Edmond Rostand au cinéma | La nouvelle création d'Alexis Michalik sur Cyrano de Bergerac
Edmond Rostand au cinéma | La nouvelle création d'Alexis Michalik sur Cyrano de Bergerac

Publié par Clara Bich le Jeu. 7 février 2019 à 17h50 - Contenu original
Cinéma, Activités familiales, Alexis Michalik, Cyrano de Bergerac, Edmond, Edmond Rostand, La critique cinéma de Clara, Long-métrage, Olivier Gourmet, Suggestions de sortie, Théâtre, Thomas Solivérès


Alors qu’Alexis Michalik triomphe en tant qu’auteur, metteur en scène et interprète depuis 2013 en France, son premier long-métrage Edmond arrive dans les cinémas québécois ce vendredi 8 février 2019. Alexis Michalik y met en scène les trois semaines précédant la première de la pièce Cyrano de Bergerac par Edmond Rostand au Théâtre de la Porte Saint-Martin à Paris, en 1897.


Alexis Michalik, prodige du théâtre français

Bien qu’Alexis Michalik soit acteur pour la télé et le cinéma, comédien, metteur en scène, auteur et scénariste depuis les années 2000, ce n’est qu’en 2011 que son succès retentit avec sa première pièce Le porteur d’histoire. Avec cette oeuvre aux multiples temporalités, lieux et personnages, Michalik devient l’un des premiers auteurs et metteurs en scène contemporains à réaliser une pièce cinématographique. Actuellement, elle se joue encore à Paris après plus de 1500 représentations étalées sur 7 ans, et elle a reçu deux Molières (récompenses françaises pour les pièces de théâtre). Voilà un petit aperçu de cette épopée théâtrale :

En 2014, il écrit et met en scène Le cercle des illusionnistes, avec comme protagonistes principaux le réalisateur Georges Méliès et le magicien Robert Houdin. Il joue encore avec des artifices cinématographiques – mais aussi magiques – dans cette mise en scène, et cela lui vaut à nouveau 3 récompenses aux Molières. En 2016, avant la sortie de sa pièce Intra Muros, il écrit et met en scène Edmond, une pièce sur la création de Cyrano de Bergerac par Edmond Rostand. Initialement scénarisé pour le cinéma, ce projet est finalement adapté au théâtre car Michalik ne trouve aucun réalisateur intéressé. Avec ce spectacle, il obtient sept nominations aux Molières et reçoit cinq prix. C’est alors la consécration de sa carrière, et cela lui permet d’obtenir le budget pour tourner le film initialement prévu.


Edmond, le film

C’est en travailleur acharné qu’Alexis Michalik scénarise et réalise son premier long-métrage Edmond, tout en jouant également dedans. Très adapté de sa pièce éponyme, il livre un film efficace, mettant en scène de belles performances d’acteurs et un sujet très attrayant. Ayant eu la chance de voir la pièce de théâtre à Paris avant de voir le film, j'invite donc le public québécois à se réjouir d’avoir accès à ce long-métrage qui semble, en effet, être le meilleur médium pour cette histoire.

À travers le film, Michalik met en scène des séquences très rythmées sur la création des cinq actes de Cyrano de Bergerac. Nous notons de très beaux moments de cinéma qui feront plaisir aux spécialistes de la littérature française, avec l’improvisation autour de la scène du balcon mais aussi toute la création du personnage de Cyrano grâce aux objets qui entourent Edmond.

L’alternance entre le théâtre et le cinéma, qui est si chère à Michalik, est également présente avec beaucoup de « clichés » théâtraux lorsque les comédiens répètent. Néanmoins, le cinéma est aussi très présent avec cet objet filmique, mais aussi grâce à des mouvements de caméras accentués, notamment lors des présentations des nouveaux actes avec des travelling circulaires appuyés. À noter également, une irruption du cinéma lors de la mise en scène de l'acte V qui est d'une fluidité très juste...

Mais ce n'est pas tout! En plus de la mise en scène et de l'histoire réussies, les acteurs sont captivants. Thomas Solivérès en Edmond Rostand surprend après ses multiples petits rôles secondaires au cinéma (dans Intouchables ou encore Les gamins). Avec un ton très juste, il livre une belle performance et cela lui promet une longue carrière. Olivier Gourmet, que nous avions rencontré lors du Festival Cinemania et qui nous parlait déjà de sa performance de Constant Coquelin (à relire en cliquant ici), est majestueux dans ce premier rôle de comédie, à la fois drôle, émouvant et percutant. Quant aux seconds rôles interprétés par Clémentine Célarié, Mathilde Seigner, Tom Leeb, Dominique Pinon ou encore Lucie Boujenah, ils sont tous à la hauteur de leurs personnages.

Alors en attendant, un jour peut-être, la venue des pièces d’Alexis Michalik sur les scènes des théâtres québécois, Edmond est une bonne alternative pour flirter avec son art, sa mise en scène et son écriture.


Jusqu’à présent, Alexis Michalik avait signé des pièces de théâtre très cinématographiques. Étonnement – ou non , il nous livre ici un film extrêmement théâtral. Alors ne loupez pas Edmond au cinéma à partir du 8 février 2019, pour en apprendre davantage sur la création de cette œuvre ou juste pour profiter de l’ambiance parisienne de la fin du XIXe siècle. Voilà la bande-annonce pour vous donner un aperçu de cette riche comédie !