Passages Passages 
Théâtre
Sam. 20 novembre 2010 à 20:00
Centre Segal des arts de la scène
5170, ch. de la Côte-Sainte-Catherine, Montréal
  Carte
2 pour 1 ! (Régulier:28.00$)
        

Il n'est plus possible de réserver de billets, ce spectacle a déjà eu lieu.

Durée : 1h15 sans entracte

Passages raconte l’histoire d'une jeune femme qui, menée par sa soif de sens, revisite l’histoire de sa famille. D’un côté, il y a l’univers des camps nazis qu’a vécu Zaïdi, son grand-père juif polonais. De l’autre, celui de sa grand-mère Lucienne, une québécoise qui a donné naissance à onze enfants. Un héritage familial où se confrontent la vie et la mort.

Passages, c’est la grande Histoire qui rejoint la petite. Une traversée de la Pologne à L’Annonciation pour arriver enfin chez soi. C’est aussi un besoin de faire entendre l’écho de ceux qui étaient là avant, pour ouvrir une porte sur demain. Un demain porteur d’un nouveau souffle.

Seule sur scène, dans une langue contrastée où l’humour côtoie le tragique, Catherine Dajczman rend hommage à l’existence dans ce qu’elle porte de plus sublime et de plus atroce. Un voyage à la fois ludique et profond.

www.theatrenu.com

  Passages



  Consultez la critique disponible sur montheatre.qc.ca   

Inscription
Fil culturel | Théâtre

Faites connaissance entre membres!


Également à l'affiche
  Sur le fil
  LETTRE POUR ÉLENA
  Splendeur du mobilier russe
  Les grands-mères mortes, une fête
  La déprime
  Soirée Tchekhov
  La singularité est proche
  Les Fêtes Internationales du Théâtre 2017
  Tout est drôle sauf le titre
  Splendeur du mobilier russe
  L'Histoire de la musique | Buzz Cuivres
  Le reel de la locomotive
  Jeannot dans la tempête
  Eau courante
  Théâtre INK – Lignedebus



Vos commentaires

Savoureux passages !  
Passages est un solo éclectique, mais savoureux. Qui sait souvent toucher, quelquefois faire rire. L'auteure et interprète est charismatique, versatile, intense et précise. Elle sait conserver notre intérêt presque en tout temps, avec ses mots comme avec ses silences, avec sa gestuelle élaborée ou son statisme calculé. Un fort beau moment de théâtre, qui se penche avec fraîcheur sur une quête de sens bien de notre temps !

Martin M.
Mar. 23 novembre 2010