Journal d'un coopérant Journal d'un coopérant   
Cinéma
Mer. 3 novembre 2010 à 19:30
Maison de la culture Frontenac
2550, rue Ontario E., Montréal
  Carte
Gratuit ! (Régulier:0.00$)
        

Il n'est plus possible de réserver de billets, ce spectacle a déjà eu lieu.

Privilège pour les membres atuvu.ca : en réservant sur atuvu.ca vous n'êtes pas obligés de récupérer vos billets à l'avance, ils seront disponibles à la porte, le soir même.

Jean-Marc Phaneuf, électronicien célibataire, se rend en Afrique, à titre de coopérant pour une ONG, Radio du Monde. Il découvre une partie du monde accablé par la pauvreté, la famine, la guerre la maladie et une scandaleuse inégalité sociale. Parallèlement, il y fait la rencontre de gens joyeux, courageux, assoiffés de bonheur, de savoir et de dignité humaine.

La caméra qui lui sert de journal intime lui permet également de dévoiler les rouages pour le moins douteux et inefficaces des ONG. Bien qu’elle mette en lumière certains efforts louables de la coopération internationale, l’investigation de Jean-Marc débouche irrémédiablement sur un constat terrible : l’aide humanitaire est une illusion, une utopie. Alors que ses idéaux finissent d’être complètement anéantis à la suite d’une agression dont il est victime, Jean-Marc s’enlise dans une relation amoureuse impossible, ce qui le forcera à fuir l’Afrique en catastrophe.

Journal d’un coopérant a reçu le prix du Meilleur long métrage de fiction canadien au FICFA 2010 (Festival international de cinéma francophone en Acadie). Notons qu’en mars 2009, Robert Morin d’est vu remettre le Prix du Gouverneur Général en arts visuels et médiatiques soulignant ainsi l’ensemble de son œuvre.

www.journalduncooperant.com

  Journal d'un coopérant

Inscription
Fil culturel | Cinéma

Faites connaissance entre membres!


Également à l'affiche
  Ça ! - Le Théâtre de Quartier
  Histoires de Fins
  Les monologues du vagin
  Le clan des divorcées
  Sherlock Holmes et le chien des Baskerville
  Les habits de sa majesté
  Toute femme est une étoile qui pleure
  La singularité est proche
  10 ans de mariage !
  Le Sapin de Noël
  No strings (attached)
  Gloucester - Délire shakespearien
  Jeannot dans la tempête
  Dans la tête de Proust
  Ai-je du sang de dictateur?



Vos commentaires

Un film qui nous habite.  
Je suis allée voir ce film avec trois amis et tous nous avons été dérangé par le propos. Ce film a suscité des réflexions et des échanges intéressants sur la coopération, sur le pouvoir accordé à des gens ordinaires et évidemment nous avons parlé de pédophilie. Le glissement qui survient insidieusement dans cette histoire, nous met mal à l'aise et il nous a tous atteint, dérangé, bouleversé. Voilà une semaine que j'ai vu ce film et il m'habite encore. C'est un film bien documenté, intelligent et dont le propos nous déroute, nous surprend: excellent film Monsieur Morin!

Juli H.
Mer. 10 novembre 2010



Belles images  
Au delà du sommentaire très intéressant, ce sont surtout les magnifiques images qui m'ont touchées. À la maison il yavait un monde fou pour cette représentation et il étatu évident que la réaction générale était très positive.

Chantal S.
Lun. 8 novembre 2010



Coopération  
On savait bien ce qu'il y avait derrière ce mot. De là à être invité à regarder, non. Que le dénommé Jean-Marc se prévale de sa propre turpitude pour diffuser ce documentaire, encore non. Et comme j'avais peu de moyen à ma disposition pour protester, j'ai fait la seule chose qu'il me restait, je suis sortie avant la fin, car regarder passivement c'était être complice. J'hésite quant au qualificatif : malsain ? scandaleux? abject ?

Michele M.
Mer. 3 novembre 2010