The Dragonfly of Chicoutimi   
Théâtre
Jeu. 29 septembre 2011 à 20:00
Maison de la culture Frontenac
2550, rue Ontario E., Montréal
  Carte
Gratuit ! (Régulier:0.00$)
        

Il n'est plus possible de réserver de billets, ce spectacle a déjà eu lieu.

Privilège pour les membres atuvu.ca: en réservant sur atuvu.ca vous n'êtes pas obligés de récupérer vos billets à l'avance, ils seront disponibles à la porte, le soir même.

Note: Représentation en anglais.

Gaston Talbot vous dit d’emblée: «I travel a lot.» Mais vous comprenez rapidement qu’il n’a jamais voyagé. Il dit: «To keep in touch.» Mais vous comprenez tout aussi vite qu’il ne parle pas anglais, mais français à travers des mots anglais. Gaston Talbot ne cesse de se reprendre, de corriger, de changer ce qu’il dit de lui-même, de sa mère, de ses jeux d’enfant troubles avec Pierre Gagnon, ce qu’il dit aussi de ce rêve agité au sortir duquel, après des années de mutisme, il s’est éveillé parlant anglais. Peu à peu, Gaston Talbot vous aspire dans une spirale où les vérités, à force de tournoyer, vous entraînent dans un gouffre au fond duquel il y aurait quelque vérité.

Ce solo créé par Jean-Louis Millette est aujourd’hui repris par Claude Poissant pour cinq comédiens: Dany Boudreault, Patrice Dubois, Daniel Parent, Étienne Pilon et Mani Soleymanlou dans une production du Théâtre PàP.

Texte : Larry Tremblay.

Présenté en collaboration avec le Conseil des arts de Montréal.

www.theatrepap.com

  The Dragonfly of Chicoutimi

Inscription
Fil culturel | Théâtre

Faites connaissance entre membres!


Également à l'affiche
  Splendeur du mobilier russe
  Z comme Zadig | Voltaire adapté au théâtre
  Papoul
  Coach de l'Amour
  Guerre et Paix
  L'Éveil
  La femme comme champ de Bataille
  Les mille et une nuits
  Lignedebus
  Le clan des divorcées
  Les monologues du vagin
  Quand vient le soir
  Mohamed le Suédois
  Jeannot dans la tempête
  La singularité est proche



Vos commentaires

Belle pièce!  
Je dirais que la pièce était très bonne et dans un anglais facile à comprendre. Les comédiens avaient le ton juste et c'était une bonne comédie dans une mise en contexte originale. Le petit bémol : ils auraient dû mentionner quelque part que la pièce est entièrement dans la langue de Shakespeare...j'ai entendu quelqu'un derrière moi dire : je comprends rien!

Sandy T.
Dim. 2 octobre 2011