Lou aime le dessert | Sensibiliser enfants et adultes à manger avec appétit !
Lou aime le dessert | Sensibiliser enfants et adultes à manger avec appétit !

Publié par Élizabeth Bigras-Ouimet le Dim. 11 août 2019 à 11h30 - Contenu original
Éditions Midi trente, Jeunesse, Littérature, Marie-Michèle Ricard, Suggestions de lecture

Crédit photos: Éditions Midi Trente


La collection Des histoires pour grandir des Éditions Midi Trente propose des livres à la fois pratiques et réflectifs qui stimulent le dialogue et l’esprit critique des enfants. Le livre Lou aime le dessert de Marie-Michèle Ricard, psychoéducatrice et psychothérapeute, fait partie de cette magnifique collection et nous présente Lou, une petite fille qui se pose bien des questions concernant l’alimentation depuis que la maman de son amie l’a obligée à terminer son repas pour avoir un dessert.



Lou aime le dessert nous apprend, en compagnie de Lou et de sa maman, comment revoir nos perceptions face à la nourriture en abordant les thèmes de l’image corporelle et de l’alimentation chez l’enfant. Les enfants sont très sensibles à leur environnement immédiat et chaque personne en contact avec eux, qu’il s’agisse des parents, des frères et soeurs, de la gardienne, du professeur ou des parents de leurs amis, est un modèle à leurs yeux.

Dans l’histoire de Lou, l’auteure Marie-Michèle Ricard relève certaines phrases typiques que les adultes utilisent pour faire manger les enfants sans se rendre compte que bien souvent ils provoquent des comportements et des schèmes négatifs face à l’alimentation.

Lou aime le dessert sensibilise ainsi aussi bien les adultes que les enfants à l’importance de garder un discours positif et sain concernant l’alimentation et nous invite à manger en pleine conscience de nos signaux de satiété.



Jouer avec ce qu’il y a dans son assiette

Lou est très heureuse aujourd’hui, car elle va souper chez son amie Camille. La maman de Camille a fait un pain à la viande, mais Lou n’aime pas ce repas alors elle mange très très lentement. La maman de Camille lui dit que si elle ne termine pas son repas, elle n’aura pas de dessert. Lou ne comprend pas, car elle n’a jamais eu à terminer son assiette à la maison.

Les enfants sont bien connectés à leurs signaux de satiété, mais si on ne leur apprend pas à respecter ceux-ci, leur faim est biaisée. Souvent prisonniers de leurs propres distorsions cognitives face à l’alimentation, les adultes ne leur demandent pas assez souvent s’ils ont une petite ou grosse faim, ce qu’ils ont envie de manger et ils leur demandent de terminer leur assiette utilisant parfois le dessert comme récompense...

« Tu peux te demander s’il te reste une grosse place ou une petite place dans ton ventre pour le dessert, répond maman. S’il te reste une grosse place, tu peux peut-être manger encore un peu de ton repas. S’il reste une petite place, alors c’est pour le dessert. »

Tout comme un adulte, un enfant peut avoir très faim une journée et très peu le jour d’après. Et alors ? Obliger l’enfant à terminer son assiette ou lui dire qu’il a assez mangé ne l’aide pas du tout à reconnaître sa faim. Demandez-lui s’il ressent sa faim dans le creux de son bedon, aidez-le à reconnaître sa faim. A-t-il vraiment faim ou est-ce de la gourmandise ?

Chaque enfant est unique et a des goûts bien à lui. Certains aliments peuvent être difficiles à intégrer, mais en créant des plats colorés, rigolos et stimulants pour l’enfant, celui-ci apprendra à savourer chaque aliment avec ses cinq sens: quelle texture a l’aliment, quelle odeur, de quelle couleur est-il, fait-il du bruit lorsqu’on le déplace dans l’assiette ?

Amusez-vous à manger !



Manger du dessert fait-il engraisser ?

La maman de Camille plaisante lorsque Lou semble vouloir un morceau de gâteau et lui dit que si elle ne se surveille pas, elle aura un gros ventre. Lou ne trouve pas ça drôle du tout.

« De retour chez elle, Lou est tourmentée par ses pensées. Elle veut éviter à tout prix de se retrouver avec un gros ventre. Alors, pas question de trop manger ! »

Lou a si peur d’avoir un gros ventre qu’elle préfère ne prendre que de petites portions et pas de dessert. Le hic est qu’elle ne pense qu’aux biscuits au chocolat durant la soirée. S’empêcher de manger un aliment conduit invariablement à des compulsions alimentaires. Le matin, avant le déjeuner, Lou mange plein de biscuits.

Manger du dessert ne fait pas grossir ; s’empêcher d’en manger et ensuite se gaver de l’aliment interdit peut cependant faire engraisser. Mais est-ce que tous les gens qui ont un gros ventre ont mangé trop de dessert ?

« Tu sais Lou, répond maman, le ventre, c’est une partie du corps. Certaines personnes ont un ventre plus gros, d’autres non. Au même titre que certaines personnes sont plus grandes, plus petites. Ce n’est pas important. Ce qui l’est, c’est de respecter ce que notre corps nous dit. »

Lou aime le dessert pose des questions aux lecteurs afin de les faire réfléchir sur les réels conséquences de leurs mots, sur les conséquences de leurs actions. L’histoire de Lou est efficace et une section pour les parents, enseignants et intervenants est intégrée au livre pour les aider à revoir leur vision de la saine alimentation.

En bref, une alimentation saine et équilibrée, c’est respecter ses signaux de satiété, respecter ses besoins individuels, éviter les restrictions et avoir un discours sain et nuancé sur tout ce qui touche les aliments.



Lou aime le dessert est un savoureux livre à partager en famille, entre amis ou avec toute une classe. L'histoire de Lou est simple et souligne parfaitement les petites erreurs que les adultes font lorsqu'ils parlent de l'alimentation avec les enfants. Loin de nous culpabiliser, l'auteure prend soin de nous expliquer comment bien choisir nos mots et surtout comment revoir notre perception de l'alimentation. La section intégrée à la fin du livre est pratique et facile à adapter dans notre quotidien.

Lou aime le dessert est un livre essentiel à se procurer et à offrir à la bibliothèque de votre école.


Lou aime le dessert
Marie-Michèle Ricard
Éditions Midi Trente