Vernissage de Laurianne Simon  
Exposition
Mar. 26 avril 2011 à 17:30
Union Française
429, av. Viger E., Montréal
  Carte
Gratuit ! (Régulier:0.00$)
        

Il n'est plus possible de réserver de billets, ce spectacle a déjà eu lieu.

Privilège atuvu.ca: Dans le cadre du vernissage, une dégustation de cidre breton vous sera aussi offert.

Je suis heureuse de vous inviter à mon premier vernissage Solo. Ce vernissage est une occasion de vous remercier pour votre chaleureux accueil et vous présenter l'évolution de mon travail depuis mon arrivée au Québec.

Étudiante en quatrième année à l'École Supérieure d'Art de Quimper, en Bretagne, France, j’ai effectuée une année au Baccalauréat en Arts Visuels et Médiatiques de l'UQAM, dans le cadre d'un échange inter-universitaire.

Avant mon arrivé, j'utilisais des photos que j'avais moi-même prises pour faire mes toiles, toujours des personnages en train de faire "l'expérience de". Un petit garçon apprenant à marcher, une petite fille nue tentant d'ouvrir la porte. Mes sujets étaient en lien avec une notion d’apprentissage et proche d'une quête initiatique. J'avais alors décidé d'apprendre et de grandir avec la peinture. Sur l'espace du tableau, je mettais en place des angoisses, je leur donnais ainsi une forme, mais aussi une limite.

Finalement je me voyais comme une marionnettiste mettant tout en oeuvre pour créer des métaphores de la peinture. J'ai alors découvert le travail du peintre anglais Mick Finch, c'était un travail par lequel je ne me sentais pas du tout concerné, et qui a commencé à me questionner par le désintérêt que je lui portais. Sa démarche m'a appris qu'en créant des images, on avait tous les droits, que je pouvais jouer avec mon spectateur, tout comme avec les signes et les concepts qui m'animent. Je me suis alors posée la question: « Qu'est- ce qui se passe picturalement si j'enlève le personnage, sa chair, son expérience et sa narrativité? »

Je veux par là prendre une distance critique face aux sujets qui m'habitent et ainsi apprendre différemment. Comment parler de sujets comme l'angoisse, l'errance, le passage en détournant mes images pour faire vivre la peinture, pour ce qu'elle est, pour ce qu'elle a à nous apprendre et à nous montrer?

Suite à mon année d’étude à l’UQAM ma création a grandement évoluée. Je n'utilise plus mes photographies, j'utilise des images que je trouve dans des livres, ou sur des pochettes d'albums, c'est-à-dire que la source est détachée de ma vie et de mes expériences directes. Ses images sont premièrement des prétextes à peindre, le sens de mes images se trouvera plus tard. Je cherche pour le moment la transformation et le processus. Mais ce que je fais avant tout c'est de me questionner sur ma pratique picturale, ma non connaissance de la peinture et des affects associés, pour continuer.

Au plaisir de vous voir.

Laurianne

www.conseildesarts.org

  Vernissage de Laurianne Simon

Inscription
Fil culturel | Expositions

Faites connaissance entre membres!


Également à l'affiche
  Jean-Michel Morris
  Pike River Blues Band
  Le grand bal de Noël – Jeunesses musicales
  Distant Echoes
  Les meilleurs hits Soul, Motown et Disco
  Pierrot Fournier chante Brel
  Colin Hunter
  Pierre Calvé – Tout est vrai
  NUITS LATIN JAZZ AVEC ALEX BELLEGARDE
  Choralies | Concert Bach - Ensemble Da Capo
  Steve Rowe
  Jason Rosenblatt–Série de l’avenue Outremont
  Mardis métissés – Queen Ka - Le cocon
  Tableaux Op.1: Nørre/Etienne Mason/viñu
  L’orchestre d’hommes-orchestres



Vos commentaires

Une découverte intéressante  
Des peintures diversifiées et colorées. J'ai bien aimé les grands formats carrés, permettant aux couleurs de s'exprimer. Belles émotions.

Rouge
Mer. 27 avril 2011