Source  
Conte
Mar. 14 décembre 2010 à 14:00
Maison de la culture Ahuntsic-Cartierville
10300, rue Lajeunesse, Montréal
  Carte
Gratuit ! (Régulier:0.00$)
        

Il n'est plus possible de réserver de billets, ce spectacle a déjà eu lieu.

Privilège pour les membres atuvu.ca: en réservant sur atuvu.ca vous n'êtes pas obligés de récupérer vos billets à l'avance, ils seront disponibles à la porte, l'après-midi même.

À la demande générale, Simon Gauthier nous revient, cette fois avec l’intégrale de son spectacle Source. Il est accompagné du musicien, bruiteur, électroacousticien, manipulateur de son métallurgique à la console affolée, Benoit Rolland. C’est la sécheresse. L’eau, cet or bleu indispensable à la vie, se fait au rare au pays du roi Léon, dit Larivière. Après s’être approprié l’unique source d’eau ayant été préservée, il maintient le peuple sous son emprise en rationnant le précieux liquide. Hors les murs de la ville, un couple de potiers fera naître la petite Marie-Onde aux dons insoupçonnés…



  Source

Inscription
Fil culturel | Conte

Faites connaissance entre membres!


Également à l'affiche
  Indiscrétions publiques 2017
  FTAV: La poésie du chameau
  Merlin, l'origine d'une légende
  FTAV: De vrais enfants sauvages
  Cheval-Artiste | Spectacle équestre
  Félix et Compagnie: Chansons, humour...
  FTAV: Du poil aux pattes comme les CWAC's
  Docteur, j'veux être belle! (Botox&Silicone)
  Le Diable est dans les détails
  Toutes ces choses que j'aimerais oublier
  FTAV: Là, de Serge Boucher
  FTAV: La déprime
  Équilibre | Spectacle équestre
  Les hommes viennent de Mars les femmes de...



Vos commentaires

Et si la liberté m'était conté.  
Vraiment regrettable que seulement une cinquantaine de personnes se soient déplacées il faut dire que dame Nature n'était pas de notre bord. Autant les contes de Fred Pellerin baignent dans l'humour autant ceux de Simon Gauthier baignent dans la poésie. Spectacle exceptionnel de très haut niveau. Si Simobn Gauthier passe près de chez-vous beau temps mauvais temps courrez-y.

Yves P.
Mar. 14 décembre 2010