Pierre Falardeau  
Cinéma
Mar. 14 décembre 2010 à 10:00
Cinéma Beaubien
2396, rue Beaubien E., Montréal
  Carte
Gratuit ! (Régulier:11.50$)
        

Il n'est plus possible de réserver de billets, ce spectacle a déjà eu lieu.

Note: Pour assister à cette projection, vous devrez faire un commentaire au sujet du film sur atuvu.ca.

K Films Amérique vous convie à une projection de presse du documentaire Pierre Falardeau.

Scénarisé et réalisé par Germán Gutierrez et Carmen Garcia le documentaire Pierre Falardeau prend l’affiche le 22 décembre au Québec. Carmen Garcia et German Gutierrez ont pris les armes du cinéma depuis plus de vingt ans, toujours avec cette fièvre de dire et de témoigner. Lui à la réalisation, elle à la production, leur cheval de combat s’incarne dans la lutte contre l’injustice et pour un monde meilleur. De Qui a tiré sur mon frère? au Voyage de Nadia jusqu’à L’Affaire Coca-Cola leur regard dépasse les frontières géographiques avec un cinéma de profondeur.

Pierre Falardeau avait fait de l’indépendance du Québec le combat de sa vie et des déclarations incendiaires sa marque de commerce. Cinéaste et écrivain, il exprimait dans ses films et ses écrits toute la révolte qui l’animait. Grossier et manichéen pour certains, inspirant et courageux pour d’autres : Pierre Falardeau ne laissait personne indifférent. Avec le personnage Elvis Gratton qui s’est inscrit en force dans la culture populaire québécoise, avec toute l’attention que lui portaient les médias, Falardeau était devenu une des personnalités publiques québécoises des plus singulières et des plus écoutées, figure de proue du mouvement souverainiste. À coups d’extraits de films, de matériel d’archives et d’entrevues avec des gens qui l’ont bien connu, ni éloge, ni règlement de compte, Pierre Falardeau raconte le parcours de ce polémiste iconoclaste, franc-tireur mal engueulé et homme public controversé, par dessus tout amoureux invétéré du peuple québécois. En dressant son portrait, le film cherche aussi à réfléchir sur le discours indépendantiste de Falardeau et sa pertinence dans le Québec d’aujourd’hui.

Ce film inclut la participation de Manon Leriche, Francis Simard, Bernard Pivot, Julie Snyder, Céline Dion, Infoman, Paul Arcand, Denise Bombardier, le sénateur Gigantes, Luc Picard, Julien Poulain, Jules Falardeau, Richard Martineau, Bernadette Payeur et les acteurs des films Octobre, Le Party, 15 février 1839, Elvis Graton 1 – 2 – 3, Pea Soup, Le temps des bouffons, Le steak, Le magra.

Pierre Falardeau est une production d’Argus Film et il est distribué par K Films Amérique.

  Pierre Falardeau

Inscription
Fil culturel | Cinéma

Faites connaissance entre membres!


Également à l'affiche
  Michel Mpambara, François Massicotte, ...
  Couscous Comedy Show
  FSM | Inch'Alyah avec Judith Mergui
  Les Mercredis Rires Garantis
  Samedi Rire Pompette



Vos commentaires

Belle expérience, beau partage  
J'ai adoré mon expérience de visionnement grâce à atuvu.ca J'étais tout de même un peu vendu à ce que ce documentaire pouvais m'apporter. Je recommencerais n'importe quand. Désolé du retard dans mon commentaire.

Francois R.
Mar. 26 avril 2011



Le dernier des vrais!  
Pas 30 secondes de longueur dans ce document sur la vie publique de M. Falardeau. J'ai été accroché par les images et les propos de cet homme avide de liberté et amant de son Québec. Donc, je vous recommande ce film. Une page vient d'être tournée et une flamme soufflée!!! iFOFO

Ifofo
Lun. 20 décembre 2010



Une belle mémoire  
Pierre Falardeau, le documentaire, repose sur des extraits tous aussi pertinents les uns que les autres et qui nous rappellent bien l'Oeuvre de Falardeau pour ceux qui la connaissent davantage et qui la fait agréablement découvrir à ceux qui la connaissent moins. Le documentaire est léger et intéressant à regarder de la première à la dernière minute. Ponctué de moments émotifs et de moments drôles, tout le monde y trouve un souvenir peu importe l'époque à laquelle on a connu Falardeau. On peut parler d'un très bel hommage à l'homme, à son intégrité et à tout le combat qu'il a poursuivi.

Martin C.
Jeu. 16 décembre 2010