FCIM | Film d'ouverture | Le Matchmaker  
Cinéma
Dim. 22 mai 2011 à 19:00
Cinéma du Parc
3575, av. du Parc, Montréal
  Carte
Gratuit ! (Régulier:10.00$)
        

Il n'est plus possible de réserver de billets, ce spectacle a déjà eu lieu.

Haïfa, été 1968: un adolescent, Arik, trouve un emploi d’été pour le moins atypique, auprès d’un survivant de l’Holocauste, Yankele, devenu agent matrimonial. Cet étrange emploi est l’occasion pour Arik de rencontres étonnantes, qui vont l’ouvrir sur un univers complexe, à la fois merveilleux et noir, mais aussi aux différentes facettes les plus intimes de l’amour. Il y a l’élégante et fragile Clara, que la souffrance a rendue incapable d’aimer, et que Yankele aime en silence; Sylvia, victime du nazi Joseph Mengele et qui espère réussir à se marier grâce aux services de l’agence; et Meir, un bibliothécaire, dont la quête de l’amour le mènera à un comportement odieux. Arik va lui-même tomber amoureux, pour la première fois.

AVI NESHER | 2010 | 120 minutes
Version originale avec sous-titres français



www.fcim.ca

  FCIM | Film d'ouverture | Le Matchmaker

Inscription
Fil culturel | Cinéma

Faites connaissance entre membres!


Également à l'affiche
  Atelier danse Bollywood pour tous!
  Soirée de performances slam-poésie
  Cours de Modèle-vivant
  Cocktail dînatoire Fondation Saumon
  Modèle-vivant avec musique live
  Atelier pour aider au sommeil et mieux rêver
  Soirée poésie Vincent Collard
  Art Machine, le meilleur cabaret en ville
  Journée Mondiale du livre
  11e Combat contre la langue de bois
  Potluck Littéraire avec Chloé Sainte-Marie
  Tour guidé du quartier Bonsecours
  Soirée de poésie avec Pascale Cormier



Vos commentaires

Bon match  
Le Matchmaker est un bon film qui traite des graves silences des survivants de l'Holocaute. L'action se passe en 1968. On parle aussi de fameux thème de l'amour.

Daniel L.
Mer. 19 septembre 2012



Retour sur des traumatismes  
Sur une trame plutôt humoristique, ce film traite des non idts, des secrets, des survivants de la Shoa, en 1968. Il est intéressant d'y constater que la génération qui leur a succédé était témoin du mutisme le plus complet de la part de ces survivants. C'est un beau film à petit budget qui parle de la recherche de l'amour, souvent difficile mais non impossible. À noter le jeu du jeune acteur, personnage principal.

Chantal S.
Dim. 22 mai 2011