L'intrus 
Théâtre
Sam. 6 août 2011 à 20:00
Théâtre de la Grangerit
5475, boul. Saint-Martin O., Laval
  Carte
15.00$ / 25 % de rabais! (Régulier:20.00$)
        

Il n'est plus possible de réserver de billets, ce spectacle a déjà eu lieu.

Florence, étudiante en psychologie à l'université, présente à ses parents bourgeois son nouvel amoureux, Charles, un punk qui quête dans les rues du centre-ville. Si sa mère, Juliette, fait des efforts pour l'intégrer dans la famille, son père, Réginald, professeur de littérature à l'université, n'accepte pas du tout le nouveau copain de sa fille. Une crise familiale qui va de surprise en surprise... hilarante à regarder!

Texte: Yves Amyot
Mise en scène: Philippe Boutin

Comédiens: Roch Aubert, Maxime Beauregard-Martin, Cynthia Bourgeois et Julie Saint-Pierre

Production: Les intrus

Du théâtre d'été à la GRANGERIT, une salle chaleureuse et climatisée!

  L'intrus

Inscription
Fil culturel | Théâtre

Faites connaissance entre membres!


Également à l'affiche
  Le Baron tzigane
  L'art de bien chanter: airs et brunettes
  Soirée avec Sergei Trofanov
  Les chansons inentendues
  A la vino tinto | show numéro 100
  Hockey Noir, l'Opéra
  Soirée Jazz avec Mike Gauthier
  Giorgia Fumanti - Amour
  Les Mains Tendres
  Concert de musique de chambre Allegra
  Le meilleur des années 60
  Émile Proulx-Cloutier - Marée Haute
  Normand Meilleur | Coup de chapeau à Dubois
  Des mélodies... sous les chandelles !
  Simplement classique



Vos commentaires

Salle sans air climatisé  
La pièce était très bonne et les acteurs fabuleux. Le seul problème est qu'il faisait très chaud. Salle à rénover et à climatiser.

Francine M.
Lun. 8 août 2011



Du théâtre agréable  
L'intrus, une comédie de Yves Amyot. Le thème du punk qui arrive dans une famille huppée est bien traité; c'est bien dosé, c'est une juste comédie. J'ai surtout apprécié le jeu de Maxime Beauregard, qui en était à sa première pièce professionnelle. Le décor m'a un peu agacé; il y manquait des éléments de comfort utiles (comme des tables d'appoint). Les vitres des fenêtres faisaient des reflets distrayants, les bûches au-dessus aussi... Une belle soirée théâtrale, j'ai applaudi sincèrement.

Richard P.
Ven. 5 août 2011