Les Steppes | Ici est toujours ailleurs Les Steppes | Ici est toujours ailleurs  
Danse
Jeu. 18 novembre 2010 à 20:00
Maison de la culture Frontenac
2550, rue Ontario E., Montréal
  Carte
Gratuit ! (Régulier:0.00$)
        

Il n'est plus possible de réserver de billets, ce spectacle a déjà eu lieu.

Privilège pour les membres atuvu.ca : en réservant sur atuvu.ca, vous n'êtes pas obligés de récupérer vos billets à l'avance, ils seront disponibles à la porte, le soir même.

Dans le cadre de l’Off CINARS, la Maison de la culture Frontenac présente un programme double.

Cas Public – Les Steppes (extrait)
Danse – Une création de Pierre Lecours
C’est la Sibérie… et c’est quelque part aux confins de notre conscience. Il est question de déportation et de liberté, de désolation et de licence, de désenchantement et d’illumination. Les personnages sont-ils rêvés, vécus, présents, en devenir? Il y a, dans la danse de Lecours, une véritable débauche des métamorphoses. Médusés, nous voyons les interprètes osciller entre fantasme et réalité, s’empoigner sauvagement, férocement, lascivement, amoureusement… aux frontières du difficile. Avec les interprètes Hélène Blackburn, Andréanne Deschênes, Roxanne Duchesne-Roy, Rocky Leduc Gagné, Kyra Jean Green, Susan Paulson, Mickaël Spinnhirny et Georges-Nicolas Tremblay.

Danse-Cité – Ici est toujours ailleurs (extrait)
Dans l’exploration des espaces intérieurs et géographiques qui nous habitent, Ici est toujours ailleurs rejoint le besoin vital d’être visible et d’exister entouré par le monde sans renier le besoin de solitude. Les trois créateurs, Marie Brassard, Peter Chu et Martin Bélanger transmettent et élaborent leur propre relation avec ce rapport qu’ils entretiennent avec le monde peuplé et dépeuplé, interne et externe, cette nécessité d’apparaître et de disparaître. Une préoccupation, trois façons d’y répondre simplement, le tout sous la convergence de l’interprète et directrice artistique Sarah Williams. L’extrait présenté est la première partie de la pièce, soit le solo L’absence chorégraphié par Marie Brassard qui s’exprime en ces termes : «Seul, sans le regard miroir des autres, nous pouvons aussi disparaître à nos propres yeux, devenant pour nous même objet insolite et méconnaissable; un animal étrange à ré-apprivoiser».

www.accescutlure.com

  Les Steppes | Ici est toujours ailleurs

Inscription
Fil culturel | Danse

Faites connaissance entre membres!


Également à l'affiche
  Les Jeudis Motown, Soul et R&B
  Chanter... pour le don de soi
  La Bohème, Fabiola chante Aznavour
  Francophonie Express | Vue sur la relève #2
  Sylvain Lamy
  Femmes de Soul avec Sylvie Desgroseilliers
  Le royaume de SOUCY
  Quartom – Acte III
  Fuat Tuaç Quartet
  Les 10 ans de Tropikal 97
  Charles Richard-Hamelin
  Samuele
  ERA9 - Lancement d'album
  Jim Zeller et Carl Tremblay
  Stylus Phantasticus