L'Énéide L'Énéide 
Théâtre
Mer. 5 décembre 2007 à 20:00
Espace Libre
1945, rue Fullum, Montréal
  Carte
22.00$ / Billet gratuit avec invité!
(Régulier:22.00$)
        

Il n'est plus possible de réserver de billets, ce spectacle a déjà eu lieu.

C'est l’histoire d’une émigration. D’une ville qui brûle. D’un homme qui doit fuir pour survivre. Son père sur les épaules, son enfant à la main, Énée court dans les rues avec les siens afin de s’échapper. Ils trouvent un bateau, partent à la dérive, laissant derrière eux un pays en flammes. Les boat-people ont une longue histoire ; Énée errera longtemps sur les mers, à la recherche d’une terre pour son fils. La pièce relate leurs pérégrinations pleines de bruit et de fureur. L’Énéide évoque bien sûr la quête d’un pays, mais avant tout le besoin d’une vie meilleure.

Les Trois Tristes Tigres ont à cœur l’exploration d’une dramaturgie épique. Par le biais d’un jeu perpétuel entre l’illusion et le dévoilement, entre les règles conventionnelles et les audaces formelles, le spectacle investigue le champ de la théâtralité épique. Il ne s’agit pas d’une adaptation : si le mythe de L’Énéide de Virgile reste le matériau de base, Olivier Kemeid projette sa propre histoire, celle de sa famille, celle de l’émigration de bien des exilés. « Faire théâtre de tout bois », tel est le mot d’ordre. Avec leurs seuls accessoires, les émigrés racontent leur histoire et réinventent un monde : le leur. Le nôtre.

L’Énéide / Auteur et metteur en scène: Olivier Kemeid / Interprètes : Olivier Aubin, Marie-Josée Bastien, Simon Boudreault, Eugénie Gaillard, Geoffrey Gaquère, Johanne Haberlin et Emmanuel Schwartz Concepteurs : Décor et accessoires : Jasmine Catudal / Éclairages : Étienne Boucher / Costumes : Romain Fabre / Musique : Philippe Brault / Assistance à la mise en scène et régie : Stéphanie Capistran-Lalonde


  L'Énéide

Inscription
Fil culturel | Théâtre

Faites connaissance entre membres!


Également à l'affiche
  Les habits de sa majesté
  Jeannot dans la tempête
  Crudités
  Gloucester - Délire shakespearien
  10 ans de mariage !
  Mémoire de Lou | Théâtre de l’avant-pays
  Cabaret Tollé
  No strings (attached)
  Sherlock Holmes et le chien des Baskerville
  Le Sapin de Noël
  Ça ! - Le Théâtre de Quartier
  Histoires de Fins
  Toute femme est une étoile qui pleure
  Dans la tête de Proust
  Ai-je du sang de dictateur?



Vos commentaires

Simple et efficace  
Tragédie réinterprété avec concision et poésie.Actualisation du thème de migrations

Marilda B.
Sam. 6 décembre 2008



Boulversant  
Je suis étudiante en théâtre en ce moment, et j'ai eu récemment une conversation avec mes collègues sur la difficulté de rendre accessible une tragédie à notre nouveau public, voir la jeunesse. Cette pièce est un bijoux, mélangeant les styles artistiques, les époques, elle permet à tout spectateur de s'identifier avec les thèmes de l'oeuvre de Virgile. Admirablement apportée, cette oeuvre menée au théâtre comme ceci nous permet transformer nos perceptions de l’existence humaine.

Jasmine B.
Lun. 17 décembre 2007



Du théâtre engagé d'une rare qualité!  
J'aime qu'un auteur fasse appel à l'intelligence, à l'imaginaire et à la sensibilité du public. J'ai retrouvé tous ces éléments dans L'Énéide et encore plus. J'y ai découvert un auteur dramatique qui porte un regard critique, social, politique et humaniste sur notre monde d'une façon très personnelle. Il utilise allégrement l'art des mots, des images, de la construction dramatique et de la poésie. L'adaptation de ce texte à la scène est réussie. Sa transposition à notre époque coule de source et n'est jamais moralisatrice. Toutes les composantes du spectacle contribuent à faire de ce spectacle, une oeuvre de grande qualité. La mise en scène est sobre et minimaliste, donnant ainsi beaucoup de place aux interprètes. La distribution est équilibrée et le casting est très intéressant et varié. Tous les acteurs sont excellents et leur transformation d'un rôle à l'autre, sans artifice, démontre une grande justesse dans la direction de leur jeu. Les décors, les costumes, les éclairages et les effets sonores sont réellement au service de l'oeuvre. Sans prétention, toujours justifiés et modestes (sans faire théâtre pauvre), ils sont évocateurs et contribuent à développer l'imaginaire du spectateur dans cet univers à la fois onirique et contemporain. À cette époque oû nous nous qualifions de citoyens du monde, paradoxallement les peuples sont en crise d'identité, continuent à s'entretuer et plus près de nous règlent leur compte sous forme de commission... Les Trois Tristes Tigres prennent la parole de la scène avec beaucoup de justesse, celle qui est propre à des artistes engagés et ils nous ramènent à l'essentiel: l'humanité! En plus d'avoir été touchée par cette histoire et ravie par la qualité du spectacle, j'ai appris et compris beaucoup de choses sur ce que nous appelons les minorités visibles et invisibles. Un spectacle que je recommande fortement!

Paula Barsetti
Sam. 8 décembre 2007



urgent et nécessaire  
L'Éneide est un spectacle à voir de toute urgence, une lumière dans la grande noirceur des propos imbéciles qu'on entend à longueur de télé, une désintoxication des accommodements raisonnables. Une écriture remarquable, une mise en scène qui l'est tout autant, le tout servi par sept jeunes comédiens fort talentueux. Oui, Michel Bélair du Devoir a raison : c'est le spectacle de l'année. Bravo Olivier Kemeid, tu me réconcilies avec le théâtre !

Michelle Chanonat
Jeu. 6 décembre 2007



dense spectacle  
J'ai apprécié le spectacle mais j'y ai trouvé quelques longueurs (2h30)malgré un texte très beau et très riche. Le thème exploité est des plus intéressant mais j'ai trouvé que l'auteur a voulu dire beaucoup de choses, explorer beaucoup de facettes de ce sujet au détriment du rythme du spectacle. Montrer les différentes étapes d'un exil en transcendant les époques était très intéressant mais nous éloignait de la quête d'Énée, celle de trouver enfin une terre où vivre en paix. La scénographie était inventive et poétique et le jeu des acteurs très prenant quoique parfois me distançant d'une émotion brute , peut-être à cause du fantôme de Virgile et de sa poésie antique... Bref, une belle soirée avec quelques bémols. Un spectacle à voir pour explorer ce thème sia ctuel, celui de l'exil.

Marie-Mathilde R.
Mer. 5 décembre 2007



Belles épopée...  
Belle performance des comédiens.Le décor est minimaliste et pourtant tellement inspirant,le bleu pour la mer,le blanc pour le sable ,le rouge pour le feu...et le chemin de fer est une réussite. Bon et combien juste le parallèle entre l'antiquité et les temps modernes.J'ai beaucoup aimé. Bravo Chantal

Chantal Pinel
Mer. 5 décembre 2007



Courez-y!  
C'est merveilleusement bien écrit! Deux heures de pur plaisir où on retient son souffle pour n'en rien manquer. C'est aussi une excellente réflexion sur l'exil, narrée du point de vue de l'exilé. Courez-y!

Mélanie P.
Lun. 3 décembre 2007