«Vide et Vertige» de beauté
«Vide et Vertige» de beauté

Publié par Esther Hardy le Sam. 8 avril 2017 à 15h10 - Contenu original
Exposition, 1700 La Poste, Esther aux premières loges, Isabelle de Mevius, Ivan Binet, Jocelyne Alloucherie, Mathieu Cardin

Crédit photos: Guy L'Heureux

Amateurs d'art, vous connaissez sûrement ce trésor au coeur de Griffintown qu'est le 1700 La Poste. Sinon, je vous suggère fortement d'y faire une balade pour découvrir cette magnifique galerie d'art! Le 1700 La Poste est un lieu étonnant, rénové avec une expertise évidente, sous les bons soins de la généreuse mécène, Isabelle de Mévius.



Isabelle de Mévius présente "Vide et Vertige"


Inspirée par son amour pour l'art, Mme de Mévius a choisi le Québec pour déployer sa vision et son désir de révéler le souffle derrière chaque œuvre d'art. Belge de naissance, elle a trouvé chez nos artistes québécois, la motivation qui l'incite à mettre en valeur leurs œuvres d'art et elle le fait avec une habileté impressionnante, entourée d'une équipe d'expert et d'historien.

Mme de Mévius est l'âme qui insuffle l'impulsion, la vision et la volonté derrière chacune des expositions de cette magnifique galerie d'art.


L'ancien bureau de poste



D'abord le lieu, le 1700 La Poste est situé au 1700 Notre Dame Ouest. Cet ancien bureau de poste célébrait son centième anniversaire en 2013, au moment de la prise de possession de Mme de Mévius et de son équipe. L'architecture du siècle précédent qu'on ne pourrait reproduire aujourd'hui tant les coûts seraient onéreux, en fait un lieu débordant d'un charme historique et d'une dignité que sa nouvelle propriétaire a su judicieusement exploiter.


Le 1700 La Poste est une galerie d'art qui offre des expositions aisément comparables à celles qu'on retrouve dans les musées, tant sa qualité est appréciable. Pour chaque artiste qu'elle reçoit en ses murs, elle offre une présentation personnalisée, adaptée à l'esprit derrière la vision artistique de l'artiste et à la genèse de l'œuvre qui en révèle toute son essence.

« Vide et Vertige » est la septième exposition du « 1700 La Poste » depuis son ouverture en 2013. Vous pouvez y admirer les œuvres de Jocelyne Alloucherie, Ivan Binet et Mathieu Cardin jusqu'au 18 juin. Et l'exposition vaut vraiment le coup d'œil… Voyager dans l'univers de ces trois artistes, c'est découvrir des textures, des nuances, des visions d'endroits qu'on connaît parfois et qui sont réinventées sous le regard créatif et visionnaire de leurs objectifs ou de leurs adroites mains.



Chute 1


Dès l'entrée, on est accueilli par les majestueuses portes qui s'ouvrent sur la première œuvre, un des superbes clichés d'Ivan Binet. Natif de la Capitale nationale, Binet a chassé à l'aide de son objectif, les textures et profondeurs de la nature et de ses éléments dans le Parc Montmorency entourant les chutes du même nom. Mais, à moins que vous connaissiez le lieu par cœur, vous ne pourrez aucunement l'identifier ou le reconnaître. Car tel un peintre, Binet sait développer un regard neuf, sous des angles créatifs, produisant des textures, des reliefs et des profondeurs délicieusement vertigineuses.



Brume 2


À l'étage, vous serez étonné par la beauté de la brume de l'aube, sous les glaciers que vous pourrez admirer dans différents coups d'œil. Judicieusement disposés pour que vous puissiez porter de multiples regards, les nuances des textures et des reliefs glacials vous étonneront. Car Jocelyne Alloucherie, photographe émérite, nous fait découvrir la matière givrée des icebergs sous un regard neuf. Telles des curiosités géologiques dans la blancheur du lever de soleil, elle a su extirper l'exceptionnel grâce à son objectif.



L'invention des images



Puis, ce sera le génie de Mathieu Cardin qui vous émerveillera. Artiste contemporain d'expérience, il module ses sculptures comme il le ferait à l'aide d'une caméra et y développe des images pour nous raconter un récit. Avec des montagnes, des jeux de perspective, il nous fait vivre une expérience sensorielle et dynamique. Son expérience en cinématographie se matérialise dans une vision de l'objet et du paysage que l'on connaît habituellement à travers les films, mais plus rarement incarnée concrètement sous nos yeux, avec en ajout, le plaisir de pénétrer à l'intérieur de son installation pour en découvrir les secrets.

Depuis l'ère conservatrice, l'aide aux artistes n'a pas beaucoup évoluée au Québec. Alors, des âmes généreuses et amoureuses des arts comme Mme de Mévius sont une priorité pour que nous puissions admirer des œuvres magnifiques comme celles de Jocelyne Alloucherie, Ivan Binet et Mathieu Cardin présentés sous un regard neuf au 1700 La Poste.

Un livre souvenir de l'exposition, réunissant les œuvres des trois artistes exposés, est aussi disponible sur place ou en ligne. Un complément de qualité ou un cadeau magnifique qui réunit ces œuvres afin de les garder bien vivantes dans nos souvenirs.