Toxique  
Théâtre
Ven. 18 mars 2011 à 20:00
Théâtre d'Aujourd'hui
3900, rue Saint-Denis, Montréal
  Carte
2 pour 1 ! (Régulier:32.00$)
        

Il n'est plus possible de réserver de billets, ce spectacle a déjà eu lieu.

Une ville canadienne pittoresque. Un samedi matin paisible. Une banlieusarde monte dans un bus. Elle remarque un étranger. À la peau sombre. Une substance chimique atteint son visage. Une sensation de brûlure. La femme s’écroule. L’étranger s’enfuit. Avec peu de témoins de l’incident, comment savoir ce qui s’est vraiment passé? Était-ce une attaque terroriste? De l’hystérie? De la paranoïa raciale? Toxique est l’histoire de cette femme et des effets de cet incident sur sa vie et sur sa famille. S’inspirant d’événements réels, la pièce explore ce qui se passe lorsque la peur, la paranoïa et la terreur envahissent une famille libérale de classe moyenne, apparemment normale.

Texte: Greg MacArthur
Traduction: Maryse Warda
Mise en scène: Geoffrey Gaquère
Interprétation: Élise Guilbault, Guy Nadon, Sylvie De Morais, Benoît Drouin-Germain, Monique Spaziani, Sophie Vajda







www.theatredaujourdhui.qc.ca/toxique

  Toxique



  Consultez la critique disponible sur montheatre.qc.ca   
Inscription
Fil culturel | Théâtre

Faites connaissance entre membres!


Également à l'affiche
  Lignedebus
  Mohamed le Suédois
  Théâtre INK – Lignedebus
  Eau courante
  Sur le fil
  Soirée Tchekhov
  Le reel de la locomotive
  Tout est drôle sauf le titre
  Les Fêtes Internationales du Théâtre 2017
  Jeannot dans la tempête
  Non Finito
  Les hommes viennent de Mars les femmes de...
  Penouche | Monologues Humoristiques
  Splendeur du mobilier russe
  La déprime



Vos commentaires

Bien aimé  
J'avais déjà dit mon commentaire là-dessus

Micheline Giroux
Lun. 19 septembre 2011



Belle prestation de Guy nadon  
Nous avons apprécié notre spectacle au Théâtre d'Aujourd'hui. La belle voix de Guy Nadon nous a enchanté. C'est bien aussi de voir de nouveaux visages moins connus. Nous avons particulièrement aimé la mise en scène et les déplacements. L'air qu'ils respirent, les courses, les silences et les cris; le rythme était soutenu! Élyse Guilbeau est parfois décevante; elle chuchote et on doit tendre l'oreille pour saisir ses paroles. Elle est meilleure dans la gestuelle. Les questionnements nous ont interpellé à différents niveaux. La fin est un peu ratée car c'est un peu n'importe quoi.

Lucie F.
Lun. 21 mars 2011