La nuit juste avant les forêts 
Théâtre
Sam. 18 décembre 2010 à 20:00
Atelier industriel
661, av. Rose-de-Lima, Montréal
  Carte
20.00$ / 43 % de rabais! (Régulier:35.00$)
        

Il n'est plus possible de réserver de billets, ce spectacle a déjà eu lieu.

Note: Les retardataires ne seront pas admis.

«[…] un garçon avec du feu dans son corps tout en nerfs […] tente de retenir, en usant de tous les mots dont il dispose, un inconnu qu’il a abordé dans la rue, un soir où il était seul, seul à en mourir. Il parle, parle aussi frénétiquement qu’il ferait l’amour, il dit son univers: ces banlieues où il pleut, où l’on traîne sans travailler et où pourtant l’usine guette […], ces rues où l’on cherche un être ou une chambre pour une nuit, pour un fragment de nuit, où l’on fait l’amour sur un pont avec une fille qu’on ne reverra plus et qui est belle comme un mythe, où l’on se cogne à des loubards partant à la chasse aux ratons, aux pédés, bref un univers nocturne où il est étranger – un métèque en somme – et qu’il fuit en se cognant partout, dans sa difficulté d’être et sa fureur de vivre. »

- Gilles Sandier, Politique-Hebdo, 1978



www.sibyllines.com

  La nuit juste avant les forêts

Inscription
Fil culturel | Théâtre

Faites connaissance entre membres!


Également à l'affiche
  Cabaret scientifique: Jean-François Giroux
  Journée d'introduction à la méditation
  Cabaret scientifique: Patrick Paultre
  Rendez-vous voyage: Partir à Vélo
  Voyages et Cafés avec Jean-Michel Dufaux
  Savoury Burlesque
  Poésie et Open Mic
  Concours Miss Cocktail 2017
  Djamboola Danse Fitness, la folie du moment!
  Atelier méditation par le mandala
  Atelier pratique de méditation - pour tous!
  Dubwise Sundays | Reggae Dub Roots
  Il était une fois des gens heureux
  Atelier Danse Bollywood pour tous! 7 à 107 a
  Emma la clown et Catherine Dolto



Vos commentaires

Je suis complètement renversé  
Complètement renversé par le texte coup-de-poing de Koltès mais encore plus par la performance inqualifiable de Sébastien Ricard. M. Ricard a mes yeux vous êtes devenu un grand parmi les grands.

Yves P.
Ven. 17 décembre 2010