prochain.

Fleuve Noir est l’adaptation du roman israélien Une Disparition Inquiétante de Dror Mishani, paru en 2011. Ce roman est le premier d’une trilogie policière mettant en vedette un inspecteur de police. Lorsque Erick Zonca et sa collaboratrice Lou de Fanget se penchent sur l’adaptation scénaristique, ils déplacent l’action en France et pensent à Gérard Depardieu pour le rôle principal. Finalement, c’est Vincent Cassel qui incarnera cet inspecteur, et il n’y a pas de quoi être déçu car il livre une performance magistrale !

Vincent Cassel interprète François Visconti, commandant de police divorcé, boiteux et en conflit avec son fils adolescent revendeur de drogue. Le film s’ouvre sur le début d’une enquête : Solange Arnault (Sandrine Kimberlain), mère au foyer, rapporte la disparition de son fils Dany qui n’est jamais rentré de l’école. Malgré la disparition de son fils, Solange Arnault reste protectrice de Marie, sa fille handicapée. Jouée par Lauréna Thellier, sa performance est plus que réaliste et elle s’installe rapidement comme la révélation du film, âgée d’à peine 20 ans.

Durant l’enquête policière, Yan Bellaile le voisin du dessus, incarné par Romain Duris, s’implique de plus en plus dans cette affaire et vient perturber le raisonnement du commandant Visconti tout au long du film. Fleuve Noir met ainsi en scène ce triangle de personnages démunis par cette situation funeste d’enfant disparu. Erick Zonca nous propose alors de les voir flotter, à la dérive de leur instinct sur ce long fleuve sinistre. Ils restent sans réponse jusqu’à l’attente finale de voir, peut-être, un personnage couler…

Vincent Cassel en commandant de police est mis en avant comme un homme au franc-parler, usé par le métier, triste et plongé dans l’alcool. Sa performance est la surprise de taille du film, sûrement l’un des plus grands rôles de sa carrière. Cet anti-héros fatigué par la vie apparaît attachant autant que détestable. Romain Duris livre quant à lui une performance qui ajoute un nouveau caractère à son éventail de personnages qu’il a su montrer jusqu’à présent. En professeur de français et écrivain raté, son imagination rocambolesque va se confronter à une réalité pas encore élucidée. À cela s’ajoute une brochette de seconds et troisièmes rôles où figurent les acteurs Charles Berling, Hafsia Herzi et Elodie Boucher qui entretiennent le réalisme et la crédibilité du film.

Fleuve Noir répond ainsi à toutes les caractéristiques du polar : lugubre du début à la fin, avec la présence omniprésente de teintes verdâtres réalisées par le chef opérateur de Gomorra Paola Carnera, le policier usé par le métier comme personnage principal et les scènes pluvieuses, nocturnes, froides et imposantes. Si les polars ne vous attirent pas, la performance des trois acteurs principaux vaut le déplacement en salle de cinéma !


Erick Zonca livre un thriller policier qui tient la route, bien écrit avec des acteurs imposants et Vincent Cassel dans l’un de ses plus grands rôles. Fleuve Noir vous (re)donnera goût aux polars et vous surprendra jusqu’à la dernière minute !

Vincent Cassel et Romain Duris