La Résurrection de Jeanne d'Arc La Résurrection de Jeanne d'Arc 
Théâtre
Jeu. 19 août 2010 à 20:30
Freestanding Room
4324, boul. Saint-Laurent, 3e étage, Montréal
  Carte
10.00$ / 33 % de rabais! (Régulier:15.00$)
        

Il n'est plus possible de réserver de billets, ce spectacle a déjà eu lieu.

Représentation en anglais.
La représentation sera suivie d'une rencontre théâtrale à 22h00 avec le directeur artistique Davyn Ryall, en compagnie de l'artiste et du metteur en scène.

Davyn Ryall, directeur artistique de Productions Village Scène, présente "La Résurrection de Jeanne d'Arc".

Jeanne d'Arc (1412–1431) mena une armée à la victoire à l'âge de dix-sept ans. À dix-huit ans, elle orchestra le couronnement d'un roi. À dix-huit ans, elle se dressa contre l'Église catholique... et échoua. Son procès dura cinq mois, et les témoignages furent soigneusement retranscrits par les notaires. Vingt ans après sa mort, un nouveau procès fut autorisé, et à nouveau des récits détaillés furent conservés. Il s'agissait des témoignages de ses amies d'enfance, ses parents, les femmes qui dormirent avec elle, les soldats qui servirent sous ses ordres, les prêtres qui reçurent sa confession, ceux qui furent témoins et tortionnaires. Elle fut le personnage historique le plus documenté du quinzième siècle. Alors pourquoi le mythe de la paysanne simplette est-il toujours répandu dans nos livres d'histoire?

Jeanne revient pour partager son histoire avec un auditoire contemporain. Elle révèle son expérience avec les élites de l'Église, de l'État et de l'armée et démasque ainsi la brutale misogynie derrière ces institutions essentiellement dominées par les hommes. Cette pièce est inspirée de la biographie de Jeanne par Vita Sackville-West, qui est basée sur la traduction complète de la transcription du procès. Ici, Jeanne tente, par les mouvements subtils et un dialogue très expressif, de défaire le mythe afin d'aller à l'essence du folklore qui reflète son histoire depuis des siècles. Elle tente de faire la lumière sur celle-ci en dépit des déformations et trivialités faites par les historiens masculins.

Un spectacle solo féminin qui sera présenté en anglais et en français lors de sa tournée au Québec, en Ontario, et dans l'est du Canada durant la saison 2010-2011. Ceci marquera la première mondiale du texte en français de même que la première fois que la pièce sera présentée au Québec. Seizième pièce produite par PVSP en huit ans, cette production est la cinquième pièce bilingue produite par PVSP en 5 ans, la huitième pièce en français, et le deuxième spectacle solo féminin.

Pièce de: Carolyn Gage

(Traduction en français de: Stéphanie Sullivan)

Avec: Caitie Parsons
Mise en scène de: Liz Valdez

Régisseur: Chad Dembski
Conception des costumes et du maquillage: Mélanie-Ann Fallnbigl
Conception décors et éclairages: Néomi Poulin
Musique originale et chanson thème: Pamela Pache

www.villagescene.com

  La Résurrection de Jeanne d'Arc

Inscription
Fil culturel | Théâtre

Faites connaissance entre membres!


Également à l'affiche
  Sing | Première MTL VOA
  Le pacte des anges
  Lion | Première MTL VF
  Lion | Première Chicoutimi
  LION | Première Trois-Rivières
  Ciné-Conférence de voyage : ISLANDE
  Ville-Marie | Un film de Guy Édoin
  American Honey
  Ciné-Conférence de voyage : PORTUGAL
  Lion - Première de Sherbrooke
  Lion | Projection spéciale Brossard VF
  Lion | Première de Québec
  Ciné-Conférence de voyage : LA RÉUNION
  Ciné-Conférence de voyage : NORVÈGE
  Ciné-Conférence de voyage : BALI



Vos commentaires

Un monologue de 80 minutes dans une petite salle inconfortable  
Cette pièce n'est pas vraiment du théâtre avec des beaux décors, costumes et plein d'interaction. C'est plutôt un monologue de 80 minutes d'une comédienne qui joue le rôle de Jeanne d'Arc. La comédienne manquait un peu d'assurance au début, mais c'est probablement normal puisque c'était la première représentation en français. Elle aurait quand même pu ajouter un peu d'intonnation dans sa voix. C'est difficile de vraiment apprécier un spectacle lorsqu'on est très mal assis. La salle était vraiment petite (une trentaine de places entassées) et nous étions assis sur des chaises de bois. Nous sommes finalement sortis de la avec un mal de jambes et de dos. Je recommende ce spectacle (dans une autre salle que le freestanding room) pour tous ceux qui aiment l'histoire, en particulier celle de Jeanne d'Arc.

Caroline L.
Ven. 27 août 2010