Femmes à coudre Femmes à coudre  
Théâtre
Mar. 18 septembre 2007 à 20:30
Manufacture de textile
5445, av. de Gaspé, 10e étage, local 1001, Montréal
  Carte
20.00$ / 20 % de rabais! (Régulier:25.00$)
        

Il n'est plus possible de réserver de billets, ce spectacle a déjà eu lieu.

Femmes à coudre conduit le spectateur dans une usine de textile où il sera affecté à un quart de travail. Mêlé aux comédiens, il se voit attribuer un personnage — une ouvrière — dont il emprunte l’identité, le temps de la représentation. Guidé par la voix du contremaître, du prêtre, de l’imam, du rabbin ou du gourou, il reproduit les gestes qu’exécute machinalement l’ouvrière depuis son arrivée à la manufacture, en passant par le punch, jusqu’à ce qu’elle s’installe à la machine : tant de gestes quotidiennement et inlassablement répétés, tel le rituel de la prière.

Assis à une machine à coudre, il découvre des objets personnels : photos, chapelets, calendriers et diverses notes qui dévoilent plusieurs aspects de la personnalité de l’ouvrière qui y travaille. Il pénètre dans la tête de Leila, femme d’Afrique qui a quitté famille et pays pour amorcer sa quête de liberté. À travers elle, il accède aux pensées et à l’imagination de ces femmes, découvre un monde foisonnant de rêves, aux saveurs de miel et de figue, à la douceur de tissus orangés virevoltant au-dessus des mers, un monde fait de biscuits qui se métamorphosent en femmes et de serpents aux yeux rouges.

L’univers montréalais de l’industrie textile dévoile des femmes, en majorité des immigrantes, de cultures et d’appartenances religieuses différentes. Dans ce lieu assourdissant où l’on travaille en solitaire, le spectateur deviendra le témoin privilégié des états d’âme des ouvrières et de leur rapport avec Dieu. Entre la mystique la plus fervente et l’athée la plus féroce, ils devront trouver leur voie, choisir leur transcendance.

Du 4 au 22 septembre 2007 à 20 h 30
Recherche, conception et texte : Marie-Claude Gamache, Martine Laliberté et Nancy Roberge
Avec : Monia Chokri, Isabel Dos Santos, Richard Lemire et Claudine Paquette


  Femmes à coudre

Inscription
Fil culturel | Théâtre

Faites connaissance entre membres!


Également à l'affiche
  Couscous Comedy Show
  Les Mercredis Rires Garantis
  FSM | Inch'Alyah avec Judith Mergui
  Spectacle d'humour
  Samedi Rire Pompette
  Michel Mpambara, François Massicotte, ...



Vos commentaires

usine textile  
Le concept est différent des pièces de théâtre conventionnelles: le spectacteur est placé au milieu de l'action, assis à un poste de travail et pouvant interagir avec les acteurs. Le sujet est triste, mais permet de nous faire réfléchir. Pièce très originale.

Stéphanie D.
Lun. 12 novembre 2007



témoin vulnérable  
Touchant. Rapide. Brut. L'endroit est magnifique...oui, malgré tout... Touchée: Par l'immersion dans la tête des femmes et dans l'environnement des travailleuses...toutefois, tout se déroule si vite... Vrai. La vie est brute, le résultat aussi... Vrai c'est ainsi que tout se passe...vite. Dans le bruit. La routine. L'incertitude. Le temps file. Il faut travailler. Nos pensées (celle des femmes) s'envolent, on ne peut pas les vivre 2x... C'est la vie, le show aussi...mais le thème est effleuré...et on en veut un peu plus. Le contremaitre crie, égal à lui même, l'autre exécute, blasée, ailleurs. La petite est silencieuse, déroutée, vulnérable. Les personnages, nous touchent, on cherche à entrer en contact...et hop ils nous échappent. Parfois j'étais confuse. J'y retournerais pour mieux écouter, mieux voir. Quelqu'un pleure, panique et on souhaiterait intervenir...sans savoir si l'on peut. Témoins silencieux de petits drames qui se répètent et qui dans ces lieux prennent beaucoup d'importance. Oui, j'ai aimé. Je n'ai pas tout enregistré, je n'ai pas bien connu les personnages, on ne va pas au fond des choses, mais tout comptes faits...on sort de là et on en parle quand même pendant 1h... Cette démarche est fantastique. Ces femmes écoutées, entendues...des êtres qui s'écoutent. On gagnerait à s'intéresser aux gens de cette manière plus souvent.

