Louis T en rodage | Le plus drôle n’est pas celui qu’on croit
Louis T en rodage | Le plus drôle n’est pas celui qu’on croit

Publié par Judith Bonnard le Jeu. 1 novembre 2018 à 17h00 - Contenu original
Humour, Centre culturel de l'Université de Sherbrooke, Louis T, Rodage, Suggestions de sortie

Crédit photos: Site de Louis T

Je trouve Louis T sympathique. Je le connais surtout grâce à ses capsules web et j’adore quand il nous fait une morale directe et non déguisée à grands coups de statistiques. Quand on nous annonce à l’entrée de la salle que nous aurons droit à 75 minutes sans entracte, je trouve ça un peu court, mais bon, que sais-je de l’énergie que ça demande pour occuper la scène, seul, pendant plus d’une heure! C’était sans compter sur la première partie…


Une technique irréprochable, de belles lumières de scène, simples sans être trop tape-à-l’œil, une trame de musique québécoise, un tabouret et un lutrin pour décor. Louis T innovera en présentant lui-même, en voix off, sa première partie. Dans l’intervalle, l’artiste d’ouverture et Louis T s’enchaîneront sur scène sans attente.

J’apprécie ce souci du détail technique, qui semble miser davantage sur une efficacité que sur une mise en scène. Et ça fonctionne très bien. Louis T fait dans le propre et le sobre, ce qui le caractérise déjà comme humoriste. Il est même capable de mettre fin à sa propre ovation debout!

Dans le cadre de sa tournée universitaire, Louis T s’est présenté devant une salle pleine d’étudiants très réceptifs pour présenter son spectacle en rodage. C’est ma foi suffisamment bien réussi pour vous le recommander. Aucun doute que vous passerez une belle soirée de rigolade, remplie de moments dont vous pourrez vous faire des mantras.

Parce que, avec son sens de l’analyse bien à lui, Louis T m’inspire et je songe sérieusement à en faire mon gourou. Et ce, même s’il dit de lui : « J’ai commencé à parler à quatre ans et depuis, j’arrête plus. Je serais capable de faire un marathon à côté d’un coureur juste pour finir mon histoire! » C’est que ce conteur d’histoire met en pratique la gentillesse et la compréhension, de nouvelles règles de vie dont il use sur sa page Facebook. Après tout, tout le monde peut avoir eu une « mauvaise journée xx » (clin d’œil à ceux qui étaient présents)!


Un humour structuré, franc et bien ficelé

Louis T occupe la scène avec beaucoup de naturel et de simplicité. Campant d’emblée son trouble du spectre de l’autisme, il annonce sa différence à la fois pour en rire, mais surtout pour se dédouaner de commentaires directifs, parfois crus mais bien placés, qui nous font rire de bon cœur… peut-être parce qu’on aimerait avoir sa répartie.

On rira (jaune) de son fils enfermé dans le placard de la maison pour se protéger de la guerre contre l’islam annoncé par LE chroniqueur. Et on songera sérieusement qu’il a été oublié là, jusqu’à ce que de longues minutes plus tard, Louis T nous démontre qu’il maîtrise tous les petits fils de l’histoire de son spectacle.

Oui, Louis T (pour Tremblay, c’est un bleuet, un vrai, au carré) aime particulièrement Statistiques Canada. Donnez-lui un abonnement à vie ou faites-en un membre honoraire, mais sérieusement, c’est lui qui vous fait la meilleure publicité.

Et Louis T ne ménage pas les imbéciles de notre société (merci (!), même si je sais qu’un jour, on fait tous partie de cette catégorie). Il nous dit qu’« il y a pire que l’ouverture d’un cimetière musulman », il compatit devant la pénurie de beurre dans les stations balnéaires. Mais il le fait avec son grand sourire et son pragmatisme exceptionnel.


Et c’est qui déjà, la première partie?

Il s’appelle Alexandre Forest. Il avait la responsabilité de réchauffer la salle, ce sont les mots même de Louis T dans sa présentation. J’ose dire qu’il a mis un bon paquet de bois dans le poêle!

Ce petit nouveau, diplômé de l’École nationale de l’humour en 2016, est un peu gringalet, mais il a l’autodérision plus grande qu’un joueur de football. Il présente une approche très directe qui cadre parfaitement avec le style de Louis T. Et il a, en plus, un sens du punch, le silence bien placé – juste assez long – et du rythme qui m’ont fait vivre une des meilleures « première partie » de spectacle depuis longtemps. Il est absolument le nom à retenir de cette soirée au Centre culturel.


Pour en savoir plus sur les prochaines dates de tournée de Louis T, rendez-vous ici. Pour découvrir davantage sur Alexandre Forest, cliquez là.