The dragonfly of Chicoutimi  
Théâtre
Mer. 5 octobre 2011 à 20:00
Collège de Maisonneuve | Salle Sylvain-Lelièvre
3800, rue Sherbrooke E., local B-2200b, Montréal
  Carte
Gratuit ! (Régulier:0.00$)
        

Il n'est plus possible de réserver de billets, ce spectacle a déjà eu lieu.

Privilège pour les membres atuvu.ca: en réservant sur atuvu.ca vous n'êtes pas obligés de récupérer vos billets à l'avance, ils seront disponibles à la porte, le soir même.

Once upon a time a boy named Gaston Talbot
Born in Chicoutimi
In the beautiful province of Quebec
In the great country of Canada
Had a dream...

Gaston Talbot vous dit d’emblée: «I travel a lot.» Mais vous comprenez rapidement qu’il n’a jamais voyagé. Il dit: «To keep in touch.» Mais vous comprenez tout aussi vite qu’il ne parle pas anglais, mais français à travers des mots anglais. Gaston Talbot ne cesse de se reprendre, de corriger, de changer ce qu’il dit de lui-même, de sa mère, de ses jeux d’enfant troubles avec Pierre Gagnon, ce qu’il dit aussi de ce rêve agité au sortir duquel, après des années de mutisme, il s’est éveillé parlant anglais. Peu à peu, Gaston Talbot vous aspire dans une spirale où les vérités, à force de tournoyer, vous entraînent dans un gouffre au fond duquel il y aurait quelque vérité.

Créée pour la première fois il y a quinze ans et interprétée de façon magistrale par Jean-Louis Millette, cette œuvre aussi perturbante que touchante avait provoqué une véritable onde de choc. À l’occasion du Festival TransAmériques 2010, Claude Poissant, dont les affinités avec le théâtre de Larry Tremblay sont profondes – Le Ventriloque en 2003 et Abraham Lincoln va au théâtre en 2008 –, a souhaité retrouver la grandeur de ce texte en le déployant cette fois-ci pour cinq comédiens.

Texte: Larry Tremblay
Mise en scène: Claude Poissant
Avec: Dany Boudreault, Patrice Dubois, Daniel Parent, Étienne Pilon et Mani Soleymanlou

Présenté par le Conseil des arts de Montréal en tournée

www.theatrepap.com

  The dragonfly of Chicoutimi

Inscription
Fil culturel | Théâtre

Faites connaissance entre membres!


Également à l'affiche
  La LNI s'attaque aux classiques
  Improvisation avec LNI et des invités
  Sunday Night Improv



Vos commentaires

Schizophrénie avancée  
Gaston Talbot nous raconte son histoire, aidé par 4 de ses personnalités. Les comédiens étaient excellent et malgré un cellulaire qui sonnait de manière répétée, ils ne se sont pas laissé perturber. J'ai aimé la mise en scène aussi: 5 boites correspondants aux différents styles des personnalités multiples et qui impliquent une isolation de chacun par rapport aux autres. L'histoire est bien amenée, avec des retours en arrière constants pour rétablir "une" vérité à chaque fois. C'était vraiment une bonne soirée

Anne-Laure S.
Dim. 20 novembre 2011



Surprenant...  
Mise en scène originale et intéressante. Acteurs intenses et très bons. J'ai apprécié leur jeu. Par contre, j'ai mal interprété le synopsis. Je m'attendais à une pièce en français entrecoupée de l'anglais du débutant ainsi qu'une pièce qui tourne autour de la langue. Il n'en était rien, sauf pour le texte traduit mot à mot du français à l'anglais. Ce n'est qu'à la fin que l'on perçoit le sens de cette pièce. L'ensemble du public semblait l'avoir appréciée. Quelques rires à l'occasion. C'était bien.

Elise P.
Lun. 10 octobre 2011



I speak english by motton.  
Mise en scène des plus réussie et jeu incroyable des quatre comédiens. Mais de grâce les jeunes vous qui êtes de la génération des pitons il y a un piton pour mettre a off les cdells.

Yves P.
Lun. 10 octobre 2011



Surprenant  
J'ai été surprise que la pièce soit entièrement en anglais, mais j'ai malgré tout réussi à comprendre cette histoire étonnante qui nous est révélée petit à petit et dont on ne voie pas venir le dénouement. Une mise en scène originale. D'excellents comédiens qui ont gardé leur concentration et respecté leur texte malgré une sonnerie de cellulaire qui s'est fait entendre à maintes reprises dans la salle sans que son propriétaire ne daigne l'éteindre.

Gab N.
Dim. 9 octobre 2011



SVP fermez vos cellulaires...  
Bonne piece, captivante ou le temps ne compte plus. Piece sérieuse ou le rire est peu présent. J'aurais aimé savoir que c'est une pièce en anglais. Beaucoup de monde à la représentation.

Donald V.
Jeu. 6 octobre 2011



Original!  
J'ai grandement apprécié le spectacle. Original dans sa conception et dans sa présentation. Le génie créatif me surprendra toujours. iFOFO

Ifofo
Jeu. 6 octobre 2011