Antoine Gratton | 5 spectacles en 5 soirs  
Musique
Ven. 4 février 2011 à 20:00
Club Soda
1225, boul. Saint-Laurent, Montréal
  Carte
11.54$ / 20 % de rabais! (Régulier:14.39$)
        

Il n'est plus possible de réserver de billets, ce spectacle a déjà eu lieu.

LA PEAU | 4 février
N'ayant peur de rien, Antoine se présente au Club Soda seul avec ses pianos et sa légendaire étoile autour de l'oeil. Une soirée à fleur de peau qui réservera sans aucun doute sa part d'improvisations et de surprises!

L'auteur-compositeur-interprète Antoine Gratton réalise à nouveau l'exploit d'offrir cinq spectacles différents en cinq soirs consécutifs au Club Soda.

Homme-orchestre éclaté, pianiste doué, arrangeur inspiré, Antoine Gratton s'est acquis une réputation de bête de scène en livrant des spectacles aussi survoltés qu'audacieux. Du 1er au 5 février 2011, Antoine entreprendra un marathon musical qui lui fera fouler les planches du Club Soda cinq soirs de suite pour y présenter d'éblouissants spectacles concepts axés sur les cinq sens.

Présentés une première fois dans le cadre de Coup de coeur francophone en 2009, ces spectacles, inspirés de l'album "Le problème avec Antoine", permettront de prendre toute la mesure du talent de ce spectaculaire showman. Et quand on connaît la capacité du musicien à se réinventer, on peut s'attendre à ce qu'il pousse l'expérience encore plus loin que la première fois!

Cinq soirées uniques, cinq occasions de voir sur scène un des artistes les plus talentueux de sa génération. Soyez au rendez-vous!

www.myspace.com/antoinegratton
www.antoinegratton.com

  Antoine Gratton | 5 spectacles en 5 soirs

Inscription
Fil culturel | Musique

Faites connaissance entre membres!


Également à l'affiche
  Le clan des divorcées
  Splendeur du mobilier russe
  Penouche | Monologues Humoristiques
  Mohamed le Suédois
  Tout est drôle sauf le titre
  Burn Out Total
  Le reel de la locomotive
  La singularité est proche
  LETTRE POUR ÉLENA
  Les manchots
  Splendeur du mobilier russe
  La déprime
  Théâtre INK – Lignedebus
  Les grands-mères mortes, une fête
  Sur le fil