Des livres jeunesse à offrir aux adultes qui prennent soin des enfants durant l’année scolaire
Des livres jeunesse à offrir aux adultes qui prennent soin des enfants durant l’année scolaire

Publié par Élizabeth Bigras-Ouimet le Dim. 9 juin 2019 à 11h30 - Contenu original
Au coeur des mots, Elle a persisté autour du monde, Il n’y en a pas deux comme toi, Jeunesse, Littérature, Littérature jeunesse, Quand j’avais huit ans, Réfugié n’est pas mon nom, Scholastic, Suggestions de lecture, Viens avec moi : De petits gestes qui changent le monde

Crédit photos: Scholastic / Pexels


Durant l’année scolaire, éducateurs, professeurs, directeurs et secrétaires ont pris soin de vos enfants avec patience et amour et vous aimeriez les remercier ? Oubliez les traditionnelles tasses, les crayons de toutes sortes, les fleurs ou le chocolat et offrez-leur des livres qui pourront demeurer dans leur bureau, à la bibliothèque ou dans la classe. Voici quelques albums pour les enfants de 3 à 8 ans des éditions Scholastic que nous vous suggérons et nous vous invitons à découvrir leur merveilleux site internet pour choisir un cadeau encore plus personnalisé !




Il n’y en a pas deux comme toi (3 ans et plus)
De Linda Kranz. Éditions Scholastic.

Adri est un joli poisson qui désire voyager pour découvrir le monde. Sa maman et son papa lui donnent alors quelques sages conseils avant de le laisser nager vers des mers inconnues.

« Sois toujours prêt à te faire un nouvel ami. Recherche la beauté peu importe où tu es, et gardes-en toujours le souvenir (...) Trace ton propre chemin. Tu n’as pas à suivre la foule. Apprends à reconnaître le moment de parler et le moment d’écouter. »



Il n’y en a pas deux comme toi est un album illustré qui déborde de conseils justes, simples et qui révèlent toute la sagesse d’une vie. Chaque page est un moment de réconfort et de tendresse et les mots de Linda Kranz s’harmonisent tendrement à ses illustrations. Il n’y en a pas deux comme toi se lit bien en groupe et offre de précieux messages aux enfants : chacun est unique, il faut prendre soin de soi, il faut aussi prendre soin des autres, chaque jour nous apprend quelque chose, on peut changer le monde en faisant de notre vie un lieu de partage, d’amour et de paix.

Ce petit livre s’offre très bien aux éducateurs et professeurs de la petite enfance.

« Il n’y en a pas deux comme toi dans ce vaste monde, dit-elle… Fais-en un endroit meilleur. »






Au coeur des mots (3 à 6 ans)
De Kate Jane Neal. Éditions Scholastic.

Il faut bien choisir ses mots à chaque jour de notre vie. Un chat et un enfant apprennent aux jeunes lecteurs comment bien choisir leurs mots pour faire le bien dans le monde.

« Tu vois, les mots qui parviennent à tes oreilles... peuvent avoir un effet sur ton coeur ! Tu sais, la petite partie de toi qui te rend unique ! Tes mots peuvent faire... des choses incroyables (...) Mais parfois, les mots peuvent nous faire pleurer. Nous savons tous de quelle sorte de mots il s’agit. Parfois, les mots peuvent être comme une flèche meurtrière qui transperce le coeur des gens. »





Les mots ont un énorme pouvoir sur nous et sur les autres. Il faut donc y faire très attention. Au coeur des mots parle d’intimidation, d’empathie, de partage. Les illustrations sont candides et accompagnent agréablement le texte de Kate Jane Neal.

Au coeur des mots est vraiment un gros coup de coeur et nous vous encourageons à l’offrir à tout votre entourage afin de conscientiser les enfants à l’importance de leurs mots.

« Aujourd’hui, le monde de quelqu’un d’autre peut devenir meilleur...grâce à toi ! »





Réfugié n’est pas mon nom (3 à 8 ans)
De Kate Milner. Éditions Scholastic.

Un petit garçon et sa famille devront bientôt quitter leur ville et leurs amis. Cet album illustre bien et simplement la réalité des réfugiés, le long chemin qui les mènent à leur nouvelle maison, la guerre qu’ils ont dû fuir, la peur, la tristesse et le déracinement qu’ils doivent affronter tout en s’adaptant à une nouvelle réalité.

« On t’appelle réfugié, mais souviens-toi : réfugié n’est pas ton nom. »





L’auteure pose des questions directement aux lecteurs afin qu’ils se mettent à la place du petit garçon de l’histoire et de sa famille. Comment te sentirais-tu si tu arrivais à un endroit où il n’y a pas d’eau courante, où les gens ne parlent pas ta langue, où rien ne ressemble à ton ancienne vie ?

Réfugié n’est pas mon nom nous offre une lecture désarmante, mais essentielle pour mieux comprendre le parcours d’une famille qui doit partir, car elle n’est plus en sécurité là où elle a toujours vécu.

