Chercher le courant  
Cinéma
Lun. 14 février 2011 à 19:30
Salle André-Mathieu
475, boul. de L'Avenir, Laval
  Carte
3.00$ / 54 % de rabais! (Régulier:6.50$)
        

Il n'est plus possible de réserver de billets, ce spectacle a déjà eu lieu.

Projeté sur le grand écran de la salle André-Mathieu.

À l’été 2008, à un an du début d’un chantier hydroélectrique de 8 milliards de dollars prévu par Hydro-Québec, Alexis de Gheldere et Nicolas Boisclair décident de parcourir la rivière Romaine en canot avec deux environnementalistes… un « river trip » de 500 km qui les amènera de sa source au Labrador à son embouchure dans le golfe du Saint-Laurent.

Cette aventure se déroule en parallèle à une autre quête impliquant à la fois Roy Dupuis et les deux aventuriers. Ensemble, ils partent explorer la manière de produire et de consommer de l’énergie dans le Québec du XXIe siècle. Les questions suscitées par l’expédition les amènent à consulter des experts et des gens de terrain qui nous révèlent d’étonnantes surprises sur les énergies vertes et leur développement actuel au Québec, suggérant qu’il y a des occasions d’affaires importantes dans ce domaine, et ce pour des générations à venir.

Un film de Nicolas Boisclair et Alexis De Gheldere
Avec Roy Dupuis

Canada (Québec) | 2010 | 90 min.

Prix du public et Mention spéciale ÉcoCaméra aux Rencontres Internationales du Documentaire de Montréal 2010

  Chercher le courant

Inscription
Fil culturel | Cinéma

Faites connaissance entre membres!


Également à l'affiche
  Le clan des divorcées
  Les monologues du vagin
  Toute femme est une étoile qui pleure
  Mes enfants n'ont pas peur du noir
  Gloucester - Délire shakespearien
  Sherlock Holmes et le chien des Baskerville
  Joyeuse Matinée de Noel
  Ça ! - Le Théâtre de Quartier
  10 ans de mariage !
  Le saut du lit
  Macbeth de William Shakespeare
  Crudités
  Cabaret Tollé
  Le Sapin de Noël
  Mémoire de Lou | Théâtre de l’avant-pays



Vos commentaires

Brutalite nécessaire  
Bonjour, tous ceux concernes par l'écologie et l'avenir de notre planete et de nos enfants doit voir ce film et devra sortir dans la rue... Ca n'a pas d'allure de constater comment nos élus, censés de nous représenter, agissent plutot selon un agenda pour le moins bizarre sinon empreint de corruption. BREF FAUT VOIR POUR SE FAIRE SON IDEE

Michel M.
Dim. 27 février 2011



Un film tout a fait remarquable  
les applaudissements debout a la fin de la représentation et l'indignation qui était sur toutes les lèvres dans la discussion qui a suivi prouve que ce film doit poursuivre sa carrière avec un véritable budget publicitaire et soit repris par nos téléviseurs télés qui sont le plus souvent très frileux lorsqu'un sujet controversé est abordé. Ce film et a l'affiche du cinéma du Parc mardi, mercredi et jeudi de cette semaine a 19h et sera repris a l'ONF le vendredi le 25 février a 18 h. Courrez-y Ce film étonnant a pour trame une descente en canots dans un paysage a couper le souffle de la rivière Romaine organisée croyez-le ou pas avec un budget de $20,000 et cela incluant la caméra par deux jeunes réalisateurs et Roy Dupuis en fait la narration. Le beau Roy était d'ailleurs présent hier soir pour défendre ce film avec toutes ses dents prêtes a mordre. Ce film prouve couleurs sur couleurs que le projet hydroélectrique de la Romaine est une aberration et qu'il n'est même pas rentable économiquement et cela a même les chiffres de l'Hydro-Québec. De plus, il présente d'autres alternatives beaucoup plus rentable économiquement et écologiquement. Sachant cependant qu'un projet hydroélectrique représente quatre fois plus de profits qu'un projet éolien pour nos firmes d'ingénierie petites amies du pouvoir il n'est peut-être pas si surprenant que ce soit toujours l'hydroélectricité qui soit choisit. L'industrie de la construction au Québec si vous dis-tu quelque chose? Si vous voulez continuer a vous faire traire comme des vaches par les représentants des firmes tites amis du pouvoir n'allez pas voir ce film sinon réagissez et aller en grand nombre voir ce chef d'oeuvre du cinéma d'ici. Et de plus pourquoi pas adhérer a la Fondation Rivières mise sur pied par Roy Dupuis?

Yves P.
Mar. 15 février 2011