Mr Nobody Mr Nobody   
Cinéma
Jeu. 15 juillet 2010 à 19:00
Cinéma Quartier Latin
350, rue Émery, Montréal
  Carte
Gratuit ! (Régulier:10.99$)
        

Il n'est plus possible de réserver de billets, ce spectacle a déjà eu lieu.

IMPORTANT: Arrivez tôt, le nombre de places est limité. La distribution des places se fait selon le mode "premier arrivé, premier servi". La réservation ne vous garantit pas un siège. atuvu.ca et le cinéma ne sont pas responsables du nombre de laissez-passer distribués.

Les Films Séville vous convient à la première du drame de science-fiction, Mr Nobody.

L'histoire:

Nemo a trente-cinq ans. Il mène une existence ordinaire aux côtés de sa femme, Elise, et de leurs trois enfants jusqu’au jour où la réalité semble déraper : des panneaux publicitaires lui adressent des messages personnels ; il croise des inconnus qui lui ressemblent étrangement ; il découvre, derrière les façades en carton-pâte de la ville, une plage où d’énormes blocs de mer sont assemblés par des hélicoptères. Nemo se réveille. Il est au fond d’un lac, en train de se noyer, prisonnier de sa voiture. Il se réveille encore, face à un inconnu qui lui tire une balle en pleine poitrine. Il se réveille encore, au bord de la piscine d’une splendide villa, avec une nouvelle femme et de nouveaux enfants qu’il ne reconnaît pas. Est-ce encore un rêve ?

Nous sommes en 2092. Mars est devenue une destination de vacances à la mode, et les avancées de la génétique ont rendu les hommes immortels. À cent vingt ans, le vieux Nemo est le dernier mortel sur Terre. Sa mort est proche. Les médias du monde entier s’emparent de l’événement. Le vieux Nemo ne se souvient pas vraiment qui il est. Ce n’est que sous hypnose que des bribes de souvenirs incohérents lui reviennent.

Nemo a sept ans. Parfois il fait des rêves prémonitoires, mais il ne sait pas s’il doit y croire. La vie réserve à Nemo un éventail infini de possibilités. Dans sa rue vivent trois petites filles : Anna, Elise et Jeanne. Laquelle choisir ? Tant qu’il n’a rien décidé, tout peut encore arriver. Mais quand ses parents se séparent sur le quai d’une gare, Nemo est forcé de faire un choix. Le choix est impossible, et la vie de Nemo se divise en deux. Le petit garçon se retrouve projeté dans une multitude d’avenirs possibles, dans un univers chaotique où rien n’est dû au hasard mais où rien n’est prévisible. Un monde où le futur est aussi imprévisible que le dessin formé par les volutes de fumée d’une cigarette et dans lequel le battement d’ailes d’un papillon au Japon peut déclencher des tempêtes à l’autre bout du monde.



www.mrnobody-lefilm.com

  Mr Nobody

Inscription
Fil culturel | Cinéma

Faites connaissance entre membres!


Également à l'affiche
  Jeannot dans la tempête
  Mémoire de Lou | Théâtre de l’avant-pays
  Sherlock Holmes et le chien des Baskerville
  Ça ! - Le Théâtre de Quartier
  Les monologues du vagin
  Le clan des divorcées
  Cabaret Tollé
  Les habits de sa majesté
  No strings (attached)
  Ai-je du sang de dictateur?
  10 ans de mariage !
  Gloucester - Délire shakespearien
  Le Sapin de Noël
  Toute femme est une étoile qui pleure
  La singularité est proche



Vos commentaires

Faire des choix judicieux ?  
Une fois habituée à me faire déstabiliser par ce qui m'est montré à l'écran, je me suis laissée porter par ce film. La question cruciale qui me reste est de savoir jusqu'à quel point nos choix, du plus complexe au plus élémentaire, sont déterminants sur notre avenir. Bien sûr, notre vie est le résultat des nombreux choix que nous faisons au quotidien seulement, le destin nous rattrappe, d'une façon ou d'une autre. J'ai beaucoup aimé l'acteur qui défend le rôle principal. C'est un film que je recommande à tous ceux qui aiment se remttre en question.Bonne réflexion !

