Les fourberies de Scapin 
Théâtre
Sam. 24 septembre 2011 à 20:00
Cégep de Victoriaville | Petit auditorium
475, rue Notre-Dame E., Victoriaville
  Carte
10.00$ / 33 % de rabais! (Régulier:15.00$)
        

Il n'est plus possible de réserver de billets, ce spectacle a déjà eu lieu.

De retour à la demande générale. Après une tournée des festivals de théâtre amateur et une belle récolte de nominations, le classique de Molière qui a fait le succès de Quapla en 2011 est de retour à Victoriaville pour une ultime représentation. Venez découvrir les péripéties de Scapin et vous divertir par la même occasion.

«Pendant l'absence de leurs pères, Octave s'éprend de la belle Hyacinte et Léandre épouse une jolie Égyptienne nommée Zerbinette. Mais Géronte et Argante avaient d'autres projets pour leur progéniture et une fois qu'ils sont de retour, les choses se corsent. Les amoureux désespérés auront recours aux ruses de Scapin pour que leurs redoutables pères changent d'idée...»

Un grand classique de Molière, mis en scène par Brigitte Charpentier.

www.quapla.com

  Les fourberies de Scapin

Inscription
Fil culturel | Théâtre

Faites connaissance entre membres!


Également à l'affiche
  Marie-Elaine Thibert | Joyeux Noël
  Jason Rosenblatt–Série de l’avenue Outremont
  Ben Racine Blues Band
  Mardis métissés – Kyra Shaughnessy - Passage
  Concert Allegra: Puccini, Nino Rota, Brahms
  Hommage à Nirvana
  Un paysage choisi / A Chosen Landscape
  Paulo Ramos Quartet Jazz brésilien
  Frim Fram
  Jean-Michel Morris
  Dawn Tyler Watson
  Par 5 chemins | Guillaume Martineau
  Nomad'Stones au Groove Nation
  Steve Rowe
  Fantaisies de Disney



Vos commentaires

Superbes fourberies!  
Le déplacement de Québec valait la peine... Si le décor de la scène est sobre, il permet tout à fait de goûter tout le génie d'un Scapin, d'un Géronte ou d'un Argante, trois acteurs dont le jeu a été tout à fait exceptionnel, quant à moi. Un jeu ferme, fortement coloré, des voix marquantes, une gestuelle qui sied bien à la grande comédie avec des mimiques qui se nourrissaient du texte et le rendaient encore plus vivants, une aisance remarquable, enfin un dynamisme qui passait chez les spectateurs et les faisait vibrer. Cela se sentait. Oui, vraiment il a été bon de revisiter ce classique à Victoriaville! Mes plus sincères félicitations à toute la troupe!

Karine R.
Ven. 29 avril 2011