RVCQ | 10 et demi 
Cinéma
Mar. 22 février 2011 à 19:30
Cineplex Odeon | Quartier Latin
350, rue Emery, Montréal
  Carte
2 pour 1 ! (Régulier:9.00$)
        

Il n'est plus possible de réserver de billets, ce spectacle a déjà eu lieu.

IMPORTANT: Les billets réservés sur atuvu.ca devront être récupérés à la Billetterie centrale des RVCQ: Cinémathèque québécoise, 335, boul. de Maisonneuve Est., Montréal

Comment réagir à la violence et au désespoir d’un enfant? Peut-on donner goût au bonheur à un garçon qui ne l’a jamais connu? C’est à ces questions douloureuses que se trouve confronté Gilles, un éducateur du centre Le Tremplin où vient d’arriver Tommy, petite boule de nerfs écorchés vifs de 10 ans et demi. Avec patience, abnégation et persévérance, Gilles endure ses crises de violence pour lui faire voir le bout du tunnel.

Après l’ambigu et frappant Les sept jours du talion, Daniel Grou, alias Podz, récidive en signant à nouveau un film coup de poing, sur un scénario de Claude Lalonde inspiré par sa propre expérience d’éducateur. En confrontant l’épineux sujet de l’enfance en difficulté, en enchaînant les scènes éprouvantes, son 10 ½ est une prise de conscience autant qu’un cri du coeur. Dans un face-à-face tendu, Claude Legault et le tout jeune Robert Naylor sont criants de vérité.

www.rvcq.com

  RVCQ | 10 et demi

Inscription
Fil culturel | Cinéma

Faites connaissance entre membres!


Également à l'affiche
  Gabriel et la montagne - projection spéciale
  Lady Macbeth
  Dalida
  Ciné-Conférence: Nouvelle-Zélande Nord
  Kedi de Ceyda Torun
  ONF à la maison | Théâtre de la vie
  Et au pire on se mariera de Léa Pool
  A Ghost Story
  Valse avec Bashir - Ciné-Club Horizons
  Réparer les vivants
  Soirée de performances audiovisuelles
  Retour en Bourgogne | Première V.O.F
  Poésie sans fin d'Alexandro Jodorowsky
   La petite fille qui aimait trop...
  Toujours Ensemble | VOA avec STF



Vos commentaires

Tellement réaliste...  
Film très prenant et réaliste. Il est temps que le public voit les difficultés des éducateurs dans les centres jeunesse. C'est lourd comme film, mais très bien fait. Bravo aux acteurs.

Elise P.
Ven. 18 février 2011