FTA | Tempest: without a body 
Danse
Ven. 10 juin 2011 à 20:00
Place des Arts | Théâtre Jean-Duceppe
175, rue Sainte-Catherine O., Montréal
  Carte
31.50$ / 25 % de rabais! (Régulier:42.00$)
        

Il n'est plus possible de réserver de billets, ce spectacle a déjà eu lieu.

Dans le cadre du Festival Transamériques 2011, vous êtes invités à assister au spectacle Tempest: without a body.

Une œuvre coup-de-poing d’une sombre beauté qui dénonce la perte des libertés dans le monde. Une odyssée dans l’imagerie unique d’un chorégraphe venu d’Océanie.

An arresting work of sombre beauty that denounces the loss of liberty and the escalation of state powers in the contemporary world. An odyssey through the singular imagery of a choreographer from Polynesia.

Lemi Ponifasio / Mau / Auckland

www.fta.qc.ca

  FTA | Tempest: without a body

Inscription
Fil culturel | Danse

Faites connaissance entre membres!


Également à l'affiche
  Jumo
  Les Concubines
  La cartomancie du territoire | Espace Libre
  Dans le champ amoureux
  Greta, gardienne de prison
  La dette de Dieu
  Félix et Compagnie: Chansons, humour...
  Les parents viennent de Mars, les enfants...
  PARIS ! Le spectacle
  Les hommes viennent de Mars les femmes de...
  Burn Out Total
  Des mots d’la dynamite | Magie lente
  Mythomania
  FMA | Hourya
  Une ostie de fin de semaine



Vos commentaires

Merci  
Toute une expérience... mille émotions...

Pascale D.
Dim. 12 juin 2011



Hurlant!   
Des propos plutôt bruyants que mouvant! À mon oeil, les animaux et les insectes semblent au coeur de cette performance. La bête à 4 pattes qui a la superbe démarche d'un félin. Le colosse dont les spasmes de la langue, des membres supérieurs et inférieurs s'apparentent à ceux d'insectes présente un tout étonnant. L'ange qui se transforme en animal ailé poussiéreux. Les "moines" ont soulevé mon enthousiasme par la rigueur de leur chorégraphie et l'harmonie de leur "son". La destruction et l'horreur pourrait être le point commun entre les éléments disparates de cette présentation.

Jocelyne C.
Sam. 11 juin 2011