Le retour de Brit Floyd | Hommage monumental à l’emblématique The Wall
Le retour de Brit Floyd | Hommage monumental à l’emblématique The Wall

Publié par Marie-Eve Boisvert le Mar. 26 mars 2019 à 10h30 - Contenu sponsorisé
Musique, Another Brick in the Wall, Brit Floyd, Expérience multimédia, Hommage, Musique pop, Pink Floyd, Place des Arts, Rock progressif, Sortie culturelle, Suggestions de sorties, The Wall, Zoom sur...

Crédit photos: Gracieuseté de Brit Floyd

Le 6 avril prochain, l’univers psychédélique et rock progressif de la légendaire formation Pink Floyd prendra d’assaut la salle Wilfrid-Pelletier, lors du passage du spectacle hommage à ce groupe britannique assuré par le Brit Floyd! Pour l’occasion, les musiciens à l’origine de ce projet d’envergure présenteront au public montréalais leur production la plus ambitieuse et accomplie à ce jour, soit une rétrospective du mythique opéra-rock The Wall.


Sur les traces d’une odyssée musicale intemporelle

L’année 2019 marque le 40e anniversaire de cet intemporel chef-d’œuvre musical décliné en un album double (un des disques les plus vendus de tous les temps!), un long-métrage et, bien sûr, un épique opéra-rock. L'album concept et semi-autobiographique a d’abord pris forme dans l’esprit de Roger Waters, l’un des membres fondateurs de Pink Floyd, qui voulait alors écrire l’histoire de son alter ego, une rock-star marquée par le décès de son père puis corrompue par les désillusions du monde du spectacle. Cette désormais célèbre incarnation de Waters, sous les traits de Pink, représente tour à tour un garçon endeuillé qui tente de se protéger du monde extérieur (« Another Brick in the Wall - Part 1 »), un adolescent aliéné par l’école et cette société coercitive qui l’étouffe (« The Happiest Days of Our Lives »), une star du rock dégoûtée par la vanité (« Empty Spaces »), puis un homme en proie à la terreur de l’isolement et de la folie (« Comfortably Numb »).

De cette création visionnaire et métaphorique, que Roger Waters a bâtie brique par brique en 1979 avec Pink Floyd, a émergé l’une des œuvres musicales les plus audacieuses de notre époque. The Wall est composé de 26 morceaux, tous plus grisants les uns que les autres, qui se caractérisent par un spectre sonore passant des aigus psychotiques aux graves planants, des lignes de basse qui s’étirent, des arrangements orchestraux oniriques et l’iconique écho des synthés et claviers de Richard Wright. En bref, un univers musical à vocation théâtrale auquel seule la scène peut véritablement rendre justice.

L’expérience Brit Floyd: lorsque le diable est dans les détails

C’est ce macrocosme éclaté que s’affaire donc à recréer Brit Floyd dans sa toute nouvelle création Another Brick in the Wall, alors que les onze musiciens de la distribution se réapproprient note par note les chansons de Pink Floyd, si authentiques qu’on croirait avoir en face de nous les membres du groupe original! Il faut dire que le Brit Floyd peut se targuer d’un parcours exemplaire depuis sa création en 2010, la formation ayant parcouru plusieurs continents, joué devant plus d’un demi-million de fans et présenté des centaines d’événements-spectacles.


Pourtant, l’histoire à l’origine de ce véritable tour de force est toute simple: c'est celle d’un préadolescent qui découvre d’abord l’œuvre gigantesque de Pink Floyd à même la table tournante avec le vinyle de The Wall, puis en spectacle, et finalement à travers la guitare en s'appropriant le répertoire de la formation britannique. Ce cheminement, bien que classique, a comme particularité qu’il aura mené Damian Darlington à vouer sa vie à rendre hommage à l’œuvre à l’origine de son identité artistique. C’est ainsi que le musicien a investi plusieurs années de sa vie comme directeur artistique, guitariste et chanteur au sein de l’Australian Pink Floyd Show, une expérience qui l’aura par la suite mené à créer son propre hommage à la formation, le Brit Floyd, un spectacle dans lequel il peut complètement déployer sa vision du groupe. On y retrouve évidemment un calque précis de la production musicale de Pink Floyd, recréée dans les moindres détails, mais également une mise en scène conforme à l’identité conceptuelle de la formation d’origine, dans laquelle l’élaboration scénique expérimentale tient toujours une place importante.

C’est donc sans surprise qu’on retrouve dans le spectacle-événement Another Brick in the Wall une mise en scène à grand déploiement. Lasers, cochons volants et éclairages d’envergure s’entrecroisent même devant l’écran géant surplombant la large scène, comme autant d’éléments permettant de ramener à la vie The Wall. Et bien que cette nouvelle création du spectacle Brit Floyd soit principalement axée sur l’opéra-rock de 1979, les musiciens de la formation ne manquent pas d’y ajouter quelques-uns des classiques de Pink Floyd tels que « The Dark Side of the Moon », « Wish You Were Here », « Animals » et « The Division Bell ».


Pour vous assurer de prendre part à cette expérience unique que représente le spectacle-événement Another Brick in the Wall, hâtez-vous de réserver vos billets. Car, si la tendance se maintient, les places pour ce concert en représentation unique le 6 avril prochain à la salle Wilfrid-Pelletier auront eu tôt fait de se volatiliser!