ZH Festival | Découvrez les événements de théâtre proposés pendant cette 9e édition!
ZH Festival | Découvrez les événements de théâtre proposés pendant cette 9e édition!

Publié par Mathilde Recly le Mar. 4 juillet 2017 à 16h00 - Contenu sponsorisé
Théâtre, 375e MTL, Asphyxie réglementaire, Festival, MHM, Pendant ce temps-là à Montréal, Suggestions de sortie, ZH Festival


Du 7 juillet au 12 août 2017, le ZH Festival – ex Zone Homa – offre un moyen d’expression exceptionnel aux artistes émergents québécois, issus de disciplines aussi variées que le théâtre, la danse, la musique, la poésie, la « performance » mais aussi la lecture ou la vidéo. Agissant tantôt à titre de porte-parole, tantôt de laboratoire expérimental ou même de vitrine artistique, ce festival propose pas moins de trente événements estivaux étalés sur six semaines. Par la même occasion, il met à l’honneur le quartier de Mercier-Hochelaga-Maisonneuve, grâce aux animations qui contribuent à la vie de quartier et au développement du potentiel culturel de l’arrondissement! Pour l’occasion, atuvu.ca vous propose un survol des événements de théâtre organisés par le festival, tous plus prometteurs les uns que les autres…


18 juillet

C’est un double-programme qui est organisé pour la première soirée-théâtre du ZH Festival : à 20h, le collectif Grande Surface présente Entre deux chiens tête en bas (je veux vivre ma vie en temps réel), avant que la metteuse en scène Tamara Nguyen ne prenne le relais avec sa pièce Asphyxie réglementaire. Les thèmes du ras le bol et de l'envie de s'évader unissent les deux spectacles. Grande Surface aborde le besoin de changer d’air et de trouver un équilibre loin du « bien-être artificiel » que nous vend la société de consommation. L’histoire d’Asphyxie réglementaire, quant à elle, commence avec ce contretemps de trop que toute personne dans la vie active connaît encore et encore comme une triste routine : un suicide matinal sur la ligne du métro, retardant le service et l’organisation bien réglée de nos emplois du temps millimétrés.


28 juillet

Le 28 juillet à 20h, c’est à L’Espace Libre que ça se passe avec Le couloir des possibles, une création d’Anne Sophie Rouleau et Marie-Ève Fortier. Cette pièce agit comme une prise de conscience, en entrant dans la chambre d’un résident de CHSLD. La vieillesse et les difficultés quotidiennes sont alors abordées sans filtre, alors que le public est plongé directement dans la chambre du personnage. Une belle invitation pour le spectateur à se mettre dans la peau de l’autre, et à s’éloigner de ses petits tracas personnels et égocentriques pour changer de perspective sur le monde.


8 août

Sont partis dans le sud, pièce écrite et mise en scène par Charles-Louis Thibault, est à l’affiche le 8 août à 20h, à la Maison de la culture Maisonneuve. Le pitch? Une amitié brisée par un événement mystérieux, lors de vacances communes. Entre fiction et réalité, au milieu de confessions thérapeutiques, l'audience est amenée à découvrir ce qui a ébranlé le trio d’amis.


9 août

Le lendemain, une formule danse + théâtre est concoctée par le ZH Festival, avec un spectacle intitulé Habitat créé et interprété par la chorégraphe Bettina Szabo, suivi de la pièce Chef d’œuvre, écrite par Christian Lollike. Habitat est en fait une œuvre transdisciplinaire, où danse contemporaine, musique électronique en temps réel, sculpture et jeux de lumière se rencontrent. Chef d’œuvre est une invitation à s’interroger sur le politiquement correct et le prétendu « humanisme moderne » en prenant comme point de départ une déclaration choc du compositeur Stockhausen, au sujet des attentats du 11 septembre 2001 à New-York. Les deux événements ont lieu à 20h, à la Maison de la culture Maisonneuve.


12 août

Pour clore la 9e édition du ZH Festival, un événement inédit et exceptionnel se tient au Parc Morgan en partenariat avec le Théâtre Denise-Pelletier. Pendant ce temps-là à Montréal permet de célébrer le 375e anniversaire de la ville, entre 14h et 19h, par le biais de créations inédites du domaine de la danse, du théâtre, de la poésie et de la performance, toutes inspirées par des lieux et personnages historiques reliés au quartier de Homa. Les City Beautiful, Guido Molinari, mémoire des Premières Nations, question de l’identité contemporaine, gentrification, immigration, prostitution et hockey ne sont qu’une partie des sujets abordés tout au long de l’après-midi à travers différents propos et visions artistiques. Un événement gratuit et extérieur auquel on ne peut que vous conseiller fortement d’assister!


Ne manquez pas une si belle occasion, donc, de découvrir la relève artistique québécoise... Pour en savoir plus sur le ZH Festival, pour vous informer sur le reste de la programmation et pour vous procurer vos billets, cliquez ici.