Sylvie C.
Ven. 16 juillet 2010



Polyamour?  
Pour répondre à un autre commentaire (Albert je crois).. La vie EST comme un film français, il ne se passe jamais rien. La vie (le film) est parfois déroutante, assommante, sans queue ni tête ou on ne comprend pas ou on veut (peut) aller. Et ça prend parfois toute notre vie (environ..). Les gens (acteurs) sont bons, les moyens sont là, tout a l'air si complexe et parfait, mais il semble malheureusement si mal utilisé. :) Sur une note plus sérieuse, il est si rare de voir des réalisateurs prendre des risques pour parler, même dans une fable comme ce film, des tabous de notre société. Exemple la lettre que Nemo a écrite, mais il ne se rappelle pas. Une lettre que tous avons écrit dans notre tête un jour ou autre, quand notre vie, une fois mariée, gosses, déttes, tout semble tracé d'avance et fini pour nous. Quand nous rêvons de ne pas avoir eu à faire des choix, quand la vie était une promesse, un fantasme. Quand on s'est réveillé, on voit notre vie passer en rêvant de toutes nos autres vies pas vécues. De toutes ces personnes que l’on voulait connaître davantage, des étrangèrs (?). Pas surprenant,tout tourne autour de l'amour. Et du maudit modèle monogame (LE CHOIX),ou l'amour doit mourrir pour sauver le mariage, ou on prend possession d'une personne et on enterre tout le reste de nos autres amours potentiels. Ou le romantisme se noye constamment dans l'eau sale de la culpabilité et la misère de fins de relations. Ou l'on se meure, on est assassiné, on se sacrifie, on aime sans être aimé, on est aimé sans aimer, tout pour sauvegarder le modèle unique. Toute une réflexion, quoi… LOL

Lian I.
Ven. 16 juillet 2010



Un vrai labyrinthe  
Un film dont le scénario est encore plus difficile a suivre que les enfirloupettes de Jean Charest mais dont le réalisateur contrairement a notre premier ministre a une vision certaine de la vie. A voir si vous savez comment vous servir de votre cerveau donc film proscrit aux conservateurs qui risquent de tataouiner quelques temps avant de réussir de mettre le dit cerveau a on. Ils sont beaucoup plus enclin a bafouer les droits civiques qu'a peser sur le piton.

Yves P.
Ven. 16 juillet 2010



Trop c'est comme pas assez  
Scénario boiteux...un peu dans toutes les directions bref difficile à suivre

Sylvie D.
Jeu. 15 juillet 2010



Surprenant ,Touchant, Déchirant  
Némo le personnage principal se remémore sa vie dans des flashback; ses parents se séparent, doit-il monter dans le train avec sa mère ou rester sur la quai avec son père. Un histoire qu'on suit difficilement au début puis on finit par comprendre le concept que la vie peut suivre différents cours dépendant de nos choix. Est-ce que ces parcours peuvent s'entrecroiser? c'est techniquement possible, selon les dernières théories des cordes à de multiples dimensions. C'est un très beau film, la direction photo, les décors, les effets spéciaux sont très réussis. On s'arrête pour réfléchir sur le sens de la vie, de la mort, de l'amour.

Albert
Jeu. 15 juillet 2010



Déroutant !  
Une phrase citée dans le film le résume bien : c'est comme dans un film français, il ne se passe jamais rien. C'est un film déroutant, assommant, sans queue ni tête ou on ne comprend pas ou veut aller le scénariste et ce pendant environ 2 heures et quart. Les acteurs sont bons, les moyens sont là mais c'est tout et malheureusement mal utilisé.

Sylvie D.
Jeu. 15 juillet 2010



Un film magnifique..  
J'ai adoré ce film! qui gagne son pari en étant à la fois d'un esthétisme exceptionnel ET en proposant un récit étoffé où l'on retrouve des personnages émouvants et attachants. wow, vraiment!

Iannick K.
Jeu. 15 juillet 2010