Hot Club de Ma Rue | Pierre De Gaillande 
Musique
Ven. 20 mai 2011 à 22:00
Le Divan Orange
4234, boul. Saint-Laurent, Montréal
  Carte
Gratuit ! (Régulier:10.00$)
        

Il n'est plus possible de réserver de billets, ce spectacle a déjà eu lieu.

Après un silence nécessaire pour mieux se réinventer, Le Hot Club de Ma Rue refait enfin surface pour vous balancer son mélange atypique et festif au possible de manouche, swing et chanson – en mode gitan! Toujours inspirée par le maître ès swing gitan Django Reinhardt, la formation rebondit donc sur les planches juste à temps pour le beau temps avec en prime une nouvelle recrue dans ses rangs: Claudine Ricard qui fait briller sa voix sur la trame survoltée à mi-chemin entre la chaleur soûlante du jazz afro-américain et les rythmes hirsutes des musiques tzigane d’Europe de l’Est. Elle rejoint ainsi cette bande de musiciens d’expérience (notamment aux côtés des Polémil Bazar, Yves Lambert, Gadji-Gadjo et Émilie Proulx de ce monde) pour célébrer avec vous l’arrivée imminente d’un opus complet prévu pour l’été 2011. Venez vous dégourdir avec eux pour entendre un avant-goût de l’album à venir!

En première partie, de la visite de New York et pas n’importe laquelle: Pierre de Gaillande vient présenter son plus récent projet, Bad Reputation, où l’homme s’amuse à revisiter Georges Brassens dans la langue de Shakespeare. Pari audacieux s’il en est mais réussi avec brio: les rimes audacieuses, la dimension jazzy et le flegme dans la voix sont tous bien présents et l’artiste s’éloigne du mimétisme de la réinterprétation pour carrément s’approprier le répertoire oh! combien connu.





www.barbesrecords.com/brassens.html
www.lehotclubdemarue.com

  Hot Club de Ma Rue | Pierre De Gaillande

Inscription
Fil culturel | Musique

Faites connaissance entre membres!


Également à l'affiche
  L’École buissonnière | Pierre-Paul Savoie
  Voyage dans le Temps
  Forces vitales
  Ciel et cendres - Lucie Grégoire Danse
  L'Envers de moi
  Les danses de la mi-chemin 2016
  Moi, petite Malgache-Chinoise



Vos commentaires

Que de talent  
Quoique la salle ne lui a pas donné beaucoup d'écoute Pierre de Gaillande et son band ont défendu honorablement le répertoire de M. Georges Brassens et cela dans la langue de Shakespeare. Le Hot club de Ma Rue prend de plus en plus d'assurance et devient de jour en jour un pilier majeur du jazz manouche a Montréal. Josianne Laberge au violon explose littéralement de talent et d'avoir ajouter une voix a la formation est un plus. A voir et revoir si vous ne connaissez pas. Spectacle a conseiller aux bloquistes frustrés qui ruminent leur défaite et qui cassent vraiment trop de sucre sur la nation québécoise par les temps qui courrent.

Yves P.
Sam. 21 mai 2011