Bosch Dreams | De la réalité augmentée poétique pour ces tableaux ancestraux : SUBLIME !
Bosch Dreams | De la réalité augmentée poétique pour ces tableaux ancestraux : SUBLIME !

Publié par Clara Bich le Dim. 7 juillet 2019 à 18h00 - Contenu original
Cirque, Activités familiales, Bosch Dreams, Festival, Les 7 Doigts, Montréal Complètement Cirque, Montréal, l'été..., Poésie, Projection, réalité augmentée, Salle Pierre-Mercure, Samuel Tétreault, Sortie culturelle, Suggestions de sorties

Crédit photos: Page Facebook Montréal Complètement Cirque


C’est ce jeudi 4 juillet que nous étions à la Salle Pierre-Mercure du centre-ville de Montréal pour découvrir Bosch Dreams, le spectacle d’ouverture du Festival Montréal Complètement Cirque. Avec un système de projection assez révolutionnaire, des numéros réalisés à la perfection, des costumes extrêmement fidèles, un peu d’humour et beaucoup de poésie, Bosch Dreams est LE spectacle du festival à ne pas manquer !


C’est devant une salle comble que Bosch Dreams a fait voyager ses spectateurs 500 ans en arrière. Ce spectacle de la compagnie les 7 Doigts, mis en scène par Samuel Tétreault, nous transporte dans l’univers de Jheronimus Bosch, peintre flamand du XVe siècle. Connu mondialement pour son Jardin des Délices, c’est à travers la mise en scène d’un extrait du tableau des enfers que le spectacle commence… et nous tombons rapidement sous le charme ! Les costumes, les décors projetés sur l’écran en arrière scène, le réalisme de la reproduction des toiles de l’artiste : nous sommes transportés en quelques instants.

Le Jardin des Délices (1503-1504), Musée du Prado

Le spectacle alterne entre des scènes de cours, où nous suivons un enseignant donnant un cours magistral sur l’analyse des toiles de Bosch, des projections de réalité augmentée, où les artistes de baladent dans le tableau animé, et des numéros de cirque, où les décors et les costumes favorisent encore plus l’immersion dans l’univers de Bosch. Bosch Dreams livre une mise en scène extrêmement écrite et réfléchie où tout ce qui est montré à l’écran a un lien avec la performance des acrobates. Bien que ce soit encore trop rare à nos yeux dans les spectacles de cirque, Samuel Tétreault livre ici un spectacle narratif très touchant où les personnages « boschiens » se mêlent à la vie de plusieurs individus du XXe et du XXIe : un père, sa fille, Jim Morrison, une étudiante aux Beaux-Arts et l'artiste Salvador Dalí.

Les différents tableaux de cirque sont variés et d’une très grande qualité. On note du jonglage, du mât chinois, du trapèze, de la roue Cyr, un cerceau aérien et du monocycle. Cependant, c’est le numéro de l’équilibriste Marie-Ève Dicaire qui nous a complètement laissés bouche-bée. Elle livre une performance magistrale dans l’univers esthétique le plus poussé de tout le spectacle où des projections en avant et en arrière de l’acrobate viennent l’immerger dans les univers de Bosch et de Dalí.

Le travail des projections est d’ailleurs fascinant et assez novateur : des projections en arrière scène sur un écran se mêlent à d'autres en avant-scène sur un tulle. Les personnages se baladent entre les deux et s’immergent au maximum dans l’univers du Jardin des Délices et de quelques-uns des autres tableaux de l’artiste.

Il faut tout de même souligner un seul petit défaut qui nous a déçu à plusieurs reprises : il s’agit des éclairages. Bien que très travaillés, beaucoup des premiers tableaux étaient dans la pénombre (pour être en accord avec la partie des enfers du Jardins des Délices). Malheureusement, une trop grande pénombre à notre goût. C’est à ce moment-là que Bosch Dreams pêche – peut-être – un peu trop dans l’excès de la reproduction Boschienne au risque d’être moins visible. Il nous a semblé un peu dommage que les spectateurs ne puissent voir et profiter correctement de tous les numéros minutieusement préparés par les acrobates.

Néanmoins, nous tenons vraiment à souligner le travail apporté dans les transitions entre chaque tableau : c’est un spectacle d’une rare poésie et narrativement très fluide. Tétreault, le metteur en scène, démontre une grande maitrise de l’univers du peintre flamand. Bosch Dreams est donc un spectacle quasi sans-faute qui vaut le déplacement. On vous en donne un petit aperçu :


En plus, le Festival Montréal Complètement Cirque offre une foule d’activités du 4 au 14 juillet dans les rues de la ville. Avec plusieurs représentations gratuites aux Jardins Gamelin et d’autres spectacles à la TOHU, à l’esplanade du Parc Olympique ou encore à St Jax Montréal, il y en a pour tous les goûts, tous les âges, et dans toute la ville ! N’hésitez pas à profiter de la programmation en cliquant ici.


Bosch Dreams est un spectacle absolument fabuleux, grandiose et poétique ! Avec plusieurs numéros de cirque de qualité, de la projection vidéo ingénieuse, une splendide trame sonore et un développement narratif intelligent, Bosch Dreams est le spectacle de Montréal Complètement Cirque à ne pas louper !