Coups de cœur de la TOHU | Une édition 2019 qui carbure à l’émotion
Coups de cœur de la TOHU | Une édition 2019 qui carbure à l’émotion

Publié par Marie-Ève Boisvert le Ven. 22 février 2019 à 16h15 - Contenu original
Cirque, Activité familiale, Anna Kichtchenko, Anthony et Amélie Venisse, Arts du cirque, Coups de coeur, Édition 2019, Jérémie Arseneault, Spectacle multidisciplinaire, Suggestions de soirée, Suggestions de sortie, TOHU

Crédit photos: Benoit Z Leroux

L’ambiance était à la fête, ce 20 février, à l’occasion de la première représentation du spectacle Coups de cœur de la TOHU. Présentée jusqu'au 2 mars, cette création réunit quelques-uns des numéros favoris de l’organisme et se veut un clin d’œil aux performances d’artistes s’étant récemment démarquées au sein de la scène circassienne.

De retour pour une quatrième édition, l’événement se tenait encore une fois au cœur de la sublime salle circulaire de la TOHU, un espace idéal pour mettre toute l’emphase nécessaire sur des numéros qui méritent d’exister par eux-mêmes l’espace d’un instant. Car, à Coups de cœur, les feux des projecteurs se braquent d’abord et avant tout sur la créativité artistique, la performance et le mouvement des artistes, dans une mise en scène épurée permettant de retrouver la signature distinctive de chaque numéro.

On y retrouve donc des disciplines variées, des artistes de tous les horizons et un aperçu de ce que présentent les compagnies de l’heure. C’est sans surprise qu’on pouvait comprendre hier que plusieurs des spectateurs présents n’en étaient pas à leur première édition. Il est vrai que l’événement peut rapidement devenir un rendez-vous annuel incontournable, en ce qu’il est non seulement un magnifique portrait de ce que le cirque contemporain a de mieux à offrir, mais surtout, un divertissement de qualité riche en émotions et en surprises.

D’ailleurs, la première surprise de la soirée a été sans contredit l’arrivée tardive de la maîtresse de cérémonie Gloria, incarnée par la comédienne Mooky Cornish qui détient une signature clownesque aussi excentrique qu’unique. Un personnage aux accents multicolores, au charme désarmant et à l’énergie contagieuse qui a eu tôt fait de capter l’attention de l’auditoire, permettant ainsi d’assurer une transition fluide entre les numéros présentés. Un élément clé, donc, de cette mise en scène intimiste orchestrée par Anthony Venisse et agrémentée des notes du saxophone et autres instruments à vent du musicien Quentin Marotine.


C’est dans ce contexte convivial invitant au rire et à la surprise qu'ont ainsi défilé sous nos rires – et devant nos yeux ébahis – huit numéros uniques, logés quelque part entre prouesses et absurde. Et justement, en parlant de « Coups de cœur », atuvu.ca vous présente ses trois favoris de la soirée.

Diabolo – Jérémie Arseneault (FLIP Fabrique)

C’est dans une véritable bourrasque de fraîcheur que ce diplômé de l’École de cirque de Québec et membre fondateur de la compagnie FLIP Fabrique s’est emparé de la scène de la TOHU. L’athlète en a mis plein la vue aux spectateurs. Il a lancé, rattrapé, virevolté et culbuté dans les airs en exploitant à la fois son corps et son diabolo, ce dernier ne semblant être qu’une extension de ses bras. De cette habile performance quelque part entre l’exercice de vertige et l’illusion d’optique, on retiendra surtout l’énergie formidablement joyeuse et dynamique de cet artiste circassien dont le parcours sera certainement à surveiller.

Tissu aérien – Anna Kichtchenko (Les 7 doigts)

C’est dans une ambiance faisant place au jeu et à l’expression théâtrale que l’on s’est ensuite laissé charmer par Anna Kichtchenko, une jeune femme pour qui la gravité ne semble pas s’appliquer. Celle-ci nous a offert une performance inspirée de la production Cuisine & Confessions (Les 7 doigts) à la fois transcendante et légère, où la danse se mariait de façon sublime aux contorsions aériennes. C’est une chose de présenter un numéro dans lequel la force physique est à l’honneur, c’en est une autre de présenter ce même numéro dans un mirage parfait d’apesanteur, illustre signe d’un talent fou, d’un travail acharné ou tout simplement d’une efficace combinaison de ces deux éléments. Chapeau!

Duo « Quick Change » Anthony et Amélie Venisse

Un peu plus tard, on a eu le privilège de découvrir les talents de cette paire de magiciens gaffeurs, dans un formidable numéro de « Quick Change » revisité. À la frontière du fiasco et du tour de magie réussi, cette performance a réussi à faire s’esclaffer un public aussi bien conquis qu’attentif aux moindres faits et gestes des complices. Il faut dire qu’entre deux changements de costumes ponctués de « trébuchages » désopilants et de mimiques attachantes, on pouvait sentir avec plaisir la complicité certaine de ce duo. Des artistes d’expérience qui maîtrisaient avec habileté le sens du rythme dans cette performance dynamique où on n’a rien vu aller – ni vu le temps défiler!

Présenté à la TOHU jusqu’au 2 mars, le spectacle Coups de cœur en est certainement un qui vaut le détour. Pour plus de détails sur l’événement ou pour vous procurer vos billets, c’est ici.