Ce livre devrait s’inscrire dans la liste des oeuvres obligatoires au primaire, car il explique adéquatement aux enfants la dure réalité de plusieurs de leurs collègues de classe. Ce livre se lit bien en groupe et favorise la réflexion et le partage entre les élèves. Les illustrations de l’auteure sont quant à elles sublimes et reflètent toute la gamme d’émotions qui submergent la famille selon les étapes de leur parcours vers un nouvel horizon.






Elle a persisté autour du monde (4 à 8 ans)
De Chelsea Clinton. Illustré par Alexandra Boiger. Éditions Scholastic.

Ce livre documentaire relate différentes histoires de femmes qui ont changé l'histoire : Viola Desmond, Marie Curie, Malala Yousafzai etc.

« Il existe des pays où les filles ne peuvent pas aller à l'école et où les femmes ont besoin de la permission de leur mari pour obtenir un passeport ou même pour sortir de la maison. »








Ce livre se lit bien en famille, seul ou en groupe et est très important à léguer aux générations futures pour la pertinence et l’importance qu’ont eu ces femmes sur le cours de l’histoire.

Les images d’Alexandra Boiger sont de petits chefs-d’oeuvre et rendent parfaitement hommage aux différentes femmes qui ont dessiné la route pour les générations futures. En peu de mots, nous sommes sous le charme de ces personnalités féminines qui méritent que nous nous rappelons d'elles.

« Prends la parole, tiens tête et crois en tes rêves. C’est ce que ces femmes ont fait et bien plus encore. Elles ont persisté, et toi aussi, tu peux le faire. »

L'auteure souligne qu’il faut persister pour atteindre ses rêves et croire en nous. Elle a persisté autour du monde est un très beau leg à partager et nous apprend à dépasser nos limites, nos moeurs et notre époque.






Viens avec moi : De petits gestes qui changent le monde (5 ans et plus)
De Holly M. McGhee. Illustré par Pascal Lemaître. Éditions Scholastic.

Une jeune fille demande à son père comment elle pourrait créer un monde meilleur. Est-ce qu’une petite fille peut à elle seule sauver le monde ? Non. Mais si elle se concentre sur ce qui l’entoure, qu’elle voit à rendre sa vie meilleure et celles de ses parents aussi, elle pourra aider ses voisins et chaque personne qu’elle croise à chaque jour.

« Main dans la main, ils sortent et se dirigent vers le métro. Là, en attendant sur le quai, le papa salue toutes les personnes qu’il croise. Alors, la petite fille fait de même. »





Nous, adultes, servons de modèles aux enfants. Nous ne sommes pas impuissants face à la réalité qui se joue devant nos yeux ; nous avons le pouvoir de poser des gestes qui font du bien.

Illustrée avec douceur et simplicité, chaque page du livre Viens avec moi : De petits gestes qui changent le monde se savoure comme un espoir nouveau pour le lendemain. Magnifique cadeau pour un enfant ou un adulte, Viens avec moi : De petits gestes qui changent le monde peut réellement changer le monde dans lequel nous vivons.






Quand j’avais huit ans (6 ans et plus)
De Christy Jordan-Fenton et Margaret Pokiak-Fenton. Illustré par Gabrielle Grimard. Éditions Scholastic.

Inspiré de la véritable histoire de Margaret Pokiak-Fenton déjà parue sous la couverture Les bas du pensionnat, Quand j’avais huit ans offre un texte adapté pour les enfants afin de les conscientiser à une période difficile qui s’inscrit malheureusement dans l’histoire du Canada.

« Chaque jour, durant des semaines, nous devions nous lever très tôt pour faire les corvées. Au lieu de nous asseoir à des pupitres, nous lavions le plancher des classes. »




Quand j’avais huit ans est l’histoire d’une fillette des Premières Nations qui a quitté sa famille à l’âge de huit ans et à qui on a enlevé son nom, ses repères, ses racines. Cette histoire est celle de milliers d’enfants qui se sont vus humiliés au pensionnat et qui portent en eux des cicatrices indélébiles.

La jeune Olemaun désire plus que tout apprendre à lire comme sa grande soeur, mais son père refuse de la laisser partir. Un jour, il n’a plus le choix et laisse sa petite fille à l’école des étrangers. Là, une religieuse coupe les cheveux d’Olemaun, lui donne une robe, lui enlève son nom. Olemaun devient Margaret et la petite fille doit faire toutes les corvées du pensionnat plutôt qu’apprendre à lire.

Finalement, à force de laver les tableaux noirs, Margaret apprit à lire par elle-même. Ce livre démontre tout le courage qu’une petite fille déterminée a en elle, mais aussi la dure réalité de ces enfants des Premières Nations dont nous reconnaissons l'histoire depuis peu. Un bel album à offrir à une classe afin que cette époque de notre histoire ne se reproduise pas.



N’hésitez pas à consulter le site des éditions Scholastic au lien suivant pour d’autres belles idées de cadeaux à offrir !