Je pense à Yu | Lecture publique Je pense à Yu | Lecture publique 
Théâtre
Mer. 8 septembre 2010 à 20:00
Théâtre de Quat'sous
100, av. des Pins E., Montréal
  Carte
8.00$ / 20 % de rabais! (Régulier:10.00$)
        

Il n'est plus possible de réserver de billets, ce spectacle a déjà eu lieu.

Madeleine, seule, la cinquantaine, vit comme en suspension dans un appartement qu’elle n’arrive pas à aménager, entre un contrat de traduction qu’elle ne se résout pas à entreprendre et des leçons de français pour une immigrante chinoise, Lin, qu’elle ne cesse de contremander. Un jour, d’une page de journal, surgit la figure opaque de Yu Dongyue, un Chinois condamné à dix-sept ans de prison pour avoir maculé un portrait de Mao en 1989 sur la Place Tienanmen. Ce Yu lointain devient pour elle une dévorante obsession qui, étrangement, grâce aussi à la sollicitude d’un voisin et la présence insistante de Lin, l’engage à se retrouver elle-même.

Avec des textes comme Les Quatre Morts de Marie (1998), La Peau d’Élisa (1998), Le Collier d’Hélène (2004) et La Petite pièce en haut de l’escalier (2008), où l’écriture se déploie avec une douloureuse délicatesse pour cerner les âmes modernes, Carole Fréchette s’impose comme une voix nécessaire pour notre temps.

Un texte de Carole Fréchette
Mise en lecture: Brigitte Haentjens
Distribution: Marc Béland, Catherine-Amélie Côté, Marie-Thérèse Fortin, Marie-Christine Lê-Huu



dramaturgiesendialogue.wordpress.com

  Je pense à Yu | Lecture publique

Inscription
Fil culturel | Théâtre

Faites connaissance entre membres!


Également à l'affiche
  10 ans de mariage !
  Les habits de sa majesté
  Le Cœur en hiver
  Jeannot dans la tempête
  Troupe principale du Collège de Valleyfield
  Guerre et Paix
  Botox & Silicone
  Splendeur du mobilier russe
  No strings (attached)
  Z comme Zadig | Voltaire adapté au théâtre
  Les monologues du vagin
  La femme comme champ de Bataille
  L'Éveil
  Burn Out Total
  Quand vient le soir



Vos commentaires

Un univers qui donne à réfléchir!  
Dans cet univers dense et riche, on trouve tout à la fois: des propos riches, une psychologie fine, une étude du phénomène du souvenir et une tentative de compréhension d'un événement majeur dans l'histoire des droits de l'homme en Chine. À voir!

Pierre T.
Dim. 12 septembre 2010