Le Périmètre Le Périmètre 
Théâtre
Ven. 13 octobre 2006 à 20:00
Théâtre d'Aujourd'hui
3900, rue Saint-Denis, Montréal
  Carte
21.00$ / Billet gratuit avec invité!
(Régulier:27.00$)
        

Il n'est plus possible de réserver de billets, ce spectacle a déjà eu lieu.

Billets disponibles à la billetterie du Théâtre d'Aujourd'hui le jour du spectacle seulement. Toute réservation non-honorée sera automatiquement libérée et remise en vente 1 h avant le spectacle.

Un homme et une femme s’aiment. Ils ont un enfant. Ils se séparent. Ils essaient néanmoins d’agir en adultes responsables, de préserver leur relation, ne serait-ce qu’en regard du développement du petit. Ils tentent même de garder une certaine proximité. Après tout, ils se connaissent si bien. Ils croient qu’ils sauront se tenir à l’écart de l’assaut du désir qui pourrait bien resurgir, ils croient qu’ils sauront surmonter la tentation de brandir les armes habituelles et les vieilles rancœurs. Ils croient qu’ils sauront créer une intimité nouvelle fondée sur le respect d’un espace privé dont chacun a besoin. Ils le croient sincèrement. Sans plaidoyer et sans jugement, Frédéric Blanchette examine la rupture d’un couple qui aspire à créer une zone de compromis, un territoire de conciliation autour de ce qui reste de vivant de leur histoire : leur enfant. Mais quand le passé se charge de ramener à la conscience les épaves des vieilles blessures et des récriminations non-avouées, est-il possible de se retrouver lavé de tout ce qui a été?

"Je m’intéresse au travail de Frédéric Blanchette depuis ses débuts. Il y a dans son écriture une redoutable efficacité, une recherche rythmique, une approche de la respiration d’un texte qui me plaît. On pense bien sûr tout de suite à l’influence d’un Dalpé et de plus loin d’un Mamet qui savent inscrire dans une langue percussive, une structure dramatique faite de ruptures, de continuités, d’accélérations sans rien sacrifier au propos. Dans cette histoire de couple qui pourrait paraître banale, Frédéric Blanchette arrive à nous faire entendre la tonitruance du non-dit. C’est ce qui gronde entre les répliques qui constitue le véritable enjeu de la pièce. Il nous entraîne dans cette histoire en nous défiant de prendre position pour aussitôt nous déjouer et nous faisant trébucher dans notre jugement et la tentation d’une confortable certitude." (Marie-Thérèse Fortin)

Avec David Boutin.



Mise en scène : Frédéric Blanchette
Production : Théâtre d’Aujourd’hui

Interprètes : David Boutin, Catherine-Anne Toupin et Sylvain Bélanger.
collaborateurs : Marie-Hélène Dufort, Olivier Landreville, Oum-Keltoum Belkassi, André Rioux, Yves Morin et Patricia Ruel.

  Le Périmètre

Inscription
Fil culturel | Théâtre

Faites connaissance entre membres!


Également à l'affiche
  Crudités
  Gloucester - Délire shakespearien
  Histoires de Fins
  10 ans de mariage !
  Mémoire de Lou | Théâtre de l’avant-pays
  Ça ! - Le Théâtre de Quartier
  Sherlock Holmes et le chien des Baskerville
  La singularité est proche
  Le clan des divorcées
  No strings (attached)
  Toute femme est une étoile qui pleure
  Le Sapin de Noël
  Les habits de sa majesté
  Cabaret Tollé
  Les monologues du vagin



Vos commentaires

Le post-couple  
Cette pièce, qui porte sur l'éducation d'un enfant après une rupture, est bien écrite. On rit bien au début pour finalement plonger dans le dur moment que vivent les personnages. Le rythme est rapide et ça prend un moment pour s'y adapter. David Boutin est excellent, j'ai cependant des réserves envers la comédienne. Selon moi, elle manque un peu de nuance. Je trouve que la dernière scène, avec le nouveau copain, ne conclut pas bien la pièce, la scène précédente étant beaucoup plus forte. La scénographie est tout à fait appropriée et le collage de photo, bien réussi. J'en garde donc un bon souvenir.

Klictika
Dim. 15 octobre 2006



Rupture quand tu nous tiens par les dents  
J'ai bien aimé le traitement du thème de la rupture dans cette pièce. Ce n'en est jamais totalement une, n'est-ce pas ? Jusqu'à ce qu'il y ait cassure et qu'un des deux impose un périmètre, son périmètre... Très bonne performance des comédiens principaux (David Boutin Catherine-Anne Toupin). Intéressante configuration du décor qui nous rappelle que les souvenirs ne sont jamais enfouis très très creux... Une pièce qui nous amène à nous questionner, à notre tour sur les limites de notre liberté. Une pièce à voir cet automne !

Simon C.
Mer. 11 octobre 2006



Bien trés bien !  
Excellente pièce. On est plongé dans l'intimité d'un couple et la sensation lors des moments de silence vacille entre le voyeurisme discret du spectateur et le témoignage d'une scène de ménage trop sérieuse pour que l'on s'en mêle. Merveilleuse mise en scène sobre et efficace.

Michel A.
Mer. 11 octobre 2006