Caroline D'Été  
Musique
Ven. 25 mars 2011 à 20:00
Place des Arts | Claude-Léveillée (Studio-Théâtre)
175, rue Sainte-Catherine O., Montréal
  Carte
Gratuit ! (Régulier:20.00$)
        

Il n'est plus possible de réserver de billets, ce spectacle a déjà eu lieu.

D et T sont les lettres de ses deux noms de famille. Elle les a réunies pour former "d’été", un nom qui lui est propre et qui définit bien sa personnalité douce et festive. Inspirée par l’unicité des êtres vivants, cette auteure-compositeure-interprète de 28 ans, à la voix riche et chaude, nous livre des textes lourds de sens sur des musiques diversifiées et rafraîchissantes. Caroline d’été possède un univers minimaliste, poétique, intimiste, aux couleurs variées qui s’inscrit bien dans le paysage musical de l’ère moderne. Après avoir donné de nombreux spectacles et avoir participé en 2007 aux Francouvertes (demi-finaliste), au Festival en chanson de Petite-Vallée (finaliste) ainsi qu’au Festival international de la chanson de Granby (finaliste et récipiendaire de plusieurs prix), Caroline est fébrile d’offrir en mai prochain son premier album.

www.virgule2.ca/caroline-d-ete.php

  Caroline D'Été

Inscription
Fil culturel | Musique

Faites connaissance entre membres!


Également à l'affiche
  Nelly d'Anne Émond
  Maudite poutine de Karl Lemieux
  Prank de Vincent Biron
  My Cousin Rachel | Première à Montréal
  King Dave de Podz
  Un sac de billes | Première de Québec
  10 secondes de liberté de Stephen Hopkins
  Le Cyclotron d'Olivier Asselin
  Programme de courts métrages québécois
  Les aventures du Capitaine Bobette: Le film
  Shit Happens
  Captain Underpants: The First Epic Movie
  Le fils de Jean de Philippe Lioret



Vos commentaires

Une artiste est née  
Des textes des plus solides, un univers des plus poétique, des arrangements d' Éric Goulet des plus subtils et une artiste qui habite tout simplement mais entièrement la scène que dire de plus a part courrer tous a son lancement de disque qui aura lieu a La Tulipe lundi prochain. Ce sera une soirée beaucoup plus productive que d'écouter les mièeveries de Stephen Harper a la télévision.

Yves P.
Ven. 25 mars 2011