Annick
Sam. 22 septembre 2007



Un spectacle à voir et à vivre absolument...  
Femmes à coudre est une pièce de théâtre vivante où le spectateur est partie intégrante de l'action. L'immersion est complète: du pointage de la fiche, aux ordres du contre-maître, aux bruits de fond de l'usine dans les écouteurs, les témoignages des ouvrières et l'occupation d'un espace de travail réel. Des acteurs cachés au sein des spectateurs nous font vivre des scènes quotidiennes de la vie dans cette usine. J'ai beaucoup aimé ce spectacle et je le recommande à toutes et a tous. Il s'agit d'une expérience théatrâle différente et franchement intéréssante.

David H.
Mer. 19 septembre 2007



Juste pour l'espace!  
Juste pour le fait que le spectacle soit donné dans un espace aussi original, je donne une belle note! Je n'ai pas vu le spectacle mais pour avoir assisté aux événements antérieurs de la cellule lumière rouge, je ne peux que croire que ce spectacle en vaut le déplacement!

André Lafontaine
Mer. 12 septembre 2007



Le théâtre sort de scène  
Certainement très original s'il en est, le théâtre n'est plus uniquement libéré de son 4e mur, il n'en a plus du tout! Vous êtes figurant au milieu de cette drôle d'action qui se poursuit autour de vous. Surveillant votre patron pour qu'il ne vous prenne pas en flagrant délit de flânage, et reluquant les couturières-comédiennes qui vivent avec vous leur journée de travail. Il faut définitivement avoir une grande ouverture pour l'innovation théâtrale...autrement on se sent bousculé assis sur une chaise très inconfortable... La bande sonore est le fil conducteur de toute cette mise en scène, c'est elle qui créée l'ambiance, nous donne l'heure juste sur ce qui se passe vraiment dans ces lieux renfermés, empoussiérés où se vit de grands drames humains. C'est efficace, on ne pouvait avoir une meilleure idée de ce que vivent quotidiennement les couturières de manufacture. Chapeau à Claudine Paquette pour sa magnifique interprétation d'une travailleuse des plus "nouvel âge", malgré l'aspect caricatural de son personnage, elle a su le jouer tout en finesse avec subtilité et une grande dose de charme. Je me suis laissée envoûter avec grand plaisir par la délicatesse de son jeu et la sensualité de ses gestes... J'espère et j’ai hâte de la revoir sur scène... Et franchement, excellente concentration aux quatre comédiens. Jouer en interagissant directement avec le public n'est pas de tout repos, surtout pendant une heure et demie continue. Bravo à la relève du théâtre engagé !

Esther
Jeu. 6 septembre 2007



Très original !  
Très originale surprise se situant entre le théâtre et une visite touristique d'usine ou un tour audio-guidé d'un vestige manufaturier presque du passé. Le lieu est au coeur des "sweat shop" montréalais et directement dans une manufacture encore active. Très original comme lieu. On y place les spectateurs directement sur les postes de travail et l'action se passe parmis eux. On y a chaud. On s'y sent vraiment. Par un génial montage audio, on y entend des témoignages d'ouvrières qui racontent leurs origines, la vie dans la manufacture mais aussi le choc culturel qu'elles ont eu en arrivant ici. Les discussions de religion prennent beaucoup de place. Les personnages sont bien réussis. Seul hic, on doit parfois relever le casque d'écoute pour entendre les personnages. Belle expérience à vivre !

Luc C.
Mer. 5 septembre 2007



Une expérience à vivre  
J'imagine que le but de cette pièce était de soulever des questions à l'intérieur du spectateur, façon d'éveiller celui-ci à d'autres réalités que la sienne. C'est réussi. La première question qui m'est venue à l'esprit est : Cette réalité est-elle vraiment aussi noire qu'elle est ici dépeinte? Peut-être que d'autres côtés de la médaille auraient pu être aussi mis à l'avant plan car des côtés positifs, je suis persuadée qu'il y en a. La trame musicale était parfaite, nous baignant dans l'univers d'un personnage ou de l'autre, même chose pour les éclairages, simples mais efficaces. Le concept en général, misant sur l'interactivité, était très interessant même s'il trainait parfois en longueurs. Ce que j'en retiens c'est surtout le sens et c'est ce qui est important je crois. Très heureuse d'avoir assisté à cette pièce de théâtre particulière. C'est somme toute une expérience à vivre.

Kim B.
Mer. 5 septembre 2007



très original, bravo pour le concept!  
Ce spectacle vaut vraiment la peine d'être vu. D'abord, il est vraiment génial dêtre en plein coeur de l'action théatrale, assise à la table à couture d'une employée. Aussi, les acteurs intéragissent ici et là avec le public ce qui rend la pièce très vivante. Tout au long de la pièce, on entend, grâce à des écouteurs, des témoignages de femmes venant de divers pays. Ces monologues sont très diversifiés et imagés. Cela fait beaucoup réfléchir sur les religions du monde ainsi que l'immigration au Canada. Cette pièce a quelques longueurs mais cela est vite oublié dû au caractére si original de Femmes à coudre!

Kimberlee D.
Mar. 4 septembre 2007