L'inis | Les inscriptions en Cinéma pour la session d’hiver 2019 sont maintenant ouvertes!
L'inis | Les inscriptions en Cinéma pour la session d’hiver 2019 sont maintenant ouvertes!

Publié par Clara Bich le Sam. 18 août 2018 à 9h30 - Contenu sponsorisé
Cinéma, Entrevue, Fanny-Laure Malo, Formation artistique, Isabelle Pruneau-Brunet, Kristina Wagenbauer, L'inis, Nouvelles, Production, Réalisation, Scénarisation

Crédit photos: Vero Boncompagni

Vous êtes passionné(e) de cinéma ? Vous avez déjà écrit, produit ou réalisé différents projets (vidéoclips, pièces de théâtre, longs ou courts métrages) ? Vous souhaitez voir votre carrière s’accélérer et faire de bonnes rencontres ? L’inis vous propose son programme régulier en cinéma dans l’une des trois spécialisations suivantes : réalisation, scénarisation et production. Avec comme objectif « que les gens sortent d’ici en ayant peaufiné leur signature et avancé dans leur réflexion », précise Richard Jutras, directeur de promotion, cette formation est sans aucun doute faite pour vous !


La formation à L’inis propose de travailler en équipe pour développer une pratique personnelle, tout en conservant un rythme rapide et une dynamique énergique. À travers des cours théoriques et des exercices pratiques, le programme se déroule en plusieurs grandes étapes qui culminent par la réalisation de deux courts métrages en triade (un scénariste, un producteur, un réalisateur) où des techniciens de l’AQTIS et des comédiens de l’UDA participent pour vous permettre de connaître les réelles conditions professionnelles.

Pour intégrer le programme cinéma de L’inis, vous devez donc vous spécialiser dans l'un des trois métiers suivants : scénariste, réalisateur et producteur. atuvu.ca a réalisé des entrevues avec des diplômées de L’inis pour vous donner des informations concrètes quant à la formation proposée pour chacun de ces profils !


En scénarisation

La formation à L’inis vous permettra d’écrire des scénarios de courts métrages avec des contraintes imposées. Isabelle Pruneau-Brunet, diplômée en 2010, est aujourd’hui scénariste pour différents types de productions (séries jeunesse, expériences immersives et un premier long métrage). Elle précise que « L'inis a un programme pointu, pratique et propulse des artistes émergents vers un milieu plus professionnel. La formation est très axée sur l’individu qu’on est grâce au nombre vraiment restreint d’étudiants, ce qui nous permet de passer énormément de temps sur nos projets personnels. C’est une formation très personnalisée. »


En réalisation

Vous devrez réaliser les courts métrages écrits par vos collègues scénaristes. Kristina Wagenbauer, diplômée en 2010, est aujourd’hui réalisatrice de courts et longs métrages indépendants, de vidéoclips et de captations de concerts. Elle explique : « Durant la formation, j’ai pu découvrir les relations entre producteur et réalisateur, comment discuter avec un scénariste, comment travailler sur des projets que je n’ai pas écrits, comment communiquer sur un plateau et comment faire un découpage ». La formation de L’inis l’a également aidée à devenir très polyvalente dans ses choix de carrière. Elle ajoute qu' « une fois que tu es réalisateur, tu as une vision et tu sais raconter des histoires, tu peux alors tout réaliser. J’aime beaucoup l’idée de pouvoir alterner les projets, ça me permet d’explorer et de réapprendre à chaque fois. À L'inis, on te donne toutes les clés pour que tu puisses en arriver là. »


En production

Vous aurez un rôle actif dans votre triade et vous devrez mettre en avant votre leadership dans les différents projets. Fanny-Laure Malo, diplômée en 2010, est aujourd’hui productrice de plusieurs longs métrages. Elle dispose également de sa propre société de production La Boîte à Fanny.

« L’inis, c’est une formation de 6 mois considérée comme du perfectionnement avec des professionnels, où l’on a accès à de vrais exemples et de vrais projets », rappelle-t-elle. Quand elle revient sur sa formation, elle affirme que « L'inis m’a vraiment apporté les informations que je cherchais : comment fonctionne le financement au Québec, les syndicats et les crédits d’impôts. J’ai pu apprendre à monter des projets, savoir où aller chercher le financement et présenter une demande. J’ai également renforcé mes connaissances au niveau financier et dans mes relations de travail ».

Elle explique en détails son point de vue sur le métier de producteur dans un article disponible ici.


Après L'inis

Aujourd’hui, chacune vit pleinement de sa passion tout en continuant de travailler avec des collègues de L'inis.

Fanny-Laure Malo tourne un long métrage le mois prochain et sera en septembre au Toronto International Film Festival (TIFF) pour présenter Mon Boy de Sarah Pellerin, qui était dans sa cohorte à L'inis et avec qui elle a fait plusieurs projets. Elle ajoute qu'elle a « également produit plusieurs longs métrages de Chloé Robichaud, avec qui nous avons formé une triade à L'inis. »

Kristina Wagenbauer prépare la sortie de son premier long métrage Sashinka, et elle rappelle : « La majorité de mes collègues actuels sont issus de L'inis. J’ai travaillé avec Marie-Geneviève Simard et Jules Saulnier sur Sashinka, sur mon court métrage Mila et sur des projets de L'inis. C’est à L'inis que je me suis fait un réseau, que j’ai trouvé cette confiance en moi, que j’ai appris à être en contrôle de moi-même, de mon équipe et de ma vision. »

Quant à Isabelle Pruneau-Brunet, le tournage de son premier long métrage débute cet été. Il est réalisé par Kim St-Pierre, une membre de sa cohorte à L'inis : « Nous avons développé des dizaines de projets télé ensemble. Les personnes les plus proches avec qui je travaille actuellement sont des contacts de L'inis », explique-t-elle.

Peu importe votre parcours, vous pouvez tenter d’intégrer L’inis. Attention tout de même, la formation demande un certain dévouement : « La charge de travail est très difficile avec des cours à temps plein, différents courts métrages à réaliser, le tout sur une durée de quelques mois. Ce sont des études qui demandent une grande implication où l’on doit se dévouer à 100% », concluent-elles.

Si par hasard vous hésitez encore, sachez que L’inis propose d’autres formations. Pour plus d’information quant aux programmes réguliers (série de fiction, documentaire et télévision), cliquez ici. Pour les cours à la carte et les microprogrammes (production audiovisuelle et photo), cliquez là !


Portes-ouvertes à l'Inis

En passant par L'inis, vous développerez votre pratique personnelle et vous aurez accès au réseau de L'inis, ce qui vous permettra de faire des rencontres très favorables et de créer des équipes pour vos futurs projets. Alors n’hésitez plus et inscrivez-vous en cliquant ici avant le 19 septembre 2018, pour pouvoir intégrer la session de l’hiver 2019 !