FEQ 2019 | Quels seront vos coups de coeur cette année ?
FEQ 2019 | Quels seront vos coups de coeur cette année ?

Publié par Emmelyne Péault-Hampshire le Mer. 5 juin 2019 à 15h00 - Contenu sponsorisé
Musique, Anatole, Bénin International Musical, Buddy Guy, Coup de coeur, Festival, Haviah Mighty, Imarhan, Jason Bonham’s Led Zeppelin Evening, Lou Doillon, Milk & Bone, Programmation, Scratchophone Orchestra, Yungblud


Comme chaque année, le Festival d’été de Québec s’apprête à faire vibrer le public québécois du 4 au 14 juillet prochain au son d’une programmation des plus éclectiques sur les dix scènes du festival ! Vous ne vous êtes pas encore décidés qui aller écouter quand ? atuvu.ca vous propose de cibler vos préférences musicales et vous révéler quels sont les artistes à ne surtout pas manquer !



1. Vous aimez...

Le bon vieux hard rock, les solos de batterie virtuoses et les hymnes de stades...

Alors vous ne devez surtout pas manquer : Jason Bonham’s Led Zeppelin Evening, le samedi 6 juillet à 20h10, Scène Bell.




Jason Bonham connaît bien Led Zeppelin. Et pour cause ! Il n’est pas moins que le fils de son batteur légendaire, John Bonham. Un rythme dans la peau héréditaire, puisque Jason Bonham est lui aussi un génie des tambours, reprenant même la place de son père lors des (éphémères) réunions de Led Zeppelin. Qui de mieux placé, donc, pour diriger un concert hommage au répertoire de ce groupe mythique ?




2. Vous aimez...

Les artistes légendaires, le blues vintage et les solos de guitares langoureux...

Alors vous ne devez surtout pas manquer : Buddy Guy, le mercredi 10 juillet à 21h20, Scène Loto-Québec.




Légende vivante vénérée par les Stones, Éric Clapton, Jeff Beck, Jimmy Page et bien d’autres guitaristes virtuoses, Buddy Guy, au même titre que Muddy Waters, est une figure emblématique du blues qui inspirera bon nombre d’artistes après lui. À 82 ans, il sait toujours manier sa guitare à la perfection et saura vous entraîner dans une ambiance des plus planantes au son de classiques Rhythm and Blues.




3. Vous aimez...

Le punk, le grunge et la Britpop à la sauce millennials...

Alors vous ne devez surtout pas manquer : Yungblud, le dimanche 7 juillet à 19h00, Scène Bell.




Originaire de Doncaster au nord de l’Angleterre, Yungblud a su conquérir avec fureur la scène indépendante britannique en 2018 au son d’un post-punk véhément et d’un univers cinglé et décalé. Avec des influences multiples parfois pop, urbaines, voire reggaeton, Yungblud est un jeune artiste indescriptible si ce n'est que par son charisme et son énergie débordante. Attendez-vous donc à une foule délirante, pogos à volonté et mosh pit garanti !




4. Vous aimez...

Les voix suaves, le rock indépendant franco-britannique et la nostalgie des sixties...

Alors vous ne devez surtout pas manquer : Lou Doillon, le jeudi 4 juillet à 20h00, Scène Loto-Québec.




Avec un timbre savoureux et des compositions intimistes, la demi-soeur de Charlotte Gainsbourg et fille de Jane Birkin nous revient cette année avec un troisième album, Soliloquy. Une nouvelle étape pour Lou Doillon qui nous offre un album coloré et énergique, mais toujours empreint d’une touche sensible et apaisante, caractéristique de l’artiste franco-britannique. C'est donc un concert chaleureux qui vous attendra afin de débuter le festival en beauté !




5. Vous aimez...

Les amalgames alternatifs, les personnages haut en couleur et les chansons francophones...

Alors vous ne devez surtout pas manquer : Anatole, le mercredi 10 juillet à 22h30, Le D’Auteuil.




