Montréal Complètement Cirque | Quand la vie essaye de se tenir en équilibre, à deux roues
Montréal Complètement Cirque | Quand la vie essaye de se tenir en équilibre, à deux roues

Publié par Nina-Rose Cassivi le Jeu. 11 juillet 2019 à 15h30 - Contenu original
Cirque, DynamO Théâtre, Gabrielle Garant, Guillaume Douin, Montréal Complètement Cirque


Dans le cadre du Montréal Complètement Cirque, le DynamO Théâtre a présenté À deux roues, la vie!, un spectacle où s’est entremêlé acrobaties, magie, jeux de marionnettes et théâtre.


L’artiste Guillaume Douin s’est présenté sur la scène de l’intime et comble salle Claude-Gauvreau de l’UQAM pour un impressionnant amalgame d'arts de la scène. Le décor, uniquement muni d’un bureau, d’une chaise et d’une bicyclette, a semblé plutôt épuré au premier coup d’oeil. Or l'artiste a surpris son public en s’appropriant ces objets du quotidien avec une bonne dose de fantaisie ! Et c’est dans un univers surréaliste qu'il joue avec l’équilibre et les vertiges de son récit.

En une heure, on a vu l’homme faire des prouesses principalement depuis son vélo avec une créativité plus que loufoque. Parfois debout sur le siège, assis sur le guidon ou en équilibre sur un seul bras ou une seule jambe, l’acrobate a prouvé qu’il y a peu de limites à atteindre quand on avance à deux roues. On l'a aussi vu partir à l'exploration d'une boîte à souvenirs qui prenait littéralement vie sur scène, faisant virevolter dans les airs, papiers et photos qui s'y cachaient.

Il ne faut pas oublier de mentionner que ces prouesses n’auraient pas été possibles sans les talents marionnettiques de Gabrielle Garant, à la régie du plateau. Même si Guillaume semblait seul sur scène, Gabrielle y était aussi, toujours bien cachée dans le décor pour manier ficelles et instruments afin de contribuer à la magie du moment. C’est à elle que nous dédions tous ces « Mais comment est-ce possible ? », murmurés dans la salle.



Une histoire de joies et de chagrins

Si le spectacle met avant tout l'accent sur la performance acrobatique de l'artiste, ce juste mélange d’art du cirque et de jeux d’illusion reste au service d'une histoire qui nous est contée au-delà des mots. Sur scène, nous suivons un homme muet qui redécouvre sa maison familiale et qui se confronte aux traces laissées par ses défunts parents. Il en résulte le récit d’un personnage en perte de repères, mais qui est toujours raconté avec douceur et émerveillement, tel un conte qui prend vie.

Bien sûr, des souvenirs heureux le traversent tel celui du tour de France, simulé avec brio. Toutefois, la sensibilité du personnage revivant les cicatrices laissées par sa famille est perceptible. En effet, le numéro s’ouvre sur une ambiance qui invite à la mélancolie : la luminosité est particulièrement sombre et l’artiste entre en scène au son d’une pluie torrentielle. Il s’en suit une série de péripéties qui amène le public aux rires jusqu’à l’émoi. C’est ainsi que les spectateurs ont été invités dans ces mémoires teintées de poésies et de rêveries.


Le DynamO Théâtre a beau être une compagnie de théâtre jeune public, celle-ci a prouvé avec À deux roues, la vie! que sa démarche artistique s’adresse à tous ceux qui ont, ou qui désirent retrouver leur coeur d’enfant. Pour en connaître davantage au sujet de la compagnie et de ses créations, nous vous invitons à consulter leur site internet, ici. Entre temps, Guillaume Douin sera sur scène ce soir pour sa dernière représentation au festival Montréal Complètement Cirque.