Mesrine | Partie 1 et 2 Mesrine | Partie 1 et 2   
Cinéma
Mer. 28 juillet 2010 à 18:30
Université Concordia | Théâtre Hall Concordia
1455, boul. De Maisonneuve O., Montréal
  Carte
Gratuit ! (Régulier:20.00$)
        

Il n'est plus possible de réserver de billets, ce spectacle a déjà eu lieu.

IMPORTANT: Il s'agit d'un programme double. Le premier film a une durée de 114 minutes et le second de 133 minutes. Il y aura une pause de 20 minutes entre les deux projections.

Alliance Vivafilm vous convie à la soirée première de Mesrine qui inclut les deux volets "L'instinct de mort" et "L'Ennemi public no. 1".

Partie 1: L'instinct de mort

Évocation de la vie de Jacques Mesrine, ennemi public n°1 des années soixante-dix : son retour d'Algérie, son départ pour le Canada en 1968, son assassinat par la brigade antigang porte de Clignancourt le 2 novembre 1979.

Partie 2: L'Ennemi public no. 1

Les spectaculaires actions criminelles de Jacques Mesrine que les médias introniseront "Ennemi public n°1" et que toutes les polices de France traqueront sans répit jusqu'à sa mort.





  Mesrine | Partie 1 et 2

Inscription
Fil culturel | Cinéma

Faites connaissance entre membres!


Également à l'affiche
  Sing-Along Messiah / Le Messie d'Händel
  Mardis métissés – Queen Ka - Le cocon
  Jean-Michel Morris
  Colin Hunter
  Booka Shade
  Pierrot Fournier chante Brel
  Le grand bal de Noël – Jeunesses musicales
  Les plus belles musiques de film
  CHOPIN... sous les chandelles !
  Par 5 chemins | Guillaume Martineau
  Pike River Blues Band
  FSM | Soirée Andalouse - Musique
  Sept jours en mai
  Les Murènes
  FSM | Pour le meilleur des mondes



Vos commentaires

Bon film  
J'ai beaucoup aimé le film, même si c'était très long de voir les deux parties dans une soirée!

Christine B.
Lun. 17 octobre 2011



Mesrine  
C'était tout simplement excellent.

Marie Jeanne B.
Mer. 4 août 2010



Mesrine partie 1 & 2  
Bravo très bon film. La présentation des 2 films était longue parcontre.

Nour S.
Sam. 31 juillet 2010



Beau programme double  
Beau programme double concocté pour cette soirée. Mes invités et moi avons bien apprécié. Si l'on craignait au départ la longueur des deux films, ceux-ci se sont finalement avérés à passer bien rapidement. L'histoire n'est certes pas drôle, mais les touches d'humour ici et là dans le film étaient bien appréciées, compte tenu de la lourdeur des actes commis par Mesrine et ses comparses. Quant au jeu d'acteur, ils sont tous à féliciter. C'est toujours plaisant également de voir une si belle complémentarité entre les acteurs français et québécois. Un film à voir, tant pour le divertissement que pour en apprendre davantage sur un pan de l'histoire criminelle du Québec et de la France que nous avions jusque là souvent voulu ignorer mais qui a pourtant eu un impact majeur sur nos politiques et façons de faire. Merci aussi à l'équipe de Fantasia et du film qui nous ont offert un accueil chaleureux et bien organisé dans l'ensemble.

Martin C.
Sam. 31 juillet 2010



Film a voir  
Excellente prestation des acteurs, recherche historique intéressante, montage bien fait et décors très beaux. On sort de ce film avec une question il était un truand ou un héros,mais tres intelligent

Max H.
Ven. 30 juillet 2010



Violent mais bon...  
Violent, dur mais un bon film...j'aurais aimé quelques scènes de plus comme celle de la rencontre de Mesrine avec sa fille à la prison ou encore celle de Mesrine au chevet de son père,,,ces deux scènes étaient très émouvantes.

