Bach | Désir de l’âme  
Musique
Dim. 20 novembre 2011 à 14:00
Musée des beaux-arts de Montréal | Salle Bourgie
1339, rue Sherbrooke O., Montréal
  Carte
2 pour 1 ! (Régulier:46.00$)
        

Il n'est plus possible de réserver de billets, ce spectacle a déjà eu lieu.

Arion participe de nouveau au Festival Bach de Montréal, avec un concert dirigé par un fidèle collaborateur, Jaap ter Linden. En compagnie de l’alto Meg Braggle, Arion interpréte plusieurs œuvres touchantes du compositeur: les Cantates BWV 54 et 170 et le 3e Concerto Brandebourgeois.

Johann Sebastian Bach: Cantates BWV 54 ET 170, Concerto Brandebourgeois no 3, BWV 1048, Concerto pour hautbois à déterminer.

Chef invité: Jaap ter Linden (Pays-Bas)
Soliste: Meg Bragle, alto (États-Unis)
Concert de clôture du Festival Bach de Montréal 2011



www.arionbaroque.com

  Bach | Désir de l’âme

Inscription
Fil culturel | Musique

Faites connaissance entre membres!


Également à l'affiche
  Emilie Clepper
  Une Soirée Soul, Motown et Disco
  À la recherche des soprani e tutti voce
  Les années Cat Stevens – Trio hommage
  Lozano Jimenez Hollins Laing Quartet
  Sylvain Lamy
  Elsiane | Lancement de Death Of The Artist
  Femmes de Soul avec Sylvie Desgroseilliers
  Samuele
  Jim Zeller et Carl Tremblay
  Fuat Tuaç Quartet
  Dan Livingstone & Griffintown Jug Addicts
  La magie du Mohan Veena
  Musique d'art pour cuivres et électronique
  Sarah MK



Vos commentaires

Un beau plaisir pour l'âme  
La musique de J.S.Bach fait plaisir à l’oreille et c’est toujours un beau cadeau à se faire que de l’écouter surtout quand elle est bien interprétée comme c’est le cas dans ce spectacle de l’orchestre Arion, dirigé ici par le chef invité Jaap ter Linden. La mezzo-soprano Meg Bragle y ajoute un petit plus. Le spectacle s’intitule « Bach – désir de l’âme ». Je dirais plutôt que ce spectacle est un beau plaisir pour l’âme.

Pierre T.
Mer. 23 novembre 2011



Merveilleux!  
Le groupe Arion, toujours égal à lui-même ! Quelques pièces dont le largo m'ont particulièrement touché l'âme.

Claudette C.
Lun. 21 novembre 2011