Moitié-moitié Moitié-moitié 
Théâtre
Mer. 3 octobre 2007 à 20:00
Usine C
1345, av. Lalonde, Montréal
  Carte
20.00$ / Billet gratuit avec invité!
(Régulier:30.00$)
        

Il n'est plus possible de réserver de billets, ce spectacle a déjà eu lieu.

Deux frères se retrouvent après dix ans d’absence. Deux solitudes s’affrontent. Des questions sont posées, des réponses dérapent. Sous la désinvolture apparente émergent des blessures anciennes et profondes qui remontent à l’enfance.

Ces deux hommes que la souffrance a marginalisés et dont le destin est lié, entament un retour aux sources, sorte de parcours initiatique à rebours.

Après La nuit juste avant les forêts de Bernard-Marie Koltès et Big Shoot de Koffi Kwahulé, Kristian Frédric poursuit avec moitié-moitié, de l’auteur australien Daniel Keene, ce questionnement sur le lien fraternel et ferme la boucle d’une trilogie “caïnique”.

De Daniel Keene (Australie)
Traduction: Séverine Magois
Mise en scène: Kristian Frédric
Avec Cédric Dorier et Denis Lavalou

www.usine-c.com

  Moitié-moitié

Inscription
Fil culturel | Théâtre

Faites connaissance entre membres!


Également à l'affiche
  El Hispalis, Flamenco-Jazz-rythmes urbains
  Édith Piaf: Ma vie en rose et noir
  Colin Hunter
  Anushka Wright
  Hommage à la reine de la Salsa Celia Cruz
  Jean-Michel Pilc
  Trio Fibonacci | Au salon de Balzac
  Les Encores Virtuoses pour Violon et Piano
  Josh Rager | Hommage à Cedar Walton
  Show de la rentrée | Éric Lapointe
  FINA 2017 | La Nuit de la Kora
  FINA 2017 | Bandidas
  Joe Sullivan | Yannick Rieu
  Paulo Ramos Quartet
  Trio Fibonacci | Étoiles nordiques



Vos commentaires

Perçant et Proximité  
On se sent envellopé par l'histoire et enivré par notre mélancolie d'un passé qui tout d'un coup nous semble si proche. On entend Maman et petite soeur, petit frère. On se sent proche de l'humain, proche de nous mais surtout d'un lien effacé et si fort , La Fraternité! Bon Spectacle, Mes Frères !

Sandra C.
Jeu. 25 octobre 2007



Toute une performance d'acteurs!  
Un spectacle d'une grande intensité. Les acteurs parlent mais leurs corps crient! On sent une appropriation complète et sensible du texte de Daniel Keen. Denis Lavalou et Cédric Dorier forment un duo d'acteurs d'une grande qualité qui vient nous toucher dans notre propre lien de filiation. Allez voir ça, c'est du grand théâtre et il ne reste que très peu de soirs avant qu'ils repartent dans les vieux pays.

Annie Barsalou
Ven. 12 octobre 2007



Moitié-moitié : pleinement satisfaite !  
Huis-clos très intéressant de deux frères qui se retrouvent dans la maison familiale sur le déclin. Au début de la pièce, tout semble les séparer : l'âge tout d'abord, puis l'alcoolisme de l'un - remarquablement joué par Denis Lavalou - et la trop grande solitude de l'autre. Puis la relation évolue au fil de la pièce, les ressentiments s'effacent et c'est les deux solitudes qui s'affrontent alors à nu. Cette pièce est une belle représentation de la complexité des liens familiaux et de l'amour-haine fraternel. C'est aussi une réflexion profonde sur le deuil et la solitude. Le décor très simple s'avère plein de surprises et l'utilisation qui en est faite est impressionnante de créativité. En un mot BRAVO !

Adèle
Jeu. 11 octobre 2007



Performance d'acteurs  
Le jeu des deux acteurs fut exceptionnel. Ceux-ci ont offert une performance incroyable et ainsi donné vie à ces deux frères et à ce texte exigeant et étonnant, mais également touchant. Du théâtre fort, de qualité sur tous les points, à voir assurément.

Sylvie F.
Lun. 1 octobre 2007