Sylvie D.
Jeu. 29 juillet 2010



Excellents films  
Le rythme de la partie I est intense, l'histoire est crédible mais trufflée d'invraisemblances que l'on retouve toujours dans ce genre de films. La 2e partie dresse un portrait plus approfondi de l'individu, ses relations avec son entourage, etc. Un peu comme à l'époque, j'ai été étonné de constater l'attitude de la salle: les gens semblaient élever l'individu à un niveau de héros. Pourtant, loin s'en fut! Cote: 5

Claude H. B.
Jeu. 29 juillet 2010



Mesrine, Jacques de son prénom  
Deux films relatent de manière superficielle la vie du célèbre gangster français Jacques Mesrine. Mesrine a lui-même écrit le livre qui a servi de toile de fond à la scénarisation du 1er film, L'instinct de mort. Charismatique et super intelligent, Mesrine a de nombreuses réparties qui font rire même si la situation devrait faire pleurer tellement c'est violent. On sait maintenant que ce film a remporté quelques César lors de sa sortie en France il y a déjà presque 2 ans. Ces films sauront sûrement plaire à un certain public.

Micheline D.
Jeu. 29 juillet 2010



Mesrine partie 1  
Bonjour a tous et toutes mon conjoint et moi nous avons bien aimes la premiere partie du film nous avons beaucoup rit surtout pendant les scenes au lit c'etais tres representatif du cinema francais le scenario nous as beaucoup plus au debut les sous titre anglais nous derangeais un peu heureusement il ont ete enlever par la suite l'histoire etais bien joue par le comediens en general malheureusement pour nous nous avons du quitter pour la 2 partie faute d'une urgence familial mais nous aimerions recevoir d'autres invitations car nous avons bien apprecie merci chantal

Chantal B.
Jeu. 29 juillet 2010



Pas une seconde le longueur!  
Ces filmS qui font appel à notre mémoire collective pas si lointaine (pour les plus de 40 ans :-) nous racontent la génèse, la vie et la fin d'un des plus célèbres criminels français des annnées 60-70. Magistralement interprété par Vincent Cassel, à qui mes invités et moi décernerions sans hésitation l'Oscar d'interprétation pour rôle masculin, Mesrine nous apparaît plus vrai que nature. Dans le premier volet, tourné au Québec, nous pouvons apprécier le talent de plusieurs comédiens québécois, dont Roy Dupuis, qui y sont tous excellents. Les deux films totalisent 4 heures et il n'y a pas une seconde de répit. Si vous aimez les films essouflants, courez-y! Petite note concernant la soirée de première: Le film étant présenté dans le cadre du Festival Fantasia, la projection avait lieu à l'université Concordia et compte tenu de la longueur des films, l'inconfort des sièges très usés s'est fait sentir rapidement. De plus, pour des raisons médiatiques, la projection a commencé avec 30 minutes de retard et nous nous sommes fait littéralement casser les oreilles par une "musique d'ambiance" à la sauce très heavy metal et à un niveau de décibels qui ferait rougir d'envie les amateurs de la chose... Pas très invitant que ce festival Fantasia...

Chantal S.
Jeu. 29 juillet 2010



Deux très bons films.  
Tout a été dit sur ces deux films depuis leur sortie en salle en France. Les Césars reçus par «l'instinct de mort» attestent s'il en est besoin qu'on a là a faire à du cinéma de haute qualité. L'atmosphère des années 60 et 70, l'entrée en scène de Mesrine, la montée en puissance de sa violence, tout cela est bien rendu, et même si l'histoire est archi-connue, on est accroché jusqu'au bout. Une preuve s'il en faut qu'il s'agit de deux bons films: les voir l'un après l'autre dans la même soirée n'engendre aucune lassitude ni perte d'intérêt. Une seule remarque, qui ne concerne pas le visionnement, mais avant la projection, nous avons du attendre avec dans les oreilles une musique(?) pour le moins discutable, diffusée tellement fort, qu'on pouvait penser que la salle était peuplée de sourds profonds...

Michele M.
Jeu. 29 juillet 2010



Québec/France  
Quel plaisir de voir nos comédiens performer autant que nos cousins français. Quant à l'histoire de Jacques Mesrine (Vincent), j'ai retrouvé ce que j'avais lu sur lui dans la presse voilà 30 ans...BRAVO à tous.

Denis A.
Jeu. 29 juillet 2010



Captivant  
Captivant est le mot qui defini le mieux ce film

Michel G.
Jeu. 29 juillet 2010



Partie seulement  
Difficulté avec le langage, j'avais besoin des sous-titre anglais parfois, 2 comédiens français trop de resemblance physique, Cassel dans le rôle de Mesrine excellent, et roy également

Richard S.
Mer. 28 juillet 2010