Anatole, c’est l’alter ego de l’auteur-compositeur et producteur québécois Alexandre Martel. Un personnage dandy et haut en couleur que l’on avait pu découvrir en 2016 lors d’un premier album, L.A. Tu es des nôtres. En 2018, l’artiste revient avec Testament, un album qu’il décrira comme la mort d’Anatole, tué et ressuscité. Avec un univers synth-pop manucuré et des paroles en français, Anatole est une expérience inoubliable. Quoi de mieux qu’une ambiance intime pour venir l’écouter ?




6. Vous aimez...

Les synthétiseurs rétros, les années 1980 et les univers colorés...

Alors vous ne devez surtout pas manquer : Milk & Bone, le lundi 8 juillet à 21h10, L’Impériale.




Duo électro-pop montréalais féminin, Milk & Bone nous régale avec une synth-pop rétro et une nostalgie des années 1980 au goût du jour. Après un deuxième opus, Deception Bay, sacré album électro de l’année aux Junos Awards début 2019, Laurence Lafond-Beaulne et Camille Poliquin gâte leur public au printemps avec la sortie d’un nouvel EP intitulé DIVE. Préparez-vous donc à vous plonger dans un univers fluorescent et vous faire bercer par les voix onctueuses des deux chanteuses, sous les néons.




7. Vous aimez...

Le rap, le hip-hop classique et les puissantes figures féminines...

Alors vous ne devez surtout pas manquer : Haviah Mighty, le vendredi 12 juillet à 18h30, Scène Fibe - Coeur du FEQ.




Après s’être fait connaître au sein du trio hip-hop The Sorority, formé en 2016 pour célébrer la journée internationale de la femme, Haviah Mighty sort son tout dernier album, 13th Floor, au printemps 2019. Avec un timbre de voix parfaitement taillé pour le rap et le hip-hop, la jeune canadienne utilise le genre pour s’exprimer sans équivoque sur des convictions qui lui sont chères. Foncièrement indépendante et revendicatrice, c’est des textes prenants et des beats électriques que celle-ci vous réserve pour une performance saillante au FEQ !




8. Vous aimez...

Le raï, le funk de fusion et les couleurs du désert...

Alors vous ne devez surtout pas manquer : Imarhan, le dimanche 14 juillet à 19h30, Scène Hydro-Québec.




Originaires de Tamanrasset, en Algérie, Imarhan sont les héritiers du blues du désert. Ces cinq musiciens touaregs, menés par leur frontman et chanteur Sadam, offrent une musique électrique, mélange de sonorités arabes et de rythmes funk. Après un premier album éponyme prometteur sorti en 2016, le groupe revient en 2018 avec un second opus intitulé Temet. C’est donc un vent chaud du désert qui soufflera sur la Scène Hydro-Québec du FEQ !



9. Vous aimez...

La world musique, la fusion trip-hop, pop-rock et les rythmes entraînant...

Alors vous ne devez surtout pas manquer : Benin International Musical, le vendredi 12 juillet à 19h30, Scène Hydro-Québec.




Un big band comme on les aime : sur scène, le Benin International Musical se compose de sept musiciens-vocalistes proposant un mélange de musique traditionnelle béninoise issue des danses vaudoues, de sons urbains, de funk et de pop-rock électriques. Préparez-vous à ne pas pouvoir résister à leurs rythmes endiablés et à leurs mélodies envoûtantes !



10. Vous aimez...

Le vintage, le swing et les solos de clarinette...

Alors vous ne devez surtout pas manquer : Scratchophone Orchestra, le dimanche 7 juillet à 19h30, Scène Hydro-Québec.




Groupe d’électro-swing français, le Scratchophone Orchestra s’insère dans la lignée des amoureux du rétro, des sonorités jazz des années 1930 et des 78 tours craquelés joués sur un vieux gramophone. Associés à des beats hip-hop et électro, cet ensemble clarinette, violon et contrebasse nous offre un swing dynamique et moderne impossible à résister. Si vous aimez Parov Stelar ou encore Chinese Man, vous allez adorer le Scratchophone Orchestra !



Sans surprise, il y en a pour tous les goûts ! Alors, savez-vous qui sera votre coup de coeur cette année ? Si ne vous ne vous êtes toujours pas décidés, vous pouvez toujours aller consulter la programmation intégrale et en attendant, courir acheter vos laissez-passer !