« Arctic » | Préparez-vous à mourir de froid avec ce nouveau film de survie en milieu polaire!
« Arctic » | Préparez-vous à mourir de froid avec ce nouveau film de survie en milieu polaire!

Publié par Clara Bich le Jeu. 14 février 2019 à 16h00 - Contenu original
Cinéma, ARCTIC, Festival de Cannes, Hiver, Joe Penna, La critique cinéma de Clara, Mads Mikkenlsen, Suggestions de soirée, Suggestions de sortie, survival movie

Crédit photos: Page Facebook de Creepy Kingdom

En salle dès vendredi 15 février, Arctic retrace l’histoire d’Overgärd, un ancien pilote d’avion qui s’est écrasé en pleine montagne dans l’Arctique. Seul, il va devoir affronter des températures descendant jusqu’à -70°C et trouver des solutions pour survivre sans perdre espoir. Si vous aimez les films de survie, Arctic sera incontestablement votre film de l’année 2019! Sinon, n’hésitez pas à vous rendre tout de même en salle pour vivre une expérience de grand froid unique en son genre.


Avec ce premier long-métrage, le jeune réalisateur brésilien Joe Penna met en vedette Mads Mikkelsen pendant plus d’une heure et demie comme seul acteur (quasiment). Ce survival-movie tourné en Islande représente tout ce que le froid peut avoir d’hostile et de merveilleux à la fois. Avec un parti pris narratif d’uniquement filmer le moment présent, Penna ne donne aucune information sur l’arrivée du personnage en Arctique. Son intention de réalisation est l'illustration de la quête de survie du personnage principal, et cela fonctionne parfaitement.

Le film s’ouvre sur une première séquence très intrigante qui place tout de suite le personnage d’Overgärd dans son contexte: manger, dormir, se réchauffer et essayer de contacter quelqu’un. Le montage alterné des mêmes actions pendant plusieurs jours avec aucune parole et aucune musique immerge directement le spectateur dans cet univers polaire unique. Alors qu’Overgärd s’est créé une routine journalière, l’arrivée d’un hélicoptère va changer ses habitudes.

On se souvient du survival movie intitulé Buried où le personnage principal était enfermé dans un cercueil et où la mise en scène mettait le spectateur dans un état claustrophobique. Ici, Arctic présente également une certaine claustrophobie où le personnage principal est étonnement enfermé dans ces espaces infinis. La mise en scène des immenses plaines révèle l’hostilité de ce lieu et oppose alors la grandeur de la nature face à la petitesse de l’humanité. Overgärd, tout comme son spectateur, est emprisonné dans ce froid sans fin.

Bien que certains films sur les grands espaces froids (comme Dans les forêts de Sibérie avec Raphaël Personnaz) mettent en avant la musique comme un second personnage, ici, la musique n’est aucunement secondaire et apparaît de manière très juste pour accentuer certaines émotions. Cette subtilité se retrouve également dans la représentation des paysages où Joe Penna mène son scénario et ses prises de vue avec intelligence, sans en mettre trop ni pas assez pour confronter l’enfermement du personnage principal à la liberté que proposent ces immenses plaines désertiques.

Alors que le film Polaire vient de sortir sur Netflix la semaine dernière avec Mads Mikkelsen, la sortie d’un film dénommé Arctic aurait pu surprendre mais ces deux opus s’opposent en tout point. L’acteur étonne une fois de plus ses spectateurs avec Arctic où il livre une très belle performance. Après avoir perdu plus de 8 kilos pour le rôle et supporté des conditions météorologiques difficiles (changement de temps à chaque heure, vents violents, tempêtes de neige et pluies verglaçantes) durant les 19 jours de tournage, il incarne à travers son personnage d’Overgärd un homme dévoué, déterminé, patient et ingénieux. Bien qu’il ait qualifié le tournage comme étant le plus dur de sa carrière, sa prestation est d’une justesse incroyable.

Ainsi, avec une performance d’acteur magistral, des plans à couper le souffle, une musique réfléchie, un montage très soigné et un scénario qui semble fort crédible co-écrit avec deux « consultants à la survie » (Brian Shiro et Francisco Mattos, deux photographes, archéologues et géophysiciens spécialisés dans l’Antarctique), Arctic est un film intelligent qui vous fera vivre de grandes émotions.


Alors, ne manquez pas l’excellent film de survie Arctic qui livre une mise en scène très juste. Joe Penna, le réalisateur, réussit son pari de mettre en scène un environnement hostile en livrant un premier film incroyable de réalisme à vous en donner les mains moites pendant plus d’une heure et demie! N’hésitez pas à vous rendre en salle dès vendredi, pour vivre un aller-retour express dans le froid polaire. En attendant, visionnez la bande annonce qui vous donnera sûrement un premier souffle d